Anne Sinclair : DSK était son "caniche" selon Marcela Iacub

Anne Sinclair : DSK était son "caniche" selon Marcela Iacub Marcela Iacub, qui a entretenu une liaison avec DSK en 2012, décrit Anne Sinclair dans des termes peu flatteurs.

[Mis à jour le 22 février 2013 à 12h08] Ce jeudi 21 février, le Nouvel Observateur publie les bonnes feuilles du dernier livre de Marcela Iacub, ainsi qu'un long entretien de cette juriste, chercheuse et chroniqueuse pour le quotidien Libération. Pourquoi tant d'intérêt pour cet ouvrage ? Parce que dans "Belle et Bête", cette femme décrit sa relation avec DSK. Relation qui a duré de fin janvier à août 2012. L'occasion pour elle de décrire un être "mi-homme, mi-cochon", de le qualifier d'"artiste des égouts". "Tu étais vieux, gros, petit et moche. Tu étais machiste et vulgaire (...) sans aucune culture. (..) Tu te comportais comme un méchant porc, tu n'étais plus la victime de la société mais mon bourreau". Mais Dominique Strauss-Kahn n'est pas le seul à être analysé durement dans les pages de ce livre.

Anne Sinclair n'est pas épargnée par Marcela Iacub, qui décrit le pouvoir qu'aurait exercé cette femme fortunée sur son mari. Dans les pages de "Belle et Bête", qui sortira le 27 février, l'auteur s'adresse ainsi à DSK : "Très peu de gens savaient que ta femme avait fait de toi un caniche. Tu ne pouvais pas envisager de la quitter parce que cette vie de luxe-là, c'était impossible d'y renoncer une fois que tu y avais goûté". Plus loin : "elle faisait semblant de ne pas se rendre compte que tu étais enchaîné à elle par son argent, plus elle te possédait, plus elle te soumettait à cette humiliation, à cette terrible prostitution". Outre cette domination supposée, Marcela Iacub dépeint aussi l'ambition d'Anne Sinclair qui "rêvait d'être l'épouse du président", tandis que DSK n'aurait pas vraiment eu envie de l'Elysée.

Dans un autre extrait dévoilé dans la presse, elle reproduit même quelques confidences de l'ancien patron du FMI faites sur l'oreiller. DSK lui aurait avoué,"un jour de mars", que sa vie avait été "une terrible erreur". "Je me suis trompé [...] J'aurais pu faire tant d'autres choses de cette vie-là", aurait aussi déclaré l'homme politique dans un moment d'intimité.

Mais dans son livre et lorsqu'elle se confie au Nouvel Observateur, les mots les plus durs de Marcela Iacub pour l'ancienne compagne de DSK  sont ceux décrivant la réaction d'Anne Sinclair à l'affaire du Sofitel : "J'ai compris à quel point elle est convaincue qu'elle et son mari appartiennent à la caste des maîtres du monde". "Elle m'a dit la phrase que je rapporte dans mon livre : "Il n'y a aucun mal à se faire sucer par une femme de ménage". Pour elle, le monde est séparé entre les maîtres et les serviteurs".

La réaction de l'intéressée n'a pas tardé, ce jeudi 21 février. Anne Sinclair, à l'image de son ex DSK, a vivement réagi à la sortie du livre et à la publication de ses bonnes feuilles par le Nouvel Observateur. Dans une lettre ouverte à Laurent Joffrin et Jérôme Garcin, responsables de l'hebdomadaire, l'ancienne compagne de Dominique Strauss-Kahn accuse : "Vous accréditez la manoeuvre d'une femme perverse et malhonnête, animée par la fascination du sensationnel, et l'appât du gain". Selon elle, Marcela Yacub fait "un récit trompeur et fielleux" de leur entrevue en se livrant à une "interprétation diffamatoire et délirante de ses pensées". "Comment, pour des raisons mercantiles, le Nouvel Observateur a-t-il pu descendre aussi bas dans l'abjection ?", s'interroge enfin la journaliste en conclusion. Anne Sinclair se réserve le droit de poursuivre le journal.

EN VIDEO - Après l'affaire du Sofitel, Anne Sinclair est devenue directrice éditoriale du Huffington post en France. 

Article le plus lu - Fusillade à Halle : une attaque antisémite ? › Voir les actualités

Anne Sinclair : DSK était son "caniche" selon Marcela Iacub

[Mis à jour le 22 février 2013 à 12h08] Ce jeudi 21 février, le Nouvel Observateur publie les bonnes feuilles du dernier livre de Marcela Iacub, ainsi qu'un long entretien de cette juriste, chercheuse et chroniqueuse pour le quotidien Libération....

Je gère mes abonnements push