Barbara Bush : les deux points sensibles qui l'opposaient à son mari

Barbara Bush : les deux points sensibles qui l'opposaient à son mari BARBARA BUSH - Epouse de George H. W. Bush et mère de George W. Bush, Barbara Bush est morte à l'âge de 92 ans. Très populaire, elle n'était pourtant pas d'accord sur tout avec son mari lorsqu'il était président.

[Mis à jour le 18 avril 2018 à 10h34] La maladie pulmonaire et cardiaque dont elle était atteint aura finalement eu raison de sa santé déclinante. Née en 1925, Barbara Bush s'est éteinte ce mardi soir à Houston, a-t-on appris via un communiqué de Jim McGrath, le porte-parole de son mari. Surnommée la "grand-mère de l'Amérique", cette femme, à la cote de popularité sans faille, restera dans l'histoire pour avoir été de son vivant la seule à avoir été à la fois la mère et la femme d'un président des Etats-Unis.

Barbara Bush : elle défendait les droits à l'avortement

Pas très politique et plutôt discrète sur ses opinions, Barbara Bush a tout de même, par deux fois, exprimé des désaccords avec son mari lorsqu'il dirigeait les Etats-Unis. Ouvertement anti-IVG, Georges H. W. Bush avait pourtant vu sa femme laisser entendre qu'elle défendait les droits à l'avortement. Deuxième point sur lequel les époux de la Maison-Blanche d'alors n'étaient pas d'accord : les armes, sujet ô combien sensible outre-atlantique.

Barbara Bush souhaitait publiquement que les armes semi-automatiques soient interdites, tandis que son mari était "contre l'imposition de limites au port d'armes", note l'AFP. L'ancienne First Lady s'est également distinguée pour avoir oeuvré en faveur de l'alphabétisation des familles américaines défavorisées. Après avoir créé une fondation dédiée à cela, elle avait, pendant le mandat de son mari (1989-1993), levé un million de dollars grâce à la vente de son livre pour enfants, le "Millie's book". 

Obama, Trump, Clinton... Les présidents américains rendent hommage à Barbara Bush

Preuve de sa grande popularité, plusieurs figures politiques américaines, tous bords confondus, ont rendu hommage à "Bar", le surnom affectueux que lui donnaient ses proches. Bill Clinton, président du pays entre 1993 et 2001, "pleure la mort" d'une "femme remarquable". Barack Obama et sa femme Michelle rendent également hommage à Barbara Bush, "le socle d'une famille dévouée au service public" selon eux. Ils saluent sa "générosité" dans un communiqué commun. De son côté, Donald Trump loue "la reconnaissance de l'importance de l'alphabétisation comme une valeur familiale fondamentale nécessitant soins et protection" et décrit une "militante pour la famille américaine".

L'actuel président des Etats-Unis a fait savoir que les drapeaux américains allaient être mis en berne dans tout le pays, et ce jusqu'à ses funérailles. Barbara Bush laisse Georges, atteint de la maladie de Parkinson après 73 ans de mariage, "l'une des plus grandes histoires d'amour de la vie publique aux Etats-Unis", écrit l'AFP. "J'ai épousé le premier homme que j'aie jamais embrassé", se plaisait-elle à déclarer. Barbara Bush sera enterrée dans le caveau familial aux côtés de Robin, sa fille décédée à l'âge de trois ans.

Article le plus lu - Italie : le pont autoroutier Monrandi s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google