DIRECT. Coronavirus en France : un plateau encore très haut, un relâchement prématuré ?

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Coronavirus en France : un plateau encore très haut, un relâchement prématuré ?"

DIRECT. Coronavirus en France : un plateau encore très haut, un relâchement prématuré ? CORONAVIRUS. Avec une moyenne de cas encore très élevée, des chiffres en réanimation qui stagnent, la France connaît un léger frémissement dans l'épidémie du coronavirus mais reste à un niveau inquiétant provoquant l'interrogation de plusieurs spécialistes.

Les infos du mercredi 21 avril

  • Avec plus de 40 000 nouveaux cas, quasiment 6000 personnes en réanimation, le dernier bilan du coronavirus en France reste sur un plateau élevé n'offrant pas de réelle baisse malgré "une décroissance de l'épidémie" constatée par Olivier Véran. Un nouveau Conseil de défense sanitaire se tient aujourd'hui autour d'Emmanuel Macron afin de discuter des derniers chiffres et de la fin du confinement.
  • Alors qu'un déconfinement est toujours fixé à l'horizon de la mi-mai par le gouvernement avec une approche "territoire par territoire dans la levée des mesures de freinage", plusieurs spécialistes s'inquiètent d'une décision prématurée. "Ce serait trop prématuré d'ouvrir le pays aujourd'hui", indique l'épidémiologiste Antoine Flahault sur RTL. "La France est sur la bonne pente et doit tout faire pour conserver ce cap". Pour l'épidémiologiste Renaud Piarroux dans Libération, "en relâchant les mesures trop tôt, le risque c’est que la descente ralentisse ou même s’interrompe et que tous ces efforts aient été faits inutilement."
  • 24,8% des adultes en France ont reçu à ce jour au moins une dose d'un vaccin contre le coronavirus. "On est sur la bonne voie", a réagi Emmanuel Macron, notant que cela "nous place parmi les pays qui ont vacciné le plus de leur population adulte au sein de l'Union" européenne.
  • L'Agence européenne des médicaments a rendu ses premières conclusions sur le vaccin Janssen ce mardi à 17h. Elle présume d'un lien possible entre les rares cas de thromboses et les injections du produit du laboratoire Johnson & Johnson, mais ne s'oppose pas à l'utilisation du vaccin. L'EMA réaffirme que la balance bénéfice-risque reste favorable à l'utilisation du vaccin. Sabine Strauss, la présidente de comité d'évaluation des risques de l'EMA, a indiqué que les analyses se poursuivaient et des décisions suivraient selon les observations des experts. 

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de Covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Voir

09:21 - Nouveau Conseil de défense ce matin

Emmanuel Macron tient un nouveau Conseil de défense ce mercredi matin à l'Elysée afin d'évoquer les derniers chiffres de l'épidémie du coronavirus. La France se retrouvant dans un plateau haut, le président pourrait déjà prendre la décision de retarder la fin du confinement avec une approche territorialisée et progressive.

20/04/21 - 23:46 - Ces départements dans lesquels on compte le plus de nouvelles admissions en réanimation

FIN DU DIRECT - Ce mardi, Paris arrive une fois de plus en tête de ce triste palmarès, avec 53 nouvelles admissions en réanimation au cours des dernières 24 heures. Suivent de loin, la Seine-et-Marne (36), le Val-de-Marne et le Nord (34), le Rhône (29), les Bouches-du-Rhône (27), les Hauts-de-Seine (25) ou encore la Seine-Saint-Denis (23).

Cas, morts... Dernier bilan du Covid en France

Le dernier bilan du coronavirus en France fait état de 44 063 nouveaux cas ce mardi 20 avril 2021. C'est 37 367 de plus que la veille. Un bond pour le moins conséquent, mais qu'il faut tempérer du fait que le lundi survient après le week-end, souvent bien moins productif en termes de dépistage du Covid-19. Ce mardi, 374 décès sont également rapportés. C'est 73 de moins par rapport à lundi. Voici tous les chiffres :

  • 5 340 285 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 44 063 de plus
  • 101 554 décès au total (Ehpad compris), soit 374 de plus
  • 75 384 décès à l'hôpital, soit 374 de plus
  • 31 086 personnes actuellement hospitalisées, soit 128 de moins
  • 5 984 personnes actuellement en réanimation, soit 14 de plus
  • 2 404 nouveaux admis à l'hôpital (+338) et 601 en réanimation (+99)
  • 323 961 personnes sorties de l'hôpital, soit 2 072 de plus
  • Taux de positivité des tests : 9,84%, stable
  • Taux d'incidence : 337,42 cas/100 000, soit 4,77 points de moins

Quelle est l'évolution du coronavirus en France ?

Santé publique France a publié dans la soirée du jeudi 1er avril son dernier point épidémiologique hebdomadaire sur l'épidémie de coronavirus dans le pays pour la semaine 12 (du 22 au 28 mars 2021). Ces points, plus détaillés que les bilans quotidiens délivrés chaque soir, éclairent chaque semaine un peu plus sur la situation sanitaire dans le pays. En résumé, on note une augmentation de la circulation du Covid-19 particulièrement prononcée chez les enfants et les jeunes adultes, au moment où la fermeture des écoles a été décidée. La pression à l'hôpital continue d'augmenter, avec une confirmation du retour à la hausse des nouvelles hospitalisations chez les 75 ans et plus, après plusieurs semaines de baisse. Découvrez ce qu'il faut retenir de ce point épidémiologique :

  • La circulation du Covid-19 continue d'augmenter en semaine 12, en témoigne les indicateurs de suivi. On observe une hausse continue du taux d'incidence national, avec désormais 386 cas de coronavirus pour 100 000 habitants en France (+22% par rapport à S11). A noter que ce taux d'incidence augmente pour toutes les classes d'âges. Le taux de positivité des tests réalisés en semaine 12 est en légère augmentation, passant de 8% en S11 à 8,2% en S12. Un total de 258 830 nouveaux cas confirmés a été rapporté, en augmentation (+22%) par rapport à la semaine 11, ce qui revient à une moyenne de 37 000 nouveaux cas journaliers.
  • L'inquiétude sur la propagation du Covid-19 chez les enfants se confirme. Alors que le gouvernement a décidé de fermer les écoles, les chiffres peuvent tendre vers une compréhension de cette décision. L'augmentation du taux d'incidence est générale, mais particulièrement aiguë chez les 0-14 ans (+31%). Si l'on resserre les classes d'âges, on observe un taux d'incidence très inquiétant chez les 15-17 ans (569/100 000), mais aussi chez les 11-14 ans (487/100 000). Un total de 50 702 nouveaux cas confirmés chez les patients mineurs a été rapporté, en augmentation (+31%) par rapport à la semaine 11. Les moins de 18 ans représentent désormais 20% de l’ensemble des nouveaux cas observés dans la population générale, note Santé publique France.
  • Les variants du Covid-19 poursuivent leur propagation. La souche découverte au Royaume-Uni est largement majoritaire et parmi les tests criblés en semaine 12, près de 80% correspondaient à une suspicion de variant UK (contre 76,3% en S11). Les variants sud-africain et brésilien n'explosent pas et restent à des niveaux de circulation assez bas, avec 4,4% de suspicion parmi les tests criblés.
  • La pression hospitalière continue d'augmenter. L’augmentation des déclarations de nouvelles hospitalisations pour Covid-19 observée depuis la semaine 10 s’est poursuivie en S12 : 12 572 contre 10 881 en S11, soit +16%. Cette augmentation concerne toutes les classes d'âges, mais chez les 75 ans et plus, on avait noté une diminution entre S03 et S10. En S12, les nouvelles hospitalisations chez les 75 ans et plus a de nouveau augmenté, confirmant le retour à la hausse initié en semaine 11. En réanimation, les nouvelles admissions sont aussi en augmentation (+11% en semaine 12, données non consolidées), particulièrement en Ile-de-France, dans les Hauts-de-France et dans la région PACA.
  • Le nombre de décès liés au Covid-19 est stable. Santé publique France a recensé 1 738 décès en semaine 12 contre 1 789 en semaine, soit une diminution de 3%. Les plus forts taux hebdomadaires de décès en métropole étaient encore rapportés en Hauts-de-France (3,9 pour 100 000 habitants), Grand Est (3,7), Provence-Alpes-Côte d'Azur (3,6) et Ile-de-France (3,5). 

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.

Depuis la mi-octobre, Santé publique France communique les données d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) à l'échelle des communes. Les chiffres sont à ce stade communiqués selon une échelle (10 , 20, 50, 150, 250, 500, 1000 cas pour 100 000 habitants). Les données sont exprimées sur une semaine glissante, ce qui signifie qu'elles sont calculés un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment. Pour accéder aux informations relatives au coronavirus dans votre commune, saisissez son nom dans le moteur de recherche ou cliquez sur son département d'appartenance dans la carte ci-dessous.

Pour rappel, le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur une période d'une semaine, par rapport à la population totale d'un territoire (pays, région, département ou commune). Cet indicateur s'exprime généralement en nombre de cas pour 100 000 habitants. Le taux de dépistage donne quant à lui le nombre de personnes ayant réalisé un test de dépistage du coronavirus sur le nombre total d'habitants,  au cours de la période. Il est lui aussi exprimé le plus souvent sur 100 000 habitants. Enfin, le taux de positivité des tests livre le pourcentage de tests positifs au coronavirus, rapporté au nombre total de tests effectués sur la période.

Coronavirus