Brigitte Macron un oeil au beurre noir : les explications sur l'image choc

Brigitte Macron un oeil au beurre noir : les explications sur l'image choc Ce portrait retouché de Brigitte Macron a été réalisé par l'artiste militant Alexsandro Palombo pour dénoncer les violences faites aux femmes en utilisant les visages de personnalités célèbres.

[Mise à jour le 16 janvier à 20h11] Une image choc qui a marqué les esprits. Jeudi 16 janvier, un photo montage du visage tuméfié de Brigitte Macron est devenue virale sur les réseaux sociaux. Coquards, plaies, traces de coups et de strangulation, la première Dame est littéralement défigurée. En cause : une campagne de prévention contre les violences faites aux femmes par l'artiste italien Alexsandro Palombo. Dans le cadre de sa campagne "Just because I am a woman" ("Juste parce que je suis une femme"), l'artiste a réalisé plusieurs portraits retouchés de femmes célèbres, placardés dans la ville de Milan (Italie). Brigitte Macron, Michelle Obama, Angela Merkel, Alexandria Ocasio-Cortez... Autant de noms célèbres pour faire réagir sur les violences que subissent les femmes. 

Des portraits retouchés sous lesquels on peut lire : "Je suis victime de violence conjugale, je suis moins payée, j'ai subi des mutilations génitales, je n'ai pas le droit de m'habiller comme je veux, je ne peux pas décider avec qui je vais me marier, j'ai été violée." Pour l'artiste italien, "la violence contre les femmes est un problème mondial qui affecte tout le monde, indépendamment de la race, de la classe ou de la religion."

La principale intéressée n'a pas réagi pour le moment à ce portrait. Brigitte Macron a toutefois a plusieurs reprises exprimé son soutien aux femmes victimes de violences, notamment en 2017, lorsqu'elle avait assuré être aux côtés des présumées victimes d'agressions sexuelles qui dénonçaient leur présumé bourreau avec le hashtag "balance ton porc". Ce soir dans 20h le Mag, sur TF1, une interview de Brigitte Macron sera diffusée, au sujet de son nouvel engagement en tant que marraine de la fondation pièces jaunes. Elle succède à ce titre à Bernadette Chirac, qui a été marraine de l'association pendant 25 ans.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par aleXsandro Palombo (@alexsandropalombo) le