Comment obtenir la Légion d'honneur ? Exclusions de l'ordre

Le code de la Légion d'honneur prévoit l'exclusion automatique des membres condamnés pour crime ou à une peine d'emprisonnement sans sursis d'au moins 1 an.

Cependant, le Conseil de l'Ordre se réserve le droit d'exclure les légionnaires condamnés à une peine correctionnelle ou qui ont commis un acte contraire à l'honneur, au terme d'une procédure disciplinaire et ce avant avant même la décision de justice. On dénombre ainsi une à six exclusions par an.

 En 1922, l'ordre a exclu le romancier et commandeur de la Légion d'honneur, Victor Margueritte, à la suite de la parution de son roman "La Garçonne" jugé scandaleux à l'époque

 Condamné en 1998 à 10 ans de prison pour complicité de crimes contre l'humanité, Maurice Papon a été déchu de l'ordre. Il a néanmoins continué à porter les insignes : poursuivi en justice par le Conseil de l'Ordre de la Légion d'honneur, il a été condamné en novembre 2004, à une amende de 2 500 € pour port illégal.

 Le général Paul Aussaresses, condamné pour apologie de la torture, a été exclu de la Légion d'honneur par un décret présidentiel du 14 juin 2005.

 Fernand Blanc, l'ancien président de la Chambre de commerce et d'industrie de Lyon et ex-conseiller municipal (RPR) de la ville,  a été déchu de l'ordre national du Mérite et de l'ordre de la Légion d'honneur qu'il avait reçus en 1969 et 1975 : il a été condamné en octobre 2005 à cinq ans de prison, dont deux ferme, pour avoir fauché cinq pompiers de Loriol (Drôme) sur l'autoroute en 2002.

 Alfred Sirven, condamné en novembre 2003 à cinq ans de prison dans l'affaire Elf, a été déchu de l'ordre de la Légion d'honneur et s'est vu retirer sa Médaille militaire.