Kaïs Saïed : qui est le prof qui pourrait devenir président de la Tunisie ?

Kaïs Saïed : qui est le prof qui pourrait devenir président de la Tunisie ? KAIS SAIED - Immense surprise des estimations du premier tour des présidentielles tunisiennes, Kaïs Saïed, prof de droit sans parti, est potentiellement large leader.

[Mis à jour le lundi 16 septembre à 23h42] Kaïs Saïed, ou l'électro-choc. Alors que les résultats des élections présidentielles en Tunisie sont attendus dans la journée de mardi après le scrutin de dimanche, les deux candidats qui se hissent en tête selon les premières estimations ont chacun un profil tout à fait remarquable. Avec près de 15% des voix à un tiers du dépouillement, Nabil Karoui arrive pour le moment en deuxième position. Ce publicitaire pourrait constituer une vraie question juridique et constitutionnelle, car, à l'heure du vote, il est en prison.

Mais c'est Kaïs Saïed qui, avec 19% des voix, se révèle potentiellement comme le grand vainqueur de l'élection. Kaïs Saïed, professeur de droit, semblait pourtant sortir de nulle part. Candidat sans aucun parti, sans aucune forme de structure autour de lui, Kaïs Saïed a refusé la subvention publique à laquelle il avait légalement droit pour sa campagne. Certains de ses détracteurs estiment qu'il aura ainsi du mal à constituer un Parlement en sa faveur.

Un candidat en dehors du système

Très critique à l'égard du système, Kaïs Saïed n'a tenu aucun meeting, aucune conférence de presse, uniquement appuyé, comme le rappelle Le Monde, par de jeunes bénévoles. Phrasé ampoulé, ton solennel, Kaïs Saïed, que l'on a rapidement appelé "Robocop" n'a pas dépassé une seule fois le temps qui lui était imparti au cours des débats en Tunisie. " Je n'ai pas de QG de campagne, je suivrai les résultats des élections chez moi ! " assure-t-il.

Kaïs Saïed a su séduire les Tunisiens en insistant sur l'importance du local et tient à mettre en place une forme de démocratie directe. Le candidat Kaïs Saïed souhaite ainsi confier aux conseils locaux la gestion et l'adoption de modèles économiques propres à chacun et adaptés à chaque situation. Ainsi Kaïs Saïed, conservateur accusé par certains d'être un outil du parti islamo-conservateur Ennahda, souhaite-t-il notamment que les élus soient plus facilement révocables. Juriste, enseignant, expert en droit constitutionnel, Kaïs Saïed pourrait faire péricliter le système qui, peut-être, lui aura permis d'être au pouvoir.

Dans un entretien accordé ce lundi à l'Agence France-Presse, Kaïs Saïed : "Les électeurs ont adressé un message clair, tout à fait nouveau. Ils ont fait une révolution dans le cadre de la légalité, une révolution dans le cadre de la Constitution. Ils veulent quelque chose de nouveau. Nous avons besoin d'une nouvelle pensée politique." Décrit par certains comme radicalement conservateur, Kaïs Saïed, qui a par exemple déclaré être pour la peine de mort, affirme son ouverture "à toute idée moderniste".

Article le plus lu - Attaque à la préfecture de police : de nouvelles révélations › Voir les actualités

Kaïs Saïed : qui est le prof qui pourrait devenir président de la Tunisie ?

[Mis à jour le lundi 16 septembre à 23h42]  Kaïs Saïed, ou l'électro-choc. Alors que les résultats des élections présidentielles en Tunisie sont attendus dans la journée de mardi après le scrutin de dimanche, les deux candidats qui se hissent en...

Je gère mes abonnements push