Jésus de Nazareth : sur les traces de Jésus Christ Jésus a-t-il existé ? Des preuves ?

L'ensemble des historiens reconnaît aujourd'hui l'existence de Jésus. Mais l'absence d'écrits de sa propre main et la rareté des sources directes, participent du mystère qui entoure toujours la vie de Jésus.

bible du moyen-age
Bible du Moyen-Age © Metropolitan Museum of Art

Les sources chrétiennes

L'Eglise reconnaît quatre évangiles : ceux de Marc, Mathieu, Luc et Jean, qui relatent la vie de Jésus, avec de grandes similitudes pour les trois premiers d'entre eux. Mais les manuscrits retrouvés datent, pour les plus anciens, du IIe siècle après J.-C. et ne sont pas des documents originaux rédigés par les évangélistes, mais des copies, authentifiées par les historiens. A cela s'ajoutent les Actes des Apôtres et les nombreuses lettres échangées entre communautés chrétiennes. Ces documents sont les plus riches sur la vie de Jésus, mais, influencés par la foi chrétienne, ils ne peuvent être considérés comme des récits purement objectifs. Leurs nombreuses contradictions imposent, de plus, des recoupements systématiques. Une vingtaine d'évangiles supplémentaires, dit "apocryphes", ne sont pas reconnus par l'Eglise. Très fragmentés et mêlant croyances païennes et foi chrétienne, ils sont néanmoins considérés comme des documents complémentaires de recherche sur les premiers temps du christianisme.

Les écrivains romains

Aux côtés des sources chrétiennes, d'autres écrits mentionnent la personne de Jésus, d'une façon qui n'est pas toujours élogieuse, ce qui peut apparaître comme une autre preuve de son existence. Il est notamment cité par trois écrivains romains : Pline le Jeune, gouverneur romain vers 112 après J.-C., l'historien Tacite, qui aborde la mort de Jésus dans ses "Annales" écrites vers 115, et Suétone, autre historien qui évoque les Chrétiens dans "La vie des douze Césars".

Les sources juives

Flavius Josèphe, né en 37 à Jérusalem, historien d'origine juive à qui fut accordé la citoyenneté romaine, mentionne Jésus dans son récit de la vie de son frère : Jacques. Le Talmud (recueil des traditions orales du judaïsme rédigé au IVe siècle) évoque également l'existence de Jésus.

Les sources archéologiques

Les fouilles permettent d'en savoir plus sur les endroits et le contexte dans lesquels Jésus a pu évoluer ou sur les coutumes de l'époque. Mais à ce jour, aucun document d'époque mentionnant directement Jésus (inscription funéraire, parchemin, sculpture...) n'a été retrouvé. Il n'existe donc aucune "preuve archéologique" de son existence.