Incendie en Californie : des images fortes, une terrible catastrophe humaine

Incendie en Californie : des images fortes, une terrible catastrophe humaine CALIFORNIE - Le dernier bilan des incendies qui ravagent la Californie s'élève à 66 morts. 630 personnes sont encore portées disparues. Donald Trump évoque "une catastrophe majeure".

[Mis à jour le 16 novembre 2018 à 17h03] Comme cela était redouté, le bilan des incendies en Californie a été revu à la hausse. Le "Camp fire", au nord, en est à sa 63e victime et le "Woolsey fire", au sud, a désormais fait trois morts. Ce qui porte ce nouveau bilan, toujours provisoire, à 66 victimes au total. Toutes n'ont pas été identifiées. Le shérif du comté de Butte, Kory Honea avait déjà confié attendre des confirmations ADN après avoir possiblement identifié des victimes. Les 9 000 pompiers sont toujours à l'oeuvre dans l'Etat de l'ouest américain et ont profité ces dernières heures d'une météo plus favorable - plus d'humidité et moins de vent - pour calmer les flammes, alors que l'on parlait ce jeudi d'une maîtrise des foyers à hauteur de 40% selon le Cal Fire, le département californien de foresterie et de protection contre les incendies.

"Nous faisons des progrès", a fait savoir Ken Pimlott, le directeur du Cal Fire . A ce stade, le "Camp fire" a dévasté plus de 55 000 hectares de terrain, rayant notamment de la carte la ville de Paradise, dans le comté de Butte, près de Sacramento, ne laissant plus que des carcasses de voitures, des maisons éventrées et de la végétation carbonisée. Située à 280 kilomètres au nord de San Francisco, la ville compte aujourd'hui de nombreux disparus. Les feux ne cessant de progresser, les habitants ont été contraints de fuir la ville en pleine nuit. Certains partagent leur fuite sur les réseaux sociaux et beaucoup se retrouvent sous des centaines de tentes dressées au pied levé à proximité de la ville dans la nuit.

"Ils ne sont pas là pour le week-end ou pour la semaine, ils sont là pour un bon moment." Les victimes de l'incendie se sont donc établies sur le parking de la ville d'un supermarché de la ville de Chico, ville de 86 187 habitants située dans le comté de Butte. Ayant tout perdu, ils peuvent désormais compter sur la solidarité de ceux qui ont été épargnés par les flammes. Dustin Kimball, 44 ans, employé du cimetière de la ville de Paradise vit avec 4 autres membres de sa famille dans une tente qu'il a installée sur le parking. Il a évoqué auprès des médias la soudaineté de l'incendie en rappelant qu'il y a une semaine "il était employé du cimetière et tout allait bien". Avec l'arrivée de Camp Fire "tout s'est effondré", confie t-il à l'AFP. L'entreprise qui emploie Dustin lui a garanti qu'il pourrait retrouver son emploi. Mais Dustin ainsi que les autres sinistrés ne savent pas quand ils pourront rejoindre leur lieu de travail ainsi que leur lieu d'habitation. Ils vivent au jour le jour et bénéficient d'une aire de distribution de nourriture , d'eau , de masque et d'articles d'hygiène. Sa petite victoire du moment réside dans le fait d'avoir pu se procurer un chauffage portatif qui devrait lui garantir "de meilleures nuits". 

Certains centres d'hébergement d'urgence sont complets et la promiscuité commence à générer des problèmes sanitaires, rapporte le quotidien de la ville de Sacramento, qui cite les autorités locales. Dans une refuge de Chico qui a accueilli 170 sinistrés, une vingtaine de personnes souffrent d'un norovirus qui provoque vomissements et diarrhées, complète Lisa Almaguer, porte-parole du département de santé publique du comté de Butte. 

Les stars ne sont pas non plus épargnées par les incendies. Sur Instagram, l'acteur américain Gerard Butler a partagé avec ses followers son désarroi face à sa maison réduite en cendres. Le chanteur Robin Thicke et la chanteuse Miley Cyrus ont également indiqué avoir perdu leur maison. Sur Twitter, Lady Gaga a tenu à remercier tous les pompiers et policiers mobilisés dans ces incendies, les qualifiant de "véritables héros". Au total, 250 000 personnes ont reçu l'ordre d'évacuer dans la région de Sacramento.

L'incendie le plus meurtrier de l'histoire        

Avec 63 morts, le Camp Fire devient l'incendie le plus meurtrier de l'histoire. Déclenché près de Thousand Oaks jeudi dernier, il compte en effet plus de victimes que le "Griffith Park Fire" qui a fait 29 morts  dans la région de Los Angeles en 1933. L'incendie a brûlé près de 57 000 hectares de terrain et nécessité l'évacuation de près de 50 000 personnes. "Notre mission est de retrouver les victimes , les identifier pour pouvoir informer leurs proches et leur apporter des réponses" a déclaré le responsable des enquêtes au sein de la police de Butte, Steve Collins. De son côté, le Woolsey Fire a été contenu à 57% selon le Cal Fire. Le Woolsey Fire a nécessité l'évacuation de 200 000 personnes et a ravagé près de 40 000 hectares. Les pompiers espèrent contenir l'incendie d'ici lundi 19 novembre avec l'aide meilleures conditions climatiques. 

D'après les scientifiques, la multiplication des incendies en Californie est due à la sécheresse prolongée dans cet Etat. Depuis un an, la Californie a connu plusieurs incendies dans lesquels une centaine de personnes ont perdu la vie. L'origine du "Camp Fire" et du Woolsey Fire n'a pas encore été officiellement identifiée mais plusieurs sinistrés du Camp Fire ont porté plainte contre le fournisseur d'électricité "Pacific Gas & Electric". Selon eux, des étincelles aperçues sur une ligne haute tension ont déclenché l'incendie.      

De nombreuses personnes portées disparues

La Garde nationale aide désormais les pompiers à la recherche d'éventuelles victimes supplémentaires. "C'est l'une des pires catastrophes que j'ai vues dans ma carrière", a confié en conférence de presse le directeur de l'Agence fédérale de gestion des urgences, Brock Long. Donald Trump, sur Twitter, a fait savoir qu'il s'était entretenu avec le gouverneur de Californie pour lui assurer qu'il était "avec lui" et "avec le peuple californien". Il doit aller ce samedi à la rencontre des sinistrés du Camp Fire après avoir décrété l'état de "catastrophe majeures" pour les zones incendiées. Ce décret pourrait conduire les victimes à obtenir une aide fédérale. Le président tente ainsi d'apaiser les esprits après la polémique qu'il avait suscitée en accusant l'Etat de la Californie de mauvaise gestion des forêts.

La situation météorologique de ce vendredi permet d'espérer une amélioration de la maîtrise des incendies. Au nord comme au sud, le vent s'affaiblit. Jusque ici, ce vent soufflait en s'asséchant ce qui provoquait un air chaud, moteur des deux incendies californiens.  Les 9400  pompiers  mobilisés espèrent une amélioration de la prise en charge avec l'affaiblissement de ces vents et le retour de la pluie. Le Camp Fire et le Woolsey Fire pourraient d'ores et déjà avoir des conséquences écologiques et financières terribles. Le gouverneur de la Californie, Jerry Brown a déclaré qu'il fallait "basculer du côté  de la nature" en ajoutant que cela "ne servait à rien de la combattre". Il craint désormais que cela "soit très cher ", estimant le coût des incendies à plusieurs dizaines de milliards d'euros.

Des zones touristiques réduites en cendres

Parmi les victimes du passage des incendies californiens, on dénombre de nombreux sites touristiques et culturels. Dans un tweet, on apprend ainsi que le village western des studios Paramount est aujourd'hui dévasté par les flammes du Woolsey Fire. Ce décor avait été utilisé pour le tournage de séries telles que Docteur Quinn femme médecin ou plus récemment Westworld. Les animaux du zoo de Los Angeles ont également dû évacuer les lieux en prévention. L'actrice Sandra Bullock a par ailleurs indiqué qu'elle ferait un don de 100 000 dollars pour aider les animaux blessés qui seraient récupérés par les associations.

Article le plus lu - Gilets jaunes : la consultation est mal partie › Voir les actualités

Incendie en Californie : des images fortes, une terrible catastrophe humaine
Incendie en Californie : des images fortes, une terrible catastrophe humaine

[Mis à jour le 16 novembre 2018 à 17h03] Comme cela était redouté, le bilan des incendies en Californie a été revu à la hausse. Le "Camp fire", au nord, en est à sa 63e victime et le "Woolsey fire", au sud, a désormais fait trois morts. Ce qui porte...

Annonces Google