DIRECT. Coronavirus en France : un nouveau cap franchi, mais moins de pression à l'hôpital

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Coronavirus en France : un nouveau cap franchi, mais moins de pression à l'hôpital"

DIRECT. Coronavirus en France : un nouveau cap franchi, mais moins de pression à l'hôpital COVID FRANCE. Si le cap des 50 000 morts en France a été franchi, les hôpitaux français font l'objet de moins de pression : les malades du Covid-19 sont de moins en moins nombreux, y compris dans les services de réanimation.

Les informations de ce mercredi 25 novembre

  • Le cap des 50 000 morts du Covid-19 a été franchi en France. Le bilan s'élève désormais à 50 237 décès dans les hôpitaux et les établissements médico-sociaux (EMS), dont les Ehpad.
  • Si le Covid-19 continue de tuer, 458 personnes sont décédées entre lundi et mardi, la pression continue sa décrue à l'hôpital. 4 277 patients du Covid-19 occupent actuellement les services de réanimation français, contre 4 438 24 heures plus tôt. 30 594 personnes porteuses du virus étaient hospitalisées ce mardi, contre 31 449 la veille. Par ailleurs, la baisse du taux de positivité des tests se poursuit depuis le début du reconfinement : il est désormais de 13,1%, contre 13,3% lundi et 14% dimanche.
  • Philippe Juvin a alerté sur l'arrivée d'une troisième vague du coronavirus, alors que la deuxième n'est encore pas finie. "Il faut s’y préparer", a jugé sur RTL le chef des urgences à l’Hôpital européen Georges Pompidou, estimant que le Covid-19 "court plus vite que nous, et nous avons à chaque fois du retard".
  • Les malades du Covid-19 bientôt forcés à s'isoler, sous peine d'une amende ? Une proposition de loi a été déposée ce mercredi à l'Assemblée par le groupe Agir, selon des informations de LCI, visant à rendre obligatoire l'isolement pour les personnes positives. Tout contrevenant s'exposerait à des sanctions.
  • Emmanuel Macron a fait le point ce mardi soir dans une allocution depuis l'Elysée. Retrouvez l'essentiel des annonces du chef de l'Etat.
Lire aussi

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Voir
 

18:27 - En Île-de-France, le taux d'occupation des lits en réanimation repasse sous la barre des 80%

Alors que le 12 novembre dernier, un pic à 99% avait été atteint, l'Île-de-France a vu le taux d'occupation de ses lits de réanimation diminuer depuis la mise en place du confinement. Selon les derniers chiffres, dévoilés mardi par Santé publique France, il s'établit désormais à 79%, passant sous la barre des 80%, soit 3,9 points de moins que la veille et donc plus de 20 de moins depuis le 12 novembre dernier.

18:15 - Les mains des enfants sont abîmées

Les écoliers ont des problèmes de peau au niveau des mains. Elles sont très sèches et irritées. Cela est dû à l'utilisation fréquente de gel hydroalcoolique ainsi que du lavage de mains pour faire face au Covid-19. Deux atsem (Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles) du centre-ville de Mende ont souligné ce problème au micro de France Bleu : "Les enfants se lavent les mains plusieurs fois dans la journée, c’est obligatoire. Dès leurs arrivée le matin, avant et après la récréation, après chaque activité manuelle, avant et après le repas de midi, après être allé aux toilettes, et on recommence l’après-midi. [...] Les mains sont rouges, les crevasses apparentes, ça nous fait vraiment de la peine".

17:49 - 1031 décès dans le Val-d'Oise

Parmi les 522 patients hospitalisés dans le Val-d'Oise, 52 malades sont en réanimation, avec trois nouvelles entrées dans la journée. Le département a déploré 1031 décès depuis le début de la propagation de l'épidémie de coronavirus. 4372 individus sont toutefois sortis des hôpitaux selon les données de Santé publique France.

16:51 - L'Agence européenne des médicaments rendra-t'elle son avis sur les candidats vaccins avant Noël ?

La directrice exécutive de l'Agence européenne des médicaments (EMA), Emer Cooke, a indiqué à la radio irlandaise RTE qu'elle espère qu'un avis scientifique soit émis sur les vaccins avant Noël : "Si tout va bien, nous espérons fortement être en mesure d'avoir une opinion positive avant Noël".

16:15 - Il faut se "préparer" à une troisième vague selon Philippe Juvin

Le chef des urgences à l'Hôpital européen Georges Pompidou, Philippe Juvin, a fait part de l'arrivée d'une potentielle troisième vague au micro de RTL. "Il faut s'y préparer", avant de s'interroger : "Je ne comprends pas pourquoi on n’ouvre pas massivement des lits supplémentaires pour se préparer à une éventuelle troisième vague. Ce qui est frappant, c'est que la lutte repose essentiellement sur les épaules des Français, mais à un moment, les populations veulent plus de libertés, donc il faut que le gouvernement déploie des moyens".

15:32 - "Le loup est rentré dans la bergerie"

En Mayenne, un cluster avait été découvert au sein de l'Ehpad La Varenne dans la commune d'Ambrières-les-Vallées. L'une des travailleuses de l'établissement avait délivré un témoignage lors d'une séance du conseil municipal sur la maladie : "Je peux vous assurer que le virus est très virulent. On ne le voit pas, on ne peut rien détecter, mais je vous promets qu’il va très vite. Pour nous, ça a été à une vitesse phénoménale, on s’est dit le loup est rentré dans la bergerie".

15:06 - 244 malades en réanimation en Nouvelle-Aquitaine

Selon le dernier bilan du Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine daté du 24 novembre, le nombre de personnes hospitalisées est de 1645 patients, avec 83 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 244 malades sont en réanimation, avec 12 nouvelles entrées dans la journée. Le taux d'incidence était de 110,0 cas pour 100 000 habitants, soit -4,1 points de moins en 24 heures. Le R effectif mesuré le 17 novembre 2020 dans la région était de 0,72.

14:45 - Le port du masque est conseillé dans les lieux clos

À la suite de ses propos où il indique que "papy et mamie doivent manger dans la cuisine" à Noël, Rémi Salomon a présenté ses excuses sur Twitter. Le président de la Commission Médicale d'Établissement de l'AP-HP a toutefois rappelé que le port du masque dans la sphère privée était recommandé.

14:10 - Les vaccins seront multidoses

Odile Launay, professeure en maladie infectieuses à l'Université de Paris et membre du comité vaccin Covid-19, a donné des informations sur la campagne de vaccination ce matin sur franceinfo : "Les vaccins seront multidoses : un flacon permettra de vacciner cinq personnes. Il va donc falloir une organisation qui va permettre de prendre des rendez-vous pour vacciner cinq personnes à la fois".

13:30 - Quels sont les derniers chiffres en PACA ?

Le nombre de personnes hospitalisées est de 2894 patients en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Les établissements hospitaliers ont enregistré 209 nouvelles admissions en 24 heures. 438 malades sont en réanimation, avec 29 nouvelles entrées le 24 novembre. La région a recensé 2617 décès depuis que le virus a commencé à se propager.

13:00 - 146 morts dans le Jura

Dans le Jura, 192 patients sont hospitalisés, dont dix en réanimation. Le département déplore depuis le début de la propagation de l'épidémie de Covid-19 146 morts. Six nouvelles personnes sont décédées de la maladie infectieuse en l'espace de 24 heures. Le taux de positivité des tests mesuré à la date du 21 novembre 2020 était de 15,9%, soit -0,4 points de moins en une journée.

12:32 - La campagne de vaccination est en train d'être organisée

La campagne de vaccination devrait être lancée "dès la fin du mois de décembre, début janvier" selon Emmanuel Macron, "pour les personnes plus fragiles". Désormais, la question de l'organisation de cette campagne se pose. Le professeur Jacques Izopet, le chef du service virologie du CHU de Toulouse, a précisé au micro de France Bleu Occitanie qu'"une réflexion est engagée en terme d'organisation à l'échelon national. Ce plan devrait être très bientôt bouclé, toutes les modalités précises ne sont pas encore définies".

12:14 - Les derniers dans la Charente

Selon le dernier bilan du Covid-19 dans la Charente, daté du 24 novembre, le nombre de personnes hospitalisées est de 56 patients. Six malades sont en réanimation. 29 personnes sont décédées du coronavirus, soit une de plus en 24 heures, et 141 sont sorties des établissements hospitaliers. Le taux d'occupation des lits de réanimation au 24 novembre, à l'échelle régionale, était de 59,2%.

11:56 - Le vaccin de Moderna va être produit par Recipharm

La société américaine Moderna, qui a annoncé avoir un candidat-vaccin efficace à 94,5%, a signé un contrat avec l'Union Européenne pour livrer 160 millions de doses. Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a communiqué cette information hier. Moderna a choisi le laboratoire de sous-traitance pharmaceutique Recipharm pour produire une partie de son vaccin en France. Une lettre d'intention a été signée par Recipharm afin de fabriquer le vaccin à Monts, en Indre-et-Loire. L'accord doit être finalisé lors du mois de décembre.

11:39 - "Il doit y avoir une transparence complète" pour la vaccination

Lors de son allocution hier soir, Emmanuel Macron a insisté sur le fait que la vaccination ne sera pas obligatoire. Le chef du service virologie du CHU de Toulouse, Jacques Izopet, a indiqué au micro de France Bleu ce matin que c'était "une bonne chose". Le praticien a ajouté qu'"il doit y avoir une transparence complète. Le rendre obligatoire susciterait une méfiance et il faut lutter justement contre cette méfiance. Pour convaincre de se faire vacciner, un comité citoyen est dédié. Les scientifiques vont également devoir faire preuve de pédagogie".

Combien de cas et de morts du coronavirus en France ? Dernier bilan

La 2e vague du coronavirus en France a probablement franchi son pic, a indiqué Santé publique France en fin de semaine dernière. "Même si les indicateurs restent à des niveaux élevés, leur observation suggère que le pic épidémique de la seconde vague a été franchi", a souligné l'agence de santé française dans un communiqué accompagnant son point épidémiologique hebdomadaire. Voici le dernier bilan en date du mardi 24 novembre 2020 :

  • 2 153 815 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 9 155 de plus
  • 112 080 cas en Ehpad (chiffre mis à jour ce soir)
  • 50 237 décès au total (Ehpad compris), soit 1 005 de plus
  • 34 399 décès à l'hôpital, soit 454 de plus 15 838 décès en Ehpad, soit 551 de plus depuis vendredi
  • 30 622 hospitalisations en cours, soit 859 de moins
  • 4 289 personnes actuellement en réanimation, soit 165 de moins
  • 1 781 nouveaux admis à l'hôpital (+404) et 269 en réanimation (+26)
  • 154 679 personnes sorties de l'hôpital, soit 2 087 de plus
  • Taux de positivité des tests : 13,1%, soit -0,2 point de moins
  • 3 724 clusters en cours d'investigation 100 départements en vulnérabilité élevée

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie. Concernant les évolutions, il faut distinguer le solde 'net', autrement dit l'évolution tenant compte des entrées, mais aussi des sorties et des décès, des nouveaux admis ('brut') présentés juste en dessous.

Quelle est l'évolution du coronavirus en France ?

Jeudi 20 novembre dans la soirée, Santé publique France a publié comme chaque fin de semaine son dernier point épidémiologique hebdomadaire sur l'épidémie pour la semaine 46 (du 9 au 15 novembre 2020). Ces points, plus détaillés que les bilans quotidiens délivrés chaque soir, éclairent chaque semaine un peu plus sur la situation sanitaire dans le pays. En résumé, SPF fait part de plusieurs bonnes nouvelles dans son dernier rapport : le nombre de nouveaux cas, les nouvelles entrées à l'hôpital et les admissions en réanimations sont en baisse par rapport à la semaine 45. Autre indicateur confirmant une circulation en baisse du Covid-19, le taux d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants). En France métropolitaine, il est désormais de 253, ce qui reste élevé, mais ce chiffre a quasiment diminué de moitié par rapport à la semaine dernière (443). Voici les points clés à retenir :

  • Les indicateurs de circulation du Covid-19 en France métropolitaine sont tous en diminution. Le coronavirus circule encore activement sur le territoire national, mais il a considérablement ralentit entre les semaines 45 et 46. Le taux de positivité des tests est passé de 19,9% à 16,3% (baisse dans toutes les classes d'âges) et le taux d'incidence est passé de 443/100 000 à 253/100 000 (-43%) et cela concerne également l'ensemble des classes d'âges. S'il s'agit d'une baisse notable, ce taux d'incidence reste élevé et bien au-dessus du seuil d'alerte de 100/100 000. Au niveau régional, on observe toujours des taux d'incidence très hauts en région Auvergne-Rhône-Alpes, région la plus touchée : Haute-Savoie (648/100 000), Loire (583), Savoie (581), Haute-Loire (556) et Isère (498).
  • Entre les semaines 45 et 46, une nouvelle diminution des nouveaux cas de Covid-19 est à saluer. 180 535 nouveaux cas ont été enregistrés en semaine 46 contre 301 647 en S45, soit une diminution de 40 %. Une chute qui concerne également les nouveaux cas-contacts (299 051 en S46 contre 540 600 en S45, soit -45%) et les contaminations en Ehpad avec 19 038 cas confirmés en S46 contre 21 668 (données à consolider).
  • Les chiffres à l'hôpital sont en baisse. Après avoir augmenté pendant plusieurs semaines, les déclarations de nouvelles hospitalisations pour Covid-19 ont diminué en semaine 46 : 17 390 nouvelles hospitalisations déclarées contre 19 940 en S45 (-13%). La diminution était la plus marquée en Corse (-38%), en Provence-Alpes-Côte d’Azur (-24%), en Ile-de-France (-21%), en Hauts-de-France (-20%) et en Auvergne-Rhône-Alpes (-20%), mais on note une augmentation des hospitalisations dans le Grand Est (+18%). Les déclarations de nouvelles admissions en réanimation ont également diminué en semaine 46, passant de 3 037 en S45 à 2 761 (-9%).
  • Après une hausse continue de plusieurs semaines, le nombre de décès liés au Covid-19 se stabilise. Il reste en augmentation entre les semaines 45 et 46, mais à un niveau moindre que celui observé entre S44 et S45. 2 898 nouveaux décès ont été signalé en S46 contre 2 591 en S45 (+12%). L’augmentation entre S44 et S45 était de +48%.

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.
Derniers articles sur le coronavirus