Origine de Noël : des Saturnales à la fête chrétienne L'histoire de Saint-Nicolas et du Père Fouettard

saint nicolas est fêté en belgique et dans le quart nord-est de la france
Saint Nicolas est fêté en Belgique et dans le quart nord-est de la France © Daisy DEMOOR - galerie photo Linternaute.com

Saint patron et protecteur des petits enfants et de la Lorraine, Saint Nicolas est fêté tous les 6 décembre, date de sa mort dans l'est et le nord de la France ainsi que dans de nombreux pays d'Europe (Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Autriche...). Il fait le tour des villes pour récompenser les enfants sages. Ancêtre du Père Noël, il parcourt le monde pour distribuer des cadeaux aux enfants méritants. Ainsi, il visite les écoles maternelles, distribue du pain d'épice et des oranges et se voit remettre les clés de la ville par le maire. Ce personnage serait inspiré d'une personnalité réelle, Nicolas de Myre, évêque d'Asie mineure du IVe siècle, victime de persécutions sous le règne de Dioclétien. Appartenant aux saints les plus populaires, Saint Nicolas a alimenté une multitude de légendes mettant en avant sa personnalité généreuse. Il aurait donné de l'argent à trois jeunes filles pauvres pour qu'elles puissent avoir une dot et se marier. De plus, il aurait sauvé de la tempête un bateau portant une cargaison de blé pour la ville de Myre.

Le Père Fouettard

Compagnon de Saint Nicolas, le Père Fouettard punit les enfants qui ne sont pas sages pendant l'année. On dit souvent que cette légende est une invention de précepteurs qui, au XVIIIe siècle, effrayaient ainsi garnements et fainéants. En réalité, le personnage a une origine historique précise. Lors du siège de Metz par les troupes de Charles Quint, au XVIe siècle, les habitants de la ville assiégée tournaient en dérision l'image de l'empereur en brûlant un mannequin à son effigie. Ce dernier était surnommé le Père Fouettard.