DIRECT. Covid-19 en France : nouveaux seuils épidémiques franchis dans plusieurs villes

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Covid-19 en France : nouveaux seuils épidémiques franchis dans plusieurs villes"

DIRECT. Covid-19 en France : nouveaux seuils épidémiques franchis dans plusieurs villes COVID FRANCE. La propagation du coronavirus en France se poursuit à un rythme de plus en plus soutenu. Compte tenu de l'évolution épidémique dans de nombreuses villes, les autorités pourraient imposer de nouvelles restrictions.

Les infos du mercredi 21 octobre

  • Ce mercredi 21 octobre, les chiffres du Covid-19 en France rendent bien compte de la propagation du virus sur le territoire français. Dans les hôpitaux, le nombre de malades en réanimation a franchi la barre des 2000 (on comptait 7000 patients en réanimation an avril). Voir plus bas le dernier bilan complet.
  • Plusieurs villes de France ont franchi le seuil d'alerte maximale sur le taux d'incidence (fixé à 250 pour 100 000 habitants), comme Clermont-Ferrand, Strasbourg, Avignon, Albi, Nîmes, Castres... Les indicateurs sont aussi en progression inquiétantes à Tours, Orléans, Dijon. Les autorités pourraient étendre des mesures de couvre-feu.
  • Selon les indiscrétions de RTL, le gouvernement envisagerait de durcir les mesures de couvre-feu dans les villes où il ne donne pas de résultats satisfaisants, en avançant, par exemple l'heure de mise à place à 19h.
  • Le gouvernement demande aux fonctionnaires de ne plus porter les masques de la marque DIM, qui équipent les services de la fonction publique, un risque pour la santé ayant été pointé du doigt.
  • D'ici la fin du mois, des opérations de tests antigéniques seront déployées dans deux aéroports français, Nice et Roissy, a annoncé le ministre délégué des Transports Jean-Baptiste Djebbari.
Lire aussi

12:04 - Alerte en Centre-Val-de-Loire

Interrogé ce mercredi matin par France Bleu, le directeur de l'Agence régionale de santé de Centre-Val-de-Loire, Laurent Habert, s'est dit inquiet quant à la situation dans les hôpitaux. Les indicateurs dans la région ne sont pas bons et témoignent d'une accélération de la propagation du Covid-19, avec deux départements particulièrement visés par cette nouvelle alerte sanitaire : l'Indre et le Cher. "La situation est inquiétante", a jugé Laurent Habert.

11:38 - Situation inquiétante dans les hôpitaux lyonnais

Interrogé par Le Parisien, Olivier Claris, président de la Commission médicale des Hospices civils de Lyon, a révélé un chiffre inquiétant quant à la situation des hôpitaux de la ville. Selon ses chiffres et dans les hôpitaux dont il a la charge, 50% des opérations "non urgentes" ont dû être reportées à cause de l'afflux de patients Covid-19. "On déprogramme tout ce qui est déprogrammable, sans prendre de risques pour le patient, par exemple toute la chirurgie fonctionnelle", a-t-il expliqué.

11:09 - Un nouveau centre de dépistage en Seine-et-Marne

Comme l'indique le média local Le Moniteur de Seine-et-Marne, un nouveau centre de dépistage du Covid-19 a ouvert ses portes cette semaine à Dammarie-les-Lys. Comme beaucoup de centres, celui-ci est ouvert le matin aux personnes prioritaires (symptomatiques et cas contact) et l'après-midi à tout le monde. L'opération est prévue jusqu'à la fin de l'hiver.

10:34 - Catherine Hill contre le reconfinement

Alors que le couvre-feu semble être la dernière chance avant le reconfinement pour endiguer la propagation du Covid-19, Catherine Hill s'est dite contre cette perspective. La célèbre épidémiologiste a estimé ce mercredi matin sur LCI que cela n'était "pas la solution". "Le confinement congèle temporairement la situation mais le virus se remet ensuite à circuler. Si nous confinons sans tester, cela ne sert pas à grand-chose", a-t-elle analysé.

09:50 - Un conseil de défense ce mercredi pour valider de nouvelles décisions de couvre-feu

Plusieurs membres du gouvernement font le point sur la situation épidémique ce mercredi, en conseil de défense. Cette réunion est organisée pour dresser un premier bilan des mesures de restriction imposées ces derniers jours et pour examiner toutes les options sur la table pour les départements et communes où le virus circule activement.

09:48 - Couvre-feu bientôt instauré à Albi, Castres-Mazamet et Carmaux ?

Selon les informations de France 3 Occitanie, la préfète du Tarn aurait déjà décidé de placer les agglomérations d’Albi, Castres-Mazamet et Carmaux sous couvre-feu. "Ce dernier prendrait effet ce vendredi dès minuit", ajoute le média. Tous les indicateurs fixés par le gouvernement et le ministère de la Santé seraient passés dans le rouge ces derniers jours.

09:15 - Toujours plus de malades Covid dans les hôpitaux d'Île-de-France

Selon les tout derniers chiffres communiqués par Santé Publique France, 3324 personnes sont actuellement pris en charge à l'hôpital pour être soignés du Covid-19. 661 malades sont en service de réanimation en région francilienne.

09:10 - Les parlementaires vont examiner le prolongement de l'état d'urgence

Comme l'a appris l'AFP de sources parlementaires, les députés vont siéger exceptionnellement samedi et dimanche pour examiner le projet de loi qui prolongeant l'état d'urgence sanitaire, initialement instauré pour quatre semaines mais qui ne peut être prolongé sans l'aval de l'Assemblée nationale. Le Sénat va également examiner ce projet de loi. Pour rappel, l'état d'urgence permet au gouvernement de mettre en place des mesures exceptionnelles, à l'image du couvre-feu.

09:07 - Le taux d'incidence à Clermont Ferrand très inquiétant

Selon les derniers chiffres communiqués par le ministère de la Santé, à Clermont-Ferrand, le taux d'incidence mesuré le 17 octobre 2020 était de 333,2 cas pour 100 000 habitants, très nettement au-dessus du seuil d'alerte maximale, fixé à 250.

09:01 - Le couvre feu généralisé à toute la France ?

Emmanuel Macron est toujours convaincu qu'il faut tout faire pour empêcher un reconfinement généralisé. Mais face à la montée de l'épidémie, le chef de l'Etat et le gouvernement ont de moins en moins de marge de manoeuvre. Selon RTL, qui s'appuie sur des confidences d'un "poids lourd du gouvernement", il est question désormais d'avancer le début du couvre-feu à 19h. "Un autre ministre pense qu’il sera très vite généralisé à toute la France", ajoute même la radio.

Combien de cas et de morts du Covid-19 en France ? Dernier bilan

D'après le bilan de Santé publique France de mardi, la barre des 20 000 nouveaux cas Covid a de nouveau été franchie, avec 20 468 personnes testées positives en 24 heures. Par ailleurs, 262 personnes sont décédées en 24 heures, avec un total de 33 885 morts depuis le début de l'épidémie en France.

  • 930 745 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 20 468 de plus
  • 53 385 cas en Ehpad (mis à jour ce mardi)
  • 33 885 décès au total (Ehpad compris), soit 262 de plus
  • 22 873 décès à l'hôpital, soit 162 de plus
  • 11 012 décès en Ehpad, soit 100 de plus depuis vendredi
  • 12 458 hospitalisations en cours, soit 797 de plus
  • 2177 personnes actuellement en réanimation, soit 78 de plus
  • Taux de positivité des tests : 13,6 %, soit 0,2 point de plus
  • 1 829 clusters en cours d'investigation, soit 54 de plus
  • 91 départements en vulnérabilité élevée, soit 3 de plus

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie. De même, l'évolution des hospitalisations et des cas en réanimation en 24 heures correspond à des chiffres net, tenant compte des guérisons et des décès. Dans les dernières 24 heures, en brut, 1944 hospitalisations de plus ont été enregistrées et 278 admissions en réanimation.

Quelle est l'évolution du Covid-19 en France ?

Dans son dernier bulletin épidémiologique, publié jeudi 15 octobre dans la soirée, Santé publique France rapporte, encore et toujours, une hausse générale des indicateurs liés au Covid-19 pour la semaine 41 (du 5 septembre au 11 octobre 2020). Comme la semaine dernière, le nombre d'hospitalisations et de décès ont augmenté, tout comme le taux de positivité des personnes testées sur cette période. Faits marquants, on observe une explosion des indicateurs et surtout du taux national d'incidence, une très forte augmentation des cas de Covid et des cas-contact, ainsi qu'un retour à la hausse des actes de SOS Médecins pour suspicion de Covid-19 après trois semaines de baisse. Mais bonne nouvelle : le nombre d'admissions en réanimation se stabilise. Voici ce qu'il faut retenir point par point :

  • Les indicateurs épidémiologiques explosent. Le taux d'incidence en France métropolitaine est passé en S41 à 182 cas pour 100 000 habitants contre 118 en S40 (+54%). En semaine 41, dans tous les départements le taux d’incidence est au-dessus du seuil d’alerte de 50/100 000, excepté pour le Territoire de Belfort et la Charente-Maritime. Le taux de positivité est de 12,3% en S41, il était de 9,2% en S40. On observe également une augmentation sensible du taux de positivité chez les patients avec des symptômes.
  • SPF note une très forte augmentation du nombre de nouveaux cas et de nouveaux cas-contacts. En semaine 41, 113 240 nouveaux cas confirmés et 316 939 cas-contact ont été identifiés, soit une augmentation, respectivement, de 41% et 45% par rapport à la semaine 40. Cette augmentation du nombre de cas est inégale en fonction des régions, dont les plus concernées sont le Grand Est (+86%), Auvergne-Rhône-Alpes (+67%), les Pays de la Loire (+54%) et les Hauts-de-France (+51%). Elle est inégale également en fonction des tranches d'âge, puisque les 65 ans et plus font l'objet d'un triplement du nombre de cas sur les six dernières semaines.
  • Le nombre d'actes de SOS Médecins pour suspicion de Covid-19 repart à la hausse, après trois semaines continues de baisse. On note une hausse de 11% des actes entre S40 et S41. Santé publique France fait remarquer que cette hausse est répartie de manière inégale en fonction des régions : Centre-Val de Loire (+26%), Auvergne-Rhône-Alpes (+25%), Ile-de-France (+22%), Grand Est (+18%), Nouvelle-Aquitaine (+11%) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (+9%).
  • Les hospitalisations augmentent, pas, ou très peu, de nouvelles admissions en réanimation. En S41, on recense 5 084 nouvelles hospitalisations déclarées, soit une augmentation de 19% par rapport à S40, particulièrement marquée en Ile-de-France, PACA, Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts-de-France. Bonne nouvelle cependant, les admissions en réanimation observe une stabilisation en S41 (+2%), après cinq semaines de hausse continue. Par ailleurs, les passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 sont de retour à la hausse en S41 (+23% par rapport à S40) après deux semaines de baisse.
  • Le nombre hebdomadaire de déclaration de décès survenus au cours d’une hospitalisation pour Covid-19 est en augmentation par rapport à la semaine précédente : 454 en semaine 41 contre 396 en semaine 40.

Carte du Covid en France : quels sont les départements les plus touchés ?

Nous avons élaboré une carte de synthèse donnant un aperçu de la situation du coronavirus en France, mise à jour au quotidien. Y figurent une série d'indicateurs clés comme les données hospitalières, les décès, les guérisons, mais aussi des statistiques sur la progression du virus comme le taux de positivité des tests, le taux d'incidence, le "R effectif". La classification de chaque département est aussi mentionnée (rouge, alerte renforcée, alerte maximale, en vulnérabilité modérée ou élevée...). 

Retrouvez tous les détails sur cette cartographie et le point complet par département dans notre article sur la carte du Covid en France. 

Si la carte ne s'affiche pas, cliquez ici
Derniers articles sur le coronavirus