Fusillade en Floride : le tireur Nicolas Cruz avait été renvoyé du lycée

Fusillade en Floride : le tireur Nicolas Cruz avait été renvoyé du lycée FUSILLADE FLORIDE - La fusillade du lycée Parkland, en Floride a fait 17 morts. Le bilan le plus meurtrier dans un établissement du genre dans l'histoire des Etats-Unis. Le tireur serait identifié comme Nicolas Cruz, un jeune homme instable renvoyé du lycée il y a peu...

[Mis à jour le 15 février 2018 à 09h50] Le dernier bilan de la fusillade du lycée Parkland, en Floride, hier soir, est établi à 17 morts. C'est deux de plus que la tuerie de Columbine, qui avait marqué l'histoire en 1999 et le bilan le plus grave pour un "mass shooting" aux Etats-Unis depuis 25 ans. Selon les dernières informations diffusées dans les médias américains, l'homme interpellé sans violence par la police près de Coral Springs à l'issue de la fusillade serait bien le tireur. Il s'agirait de Nicolas Cruz, un ancien élève de 19 ans, né en septembre 1998, et renvoyé du lycée pour des "raisons disciplinaires". Ce dernier avait posté ces derniers jours des messages "très inquiétants" selon le shérif du comté de Broward, qui a rappelé la nécessité de signaler ce type de message.

Selon des sources policières, Nicolas Cruz aurait utilisé un fusil d'assaut semi-automatique AR-15, très facile à obtenir dans certains états américains. De quoi relancer l'éternel débat sur la circulation des armes aux Etats-Unis. D'après Shannon Watts, fondatrice de "Moms Demand Action For Gun Sense In America", une organisation qui lutte contre la prolifération des armes à feu, la fusillade du lycée de Parkland, en Floride est la "291e fusillade en milieu scolaire depuis le début de 2013".

Précisions et réactions après la fusillade en Floride

Selon le déroulé des faits qui commence à se préciser, Nicolas Cruz a pénétré  dans le lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland, à environ 100 km au nord de Miami, peu avant la fin des cours, soit vers 21 heures en France. Il a immédiatement ouvert le feu sur les personnes présentes, élèves et enseignants confondus. L'alarme incendie de l'école s'étant déclanchée, beaucoup ont cru à un exercice de sécurité avant entendre de nouveaux tirs de de se cacher dans les salles de classe et les différents locaux du lycée. La chaîne locale WSVN 7 News, a rapporté finalement en fin de soirée qu'un suspect présumé avait été arrêté aux alentours de 22h15 (heure française). L'individu était en cavale depuis près d'une heure. Le lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland est un gros établissement. Selon l'AFP, il comptait près de 3 000 élèves en 2014. 

Selon les premiers témoignages, Nicolas Cruz "était un enfant troublé, qui avait toute sorte de problèmes". Ce sont les propose notamment d'un élève de l'établissement à la chaîne locale WSVN 7 News. "Mes prières et mes condoléances aux familles des victimes de la terrible fusillade en Floride. Aucun élève aucun enseignant ne devrait se sentir en danger dans une école américaine", a quant à lui réagi le président des États-Unis, Donald Trump peu de temps après la fusillade.

Article le plus lu : Alexandre Benalla : avant la vidéo, il avait déjà dérapé : voir les actualités

Annonces Google