Ecole et Covid : combien de classes fermées? Nouveau point"

"Ecole et Covid : combien de classes fermées? Nouveau point""

Ecole et Covid : combien de classes fermées? Nouveau point" ECOLE ET COVID. A la mi-avril, le ministère de l'Education a livré un nouveau bilan du nombre de classes fermées en France pour cause de Covid à l'école. Parcourez cet article pour découvrir les chiffres des structures scolaires fermées dans le détail, ainsi que ceux des cas de contamination.

[Mis à jour le 15 avril 2022 à 15h50] Combien de classes sont-elles fermées en France pour cause de Covid ? Le ministère de l'Education a livré le 15 avril 2022 son dernier point de situation hebdomadaire complet pour le Covid-19 dans les écoles. D'après ce point de situation et ses données, arrêtées au jeudi 14 avril à 13h, 728 classes ont fermé sur cette semaine sur 284 226, soit 0,26% d'entre elles *.  

Concernant les structures scolaires (publiques et privées sous contrat), le ministère en recense 4 qui ont fermé leurs portes sur 31 506. Dans le détail, l'ensemble des structures fermées sont des écoles. Aucun collège ou lycée n'est concerné. Et du côté des cas de Covid confirmés ? 

  • Elèves : 39 357 cas de Covid confirmés (cumul sur les sept derniers jours ; + 4 411 en 24h)
  • Personnels : 5 802 cas de Covid (cumul sur les sept derniers jours ; + 758 en 24h)

Ces chiffres sont "basés sur la déclaration volontaire des intéressés dans le respect de la confidentialité médicale", précise le ministère de l'Education. 

* À compter de janvier 2022, sont comptabilisées les fermetures de classes consécutives à l'apparition de cas confirmés parmi les élèves ainsi que celles dues à l'absence des enseignants/personnels.

Pourquoi certaines classes ferment-elles encore ? 

Le gouvernement a modifié les règles début janvier concernant les fermetures d'établissements. Auparavant, une classe était fermée dès que trois cas de Covid étaient identifiés ; à la rentrée de janvier, le principe général est devenu que les classes ne ferment pas et que les enfants soient testés dès lors qu'un cas de Covid est identifié dans la classe. Mais force est de constater que les classes ferment... Les fermetures interviennent en réalité "en fonction de la situation". "En présence par exemple d'un très grand nombre de cas", ont précisé les services du ministère.

Circulation du Covid dans les écoles, stratégie du gouvernement... Des réponses 

Quelle est la circulation du Covid à l'école en France ? Le gouvernement garde-t-il la même stratégie ? Quelle forme a pris le protocole sanitaire dans les écoles, collèges, lycées ? Linternaute.com vous récapitule les réponses utiles dans cette page spéciale.   

Quelles sont les mesures récemment annoncées par le gouvernement ?

A l'issue de la journée de grève enseignante massive du 13 janvier au sein de l'Education nationale (38,5% de grévistes d'après le ministère ; 75% selon le premier syndicat du primaire), le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a fait de nouvelles annonces concernant la lutte contre le Covid à l'école. Recrutement de remplaçants et de personnel en renfort, masques FFP2, évaluations de mi-CP... Voici le récapitulatif des principales nouvelles mesures officialisées :   

  • Des recrutements supplémentaires : plus de 8 000 renforts dans l'Education nationale ont été annoncés "pour les prochains jours et les prochaines semaines" afin de faire face à la crise sanitaire, a rappelé Jean-Michel Blanquer le 14 janvier. Ils doivent officier, pour le moment, jusqu'à la fin de l'année scolaire. Dans le premier degré, 3 300 enseignants contractuels supplémentaires vont être réquisitionnés jusqu'à la fin de l'année scolaire, a-t-il annoncé. Dans le premier degré, il sera également fait appel aux listes complémentaires (ceux qui ont réussi le concours de professeurs sans être recrutés) à raison de "plusieurs centaines de personnes". Dans le second degré, le recrutement de 1500 assistants d'éducation (surveillants) est également prévu jusqu'à la fin de l'année. Dans les circonscriptions du second degré, ce sont aussi 1500 vacataires administratifs de plus qui doivent venir en appui des inspecteurs de l'Education nationale, eux-même en soutien des directeurs d'établissements scolaires dans la gestion du coronavirus. Environ 1500 médiateurs de lutte anti Covid supplémentaires ont aussi été mentionnés par le ministre de l'Education, invité de franceinfo le 14 janvier. 
  • Une distribution de masques FFP2 : la mesure n'était "pas forcément souhaitable" selon le Haut Conseil de la santé publique, a tenu à souligner le ministre de l'Education sur franceinfo le 14 janvier, notamment parce qu'il est plus difficile d'enseigner avec ce type de masques. Le ministre a toutefois promis la distribution de 5 millions de masques FFP2, en priorité aux enseignants en écoles maternelles (les petits écoliers n'y portent pas de masques), aux AESH (accompagnants d'élèves en situation de handicap) et aux professeurs auprès d'enfants en situation de handicap. Deux masques chirurgicaux par jour doivent également être fournis aux enseignants en général. Le 26 janvier, le ministre de l'Education a annoncé sur BFMTV que "90 % des masques FFP2 sont sur le terrain", que les autres sont en cours d'acheminement, et que "Les masques chirurgicaux arrivent aussi".
  • Les évaluations de mi-CP reportées : les évaluations de milieu d'année en CP devaient démarrer la semaine 17 janvier. Elles sont finalement reportées "à un délai qui reste à définir avec les syndicats". 
  • Le report des épreuves du bac, étudié : le ministère de l'Education va étudier la possibilité d'un report des épreuves d'enseignement de spécialité du bac, qui ont normalement lieu au mois de mars. C'est l'éventualité de les reporter en juin qui doit être étudiée, en concertation avec les "organisations représentatives" et le "conseil de la vie lycéenne". 

Quid des purificateurs d'air ?

Concernant les purificateurs d'air, alias capteurs de CO2 à installer dans les classes, le ministre a pointé une "règle constitutionnelle" en évoquant que la distribution des masques était faite par l'Etat car il est l'employeur, mais que celle des capteurs de CO2 est "de la compétence des collectivités territoriales". Le fond de 20 millions d'euros remis précédemment par l'Etat "n'est pas encore consommé pleinement", a mis en avant Jean-Michel Blanquer. "Notre but, c'est en tout cas la généralisation des capteurs, et l'Etat est en soutien des collectivités pour cela", a affirmé le ministre de l'Education. 

Quel est le niveau de circulation du Covid à l'école en France ? Voici les taux d'incidence (nombre de cas pour 100 000) mesurés sur la dernière semaine glissante par niveau scolaire. Les chiffres ci-dessous sont établis par Santé publique France et extraits du site Data.gouv. Si le dépistage automatique désormais en vigueur à l'école augmente évidemment l'ampleur des chiffres, ces derniers établissent toutefois que le virus circule largement dans les écoles, au moins autant qu'en population générale :

Quels sont les protocoles sanitaires anti-Covid à l'école ? 

Suite à la diminution des hospitalisations liées au Covid-19 en France et à des indicateurs sanitaires globalement favorables, le gouvernement a décidé d'alléger de nouveau le protocole sanitaire à l'école à partir du lundi 14 mars. Plus d'infos sur ce point dans notre page spéciale "Protocole sanitaire à l'école" :  

Quelle est la stratégie du gouvernement ?

L'école est aujourd'hui au cœur de la gestion de la crise sanitaire. Le gouvernement se tient à un principe auquel il ne veut pas déroger : il faut tout faire pour garder les écoles ouvertes, malgré la circulation active de l'épidémie de coronavirus. En conférence de presse le 20 janvier, le Premier ministre Jean Castex a réaffirmé que le "choix" de ne pas fermer les écoles "était le bon". "J'ai vu les représentants des personnels de l'Education nationale et nous avons apporté les correctifs nécessaires, mais rien n'aurait été pire que de fermer des établissements scolaires, voire de retarder la rentrée [de janvier 2022]. Car la réouverture, vu la flambée du nombre de cas, aurait été très difficile", a-t-il ajouté. Cette stratégie reste la même à ce jour, et se couple à un allégement progressif des mesures de restriction contenues dans le protocole sanitaire spécial établissements scolaires.  

Coronavirus