DIRECT. Direct. Covid en France : 523 morts, nouvelles mesures ce mercredi

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Direct. Covid en France : 523 morts, nouvelles mesures ce mercredi"

DIRECT. Direct. Covid en France : 523 morts, nouvelles mesures ce mercredi COVID FRANCE. D'après le dernier bilan de Santé publique France diffusé mardi, un cran a été franchi dans la propagation du coronavirus : 523 morts de plus ont été enregistrés (288 à l'hôpital et 235 en Ehpad). Emmanuel Macron annoncera de nouvelles mesures mercredi à 20 heures, a indiqué l'Elysée.

Combien de cas et de morts du Covid-19 en France ? Dernier bilan

D'après le dernier bilan de Santé publique France, plus de 500 décès ont été enregistrés en 24 heures, avec exactement 523 décès (288 à l'hôpital et 235 en Ehpad), ce qui est particulièrement élevé. Près de 19 000 personnes sont hospitalisées et près de 3 000 patients sont en réanimation : des chiffres qui grimpent très rapidement. Voici les chiffres de ce mardi :

  • 1198 695 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 33 417 de plus
  • 62 297 cas en Ehpad (chiffre mis à jour ce soir)
  • 35 541 décès au total (Ehpad compris), soit 523 de plus
  • 24 180 décès à l'hôpital, soit 288 de plus
  • 11 361 décès en Ehpad, soit 235 de plus depuis vendredi
  • 18 978 hospitalisations en cours, soit 1194 de plus
  • 2918 personnes actuellement en réanimation, soit 148 de plus
  • 2988 nouveaux admis à l'hôpital (+674) et 431 en réanimation (+74)
  • 112 716 personnes sorties de l'hôpital, soit 1369 de plus
  • Taux de positivité des tests : 18,4%, soit 0,6 point de plus
  • 2448 clusters en cours d'investigation, soit 127 de plus
  • 96 départements en vulnérabilité élevée, soit 4 de plus

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie. De même, l'évolution des hospitalisations et des cas en réanimation en 24 heures correspond à des chiffres net, tenant compte des guérisons et des décès. Dans les dernières 24 heures, en brut, 2988 hospitalisations de plus ont été enregistrées et 431 admissions en réanimation.

Les infos du mardi 27 octobre

  • Face à la nouvelle dégradation de la situation sanitaire, le gouvernement est de nouveau à pied d'oeuvre pour apporter la réponse adaptée. Emmanuel Macron, qui a annulé des déplacements, a présidé un Conseil de défense, mardi. Un second est organisé ce mercredi, pour décider d'un durcissement des mesures en place. Selon les informations de BFMTV et Europe 1, le reconfinement national serait la piste privilégiée par le gouvernement, pour une durée de quatre semaines. D'après la chaîne d'info, cette mesure devrait être appliquée dès jeudi soir à minuit. L'Elysée a indiqué que le président de la République Emmanuel Macron s'exprimera mercredi à 20h, pour annoncer les nouvelles mesures.
  • Elisabeth Borne a confirmé mardi matin sur Franceinfo, que le gouvernement allait de nouveau durcir les restrictions en place pour endiguer la propagation du Covid-19 en France. "La situation est grave, elle va nous amener rapidement à prendre de nouvelles mesures", a indiqué la ministre du Travail, assurant qu'"on ne peut rien exclure".

Lire aussi

27/10/20 - 23:42 - Bouches-du-Rhône : Cornillon-Confoux et six communes abandonnent leur recours contre le couvre-feu

Cornillon-Confoux et les six autres communes des Bouches-du-Rhône, qui avaient intenté un recours en référé-liberté contre le couvre-feu mis en place dans le département, ont annoncé ce mardi l'abandon de ces poursuites, "dans un souci de responsabilité", indique l'AFP dont La Provence se fait l'écho. Pour rappel, les villages de Cornillon-Confoux, Saint-Marc-Jaumegarde et Mimet, abritant respectivement 1 300, 1 400 et 1 600 habitants, avaient demandé à ce que le couvre-feu soit supprimé. Samedi, ils avaient gagné devant le tribunal administratif de Marseille.

27/10/20 - 23:24 - Quelle est la situation dans le Grand-Est ?

Selon le dernier bilan de Santé publique France diffusé ce mardi, le nombre de personnes hospitalisées est de 881 patients, avec 151 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 120 malades sont en réanimation, avec 21 nouvelles entrées dans la journée. 3 848 personnes sont mortes du coronavirus, soit 8 de plus en 24 heures, et 14 375 sont sorties de l'hôpital, soit 76 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation, à l'échelle régionale, est de 25,8%.

27/10/20 - 23:02 - Quelle forme devrait prendre le reconfinement ?

D'après les informations de BFMTV et Europe 1, un reconfinement national d'une durée de quatre semaines sera annoncé par le président de la République Emmanuel Macron, mercredi 28 octobre à 20h. Cette mesure devrait être plus légère qu'en mars. D'après la chaîne d'informations en continu, les écoles et les collèges devraient rester ouverts, comme les services publics, tandis que les lycées et les universités devraient fermer. Par ailleurs, les activités qui ne sont pas en contact avec du public et qui nécessitent une présence des salariés, devraient être préservés (l'industrice, l'agriculture, le BTP...), précise Le Parisien. Quant aux commerces non-essentiels, ils devraient rester fermés.

27/10/20 - 22:43 - Un reconfinement dès jeudi soir

D'après les informations de BFMTV, le reconfinement qui serait pour l'instant la mesure privilégiée par le gouvernement, devrait commencer dès jeudi soir, à minuit. Le président de la République Emmanuel Macron s'exprimera mercredi 28 octobre à 20 heures, pour annoncer les nouvelles restrictions, après deux conseils de défense organisés en deux jours, a indiqué l'Elysée.

27/10/20 - 22:28 - Quelle est la situation dans le Rhône ?

Selon le dernier bilan de Santé publique France, dans le Rhône, 1 232 patients sont actuellement hospitalisés, avec 185 nouveaux admis en 24 heures. Par ailleurs, 194 malades se trouvent en réanimation, avec 32 nouveaux admis dans la journée. 896 personnes sont mortes du coronavirus, soit 15 de plus en 24 heures, et 4 677 sont sorties de l'hôpital, soit 97 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation au 27 octobre 2020, à l'échelle régionale, est de 88,7%.

27/10/20 - 22:13 - Île-de-France : 72,9% d'occupation des lits de réanimation

Selon le dernier bilan du Covid, en Île-de-France, le nombre de personnes hospitalisées est de 4 657 patients, avec 633 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 836 malades sont en réanimation, avec 121 nouvelles entrées dans la journée. 8 814 personnes sont mortes du coronavirus, soit 51 de plus en 24 heures, et 39 183 sont sorties de l'hôpital, soit 308 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation au 27 octobre 2020, à l'échelle régionale, est de 72,9%.

27/10/20 - 22:13 - Gabriel Attal : "Une hausse exponentielle de l'épidémie en Europe"

Après la réunion de crise qui s'est tenue à Matignon ce mardi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a déclaré : "Nous constatons une hausse exponentielle de l'épidémie en Europe", cité par LCI. Et d'ajouter : "Compte tenu des contaminations ces derniers jours, nous devrions atteindre dans deux semaines le même nombre de patients hospitalisés en réanimation que lors du pic de la première vague." D'après franceinfo, il n'a pas donné de précisions concernant les mesures privilégiées par le gouvernement pour endiguer l'épidémie de Covid-19.

27/10/20 - 21:50 - Taux de positivité des tets : 18,4%

D'après le dernier bilan de Santé publique France, le taux de positivité des tests ce mardi est de 18,4%, ce qui représente une augmentation de 0,6 point en 24 heures. Par ailleurs, 2 448 clusters sont en cours d'investigation, soit 127 de plus. 96 départements sont classés en vulnérablité élevée, soit 4 de plus.

27/10/20 - 21:34 - "On ne peut pas dire que le Premier ministre ait été extraordinairement clair"

À la suite de la réunion de crise avec des responsables politiques, présidée par Jean Castex ce mardi, François Baroin, le président de l'Association des maires de France, a réagi : "On ne peut pas dire que le Premier ministre ait été extraordinairement clair sur les intentions du gouvernement", cite franceinfo. Et d'ajouter : "Le sentiment qu'on a c'est plutôt qu'on va vers un confinement, que ça va durer quelques semaines et que le gouvernement essaie de trouver les moyens de préserver les écoles, les services publics."

27/10/20 - 21:19 - Emmanuel Macron annoncera de nouvelles mesures mercredi soir

L'Elysée a annoncé que le président de la République Emmanuel Macron s'exprimera mercredi à 20 heures, pour annoncer les mesures prises par le gouvernement, dans le but de limiter la propagation du Covid-19. Cette prise de parole interviendra après deux conseils de défense réunis par le chef de l'État, mardi et mercredi.

27/10/20 - 21:04 - Quelle est la situation en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Selon le dernier bilan du Covid daté du mardi 27 octobre, en Auvergne-Rhône-Alpes, où 8 patients ont été transférés vers les Pays de la Loire, le nombre de personnes hospitalisées est de 3 951 patients, avec 651 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 496 malades sont en réanimation, avec 88 nouvelles entrées dans la journée. 2474 personnes sont mortes du coronavirus, soit 67 de plus en 24 heures, et 12 048 sont sorties de l'hôpital, soit 300 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation au 27 octobre 2020, à l'échelle régionale, est de 88,7%.

27/10/20 - 20:48 - 19 000 hospitalisés, 3 000 patients en réanimation

Selon le dernier bilan de Santé publique France, près de 19 000 personnes sont actuellement hospitalisées (18 978 exactement), soit 1 194 de plus en 24 heures. 2 918 personnes sont actuellement en réanimation, soit 148 de plus. Ces données correspondent aux nombres de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie. En brut, 2 988 hospitalisations de plus et 431 admissions en réanimation ont été enregistrées. Des chiffres particulièrement élevés.

27/10/20 - 20:33 - Plus de 500 morts en 24 heures

Les chiffres de mardi sont une nouvelle fois très inquiétants, avec un nombre de morts considérable. D'après le bilan de Santé publique France, 523 morts en 24 heures sont à déplorer (288 à l'hôpital et 235 en Ehpad). Depuis le début de l'épidémie, il y a eu 1 198 695 personnes décédées du coronavirus. Par ailleurs, 33 417 nouveaux cas ont été enregistrés dans la journée.

27/10/20 - 20:18 - Reconfinement : "Un problème d'acceptabilité des Français"

À la suite de la réunion avec les chefs des partis de l'opposition présidée par Jean Castex ce mardi, Christian Jacob, le président des Républicains, a déclaré auprès de BFMTV que cet entretien "donne un sentiment d'improvisation, de panique et de manque d'anticipation". Il a poursuivi : "Je suis très surpris de la manière dont cette réunion a été programmée, conduite. Rien n'a été mis sur la table." De son côté, Marine Le Pen a estimé qu'en cas de reconfinement - piste privilégiée par le gouvernement - il y aurait "un problème d'acceptibilité par les Français".

27/10/20 - 20:03 - Huit nouveaux patients transférés dans les Pays de la Loire

Huit nouveaux patients d'Auvergne-Rhône-Alpes ont été transférés ce mardi vers les Pays de la Loire, en avion sanitaire, a inidqué l'Agence régionale de santé relayée par Ouest-France. Deux malades ont été transférés à Nantes, deux à Angers, deux à La Roche-sur-Yon, un à Saint-Nazaire et un Cholet.Ces personnes proviennent des hôpitaux de Saint-Etienne, Lyon et Roanne. Ces transferts ont pour objectif de désengorger les services de réanimation de la région.

27/10/20 - 19:48 - Débats et votes sur les nouvelles mesures, à l'Assemblée et au Sénat

Lors de sa réunion avec les chefs des partis ce mardi, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que des débats et votes sur les nouvelles mesures seraient organisés à l'Assemblée nationale et au Sénat, jeudi, indique franceinfo. 

27/10/20 - 19:33 - Selon Jean Castex, le couvre-feu n'est pas suffisant

D'après les informations de France Télévisions, le Premier ministre Jean Castex a estimé que le couvre-feu n'était pas une mesure suffisante pour limiter la propagation du coronavirus, à l'occasion d'une réunion avec les responsables des principaux partis de l'opposition à Matignon, ce mardi.

27/10/20 - 19:17 - 7 Français sur 10 inquiets d'être reconfinés

D'après un sondage mené par Harris Interactive/LCI ce mardi 27 octobre, 7 Français sur 10 sont inquiets qu'un reconfinement soit instauré. Toutefois, 3 sondés sur 4 sont favorables à la mise en place d'un couvre-feu à partir de 19 heures et d'un confinement le week-end au niveau local. 54% des personnes interrogées sont d'accord avec le principe d'un confinement strict, chaque jour de la semaine. Par ailleurs, 78% approuvent l'obligation du télétravail lorsque cela est possible.

27/10/20 - 19:02 - Creuse : le taux d'incidence a doublé en une semaine

Le taux d'incidence en Creuse est désormais de 270,1 cas sur 100 000 habitants. Comme le souligne France Bleu, ce chiffre a doublé en l'espace d'une semaine, et a été multiplié par dix en un mois. "Il ne faut pas relâcher la pression", a réagi Isabelle Dumond, la directrice de la délégation départementale de l'Agence régionale de santé en Creuse, citée par nos confrères. Elle a appelé les habitants du département à "ne pas baisser les bras, à continuer à faire des efforts".

27/10/20 - 18:46 - L'ARS des Hauts-de-France demande 100 lits de réanimation supplémentaires

L'Agence régionale de santé des Hauts-de-France demande aux hôpitaux de la région l'ouverture de 100 lits de réanimation supplémentaires. Elle demande également aux établissements de santé d'activer le "plan blanc", pour faire face aux nouveaux cas de Covid-19 qui ne cessent de se multiplier ces derniers jours. Pour rappel, 96 nouveaux lits de réanimation avaient déjà été mobilisés la semaine dernière.

27/10/20 - 18:16 - Reconfinement national, option privilégiée

Si plusieurs scénarios sont évoqués pour endiguer la propagation du coronavirus, le reconfinement national serait la solution privilégiée, d'après les informations d'Europe 1. Après un conseil de défense organisé ce mardi, Emmanuel Macron prévoit d'en réunir un second mercredi. La mesure décidée par le gouvernement devrait donc être annoncée mercredi soir ou jeudi matin pour prendre effet dès vendredi soir à minuit pour une durée de quatre semaines, précisent nos confrères. Le quotidien indique également que ce reconfinement serait plus léger qu'au printemps dernier. En effet, les écoles devraient rester ouvertes tandis que le télétravail devrait être quasi-obligatoire. Des dérogations seraient étudiées dans le but d'éviter un effondrement économique. "Si le président a vidé son agenda, que les partis politiques et les syndicats sont reçus, ce n’est pas pour annoncer des modulations comme des changements d'horaires", a estimé un conseiller de l'exécutif, interrogé par Europe 1. Et d'ajouter : "Si on peut sauver Noël, estimons-nous heureux."

27/10/20 - 17:56 - La Polynésie française sonne le signal d'alarme

La Polynésie française souffre de la pandémie de coronavirus. Le député polynésien Moetai Brotherson a alerté sur la situation de ce territoire d'outre-mer lors de la séance de questions au gouvernement d'aujourd'hui : "Le nombre de lit en réanimation va d'ici deux ou trois semaines se révéler totalement insuffisant. Mais le plus important ce sont les ressources humaines" a expliqué le député, avant de faire un constat inquiétant. "Hier nous avons dépassé, en nombre absolu de décès, ceux de la Nouvelle-Zélande, pays de cinq millions d'habitants. Nous sommes 12 000 en Polynésie". L'homme politique a par la suite évoqué l'accord FRANZ, un dispositif de coopération qui unit la France, la Nouvelle-Zélande et l'Australie depuis 1992. Il peut être activé lorsque l'un des territoires du Pacifique est en danger afin que les pays s'apportent une entraide mutuelle. La ministre déléguée chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon, a indiqué que "l’évolution de l’épidémie est en effet très préoccupante en Polynésie française", avant d'ajouter que "la question d’un appui supplémentaire" est actuellement en cours de discussion.

27/10/20 - 17:31 - "Certains ne prennent pas la mesure des conséquences de leurs comportements"

Le directeur de l'ARS Pays-de-la-Loire, Jean-Jacques Coiplet, a fait part de son indignation lors d'une conférence de presse sur la situation épidémiologique. "Une partie de la population ne mesure toujours pas, et j'en suis le premier désolé, les risques qu'elle peut prendre, avec des comportements que l'on peut qualifier de plus insouciants. Certains ne prennent pas la mesure des conséquences de leurs comportements" a t-il martelé. M. Coiplet a notamment cité l'apparition d'un foyer de contamination dans une école de commerce de Nantes, en octobre. Certains étudiants ont pris part à des soirées dans des appartements. Un cluster était déjà apparu au mois de septembre dans cet établissement. Face à cette situation, le directeur de l'ARS Pays-de-la-Loire a une nouvelle fois appelé "à un nécessaire sursaut et une réaction citoyenne. Je ne sais plus comment le dire".

27/10/20 - 16:58 - Cluster dans une école de commerce à Nantes

Un cluster s'est déclaré dans l'école de commerce Audencia à Nantes. Plusieurs soirées ont eu lieu entre le mardi 13 et le dimanche 18 octobre, avec des étudiants. L'ARS a déclaré que l'une de ces fêtes a rassemblé 70 jeunes dans un appartement, "sans application des gestes barrières". L'Agence Régionale de Santé a tenu à préciser que l'école n'était pas responsable, et que "la structure a tout fait pour rappeler les risques et faire passer le message".

27/10/20 - 16:33 - L'un des deux patients lyonnais est arrivé au CHU d'Angers

L'un des patients de la ville de Lyon en Auvergne-Rhône-Alpes est arrivé à l'aéroport d'Angers-Marcé. Un autre patient de la même région sera aussi hospitalisé au sein du centre hospitalier universitaire d'Angers.

Quelle est l'évolution du Covid-19 en France ?

Dans son dernier bulletin épidémiologique, publié jeudi 22 octobre dans la soirée, Santé publique France rapporte une "forte augmentation" des indicateurs liés au Covid-19 pour la semaine 42 (du 12 au 18 octobre 2020). SPF alerte particulièrement des 65 ans et plus : on compte six fois plus de cas et cinq fois plus d’hospitalisations et d’admissions en réanimation en comparaison à début septembre. Au niveau national, les taux de positivité des tests et d'incidence ont tous les deux augmenté entre S41 et S42 (dans toutes les classes d'âge). Après avoir observé une stabilité en S41, les nouvelles admissions en réanimation repartent drastiquement à la hausse (+48%). Voici ce qu'il faut retenir point par point :

  • Les indicateurs épidémiologique observent une forte hausse. Le taux d'incidence national (nombre de cas pour 100 000 habitants), est désormais de 251 (182 en S41). Désormais, tous les départements sont au-dessus du seuil d’alerte de 50/100 000 habitants. Le taux de positivité des tests est de 13,7% (12,3% en S41). Il est désormais supérieur à 5% dans tous les départements de France métropolitaine et supérieur à 10% pour 62 départements. Les taux de positivité les plus élevés étaient rapportés dans la Loire (23,5%), en Isère (21,7%), en Haute-Loire (20,6%).
  • Les cas confirmés et cas contact augmentent sensiblement. Une augmentation très importante du nombre de nouveaux cas et de nouvelles personnes-contacts à risque identifiés par Santé publique France est observée en S42 pour la 2e semaine consécutive. Le nombre de cas de Covid-19 confirmés a augmenté de 39%.
  • En milieu hospitalier, après une baisse en S39 et en S40, et pour la 2ème semaine consécutive, le nombre de passages pour suspicion de Covid-19 dans l’activité totale était en hausse dans toutes les régions de France métropolitaine (+35% par rapport à S41). A noter que ce chiffre est en baisse en outre-mer. Les déclarations de nouvelles hospitalisations pour COVID-19 ont augmenté en semaine 42 (+48%) Les régions les plus concernées sont Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur,  Île-de-France et Hauts-de-France. SPF note une reprise de l'augmentation des admissions en réanimation (+48% entre S41 et S42), après une stabilisation observée entre S40 et S41.
  • Concernant les décès, le nombre hebdomadaire au niveau national a fortement augmenté : +40% entre les semaines 41 et 42 (de 546 décès en S41 à 764 en S42).
  • Le nombre d’actes SOS Médecins pour suspicion de Covid-19 a augmenté entre S41 et S42 (+15%). Cette hausse concerne exclusivement les adultes et semble s’intensifier par rapport à la semaine 41 chez les adultes de 45-74 ans (+35%) et de 75 ans et plus (+26%).

Carte du Covid en France : quels sont les départements les plus touchés ?

Nous avons élaboré une carte de synthèse donnant un aperçu de la situation du coronavirus en France, mise à jour au quotidien. Y figurent une série d'indicateurs clés comme les données hospitalières, les décès, les guérisons, mais aussi des statistiques sur la progression du virus comme le taux de positivité des tests, le taux d'incidence, le "R effectif". La classification de chaque département est aussi mentionnée (rouge, alerte renforcée, alerte maximale, en vulnérabilité modérée ou élevée...). 

Retrouvez tous les détails sur cette cartographie et le point complet par département dans notre article sur la carte du Covid en France. 

Si la carte ne s'affiche pas, cliquez ici
Derniers articles sur le coronavirus