Carla Bruni-Sarkozy défend son site et menace les médias

Carla Bruni-Sarkozy défend son site et menace les médias Carla Bruni-Sarkozy menace d'attaquer ceux qui tiendraient des propos mettant en cause son "honneur". Au coeur de la polémique : le financement de son site Internet lors du mandat de Nicolas Sarkozy.

La Cour des comptes a révélé que Carla Bruni-Sarkozy aurait bénéficié de 410 000 euros pour la création de son site internet Carlabrunisarkozy.org. Elle menace aujourd'hui de poursuivre en justice "tout propos qui porterait atteinte à son honneur, dès lors qu'il serait imputé à la fondation qui porte son nom d'avoir bénéficié de financements qui n'ont jamais existé". Entre autre, elle vise les médias qui ont relayé l'information démentie par son avocat et la pétition signée par plus de 80 000 personnes qui exigent de l'ex-première dame de France qu'elle reverse les 410 000 euros à des associations caritatives.

Nicolas Bousquet, le créateur de la pétition, explique sur change.org que "si l'argent n'a pas été utilisé par la Fondation Carla Bruni-Sarkozy, 410 000 euros ont bien servi à la promotion sur internet des activités de la première dame". L'argent public n'aurait donc pas été utilisé par l'association mais uniquement pour relater l'actualité de Carla Bruni durant la présidence de son mari Nicolas Sarkozy. Depuis l'élection de François Hollande, cette dépense a été supprimée, la première dame Valérie Trierweiler bénéficie uniquement d'une page dédiée sur le site de l'Elysée.

EN VIDÉO - Pour récolter des fonds pour sa fondation, Carla Bruni-Sarkozy avait joué au commissaire-priseur à Beaune en novembre 2012, lors d'une vente aux enchères.

Article le plus lu - Tapie veut aider les gilets jaunes › Voir les actualités

Carla Bruni-Sarkozy défend son site et menace les médias
Carla Bruni-Sarkozy défend son site et menace les médias

La Cour des comptes a révélé que Carla Bruni-Sarkozy aurait bénéficié de 410 000 euros pour la création de son site internet Carlabrunisarkozy.org . Elle menace aujourd'hui de poursuivre en justice "tout propos qui porterait atteinte à son...

Annonces Google