Brigitte Macron : "Vraiment moche", un ministre de Bolsonaro renchérit

Brigitte Macron : "Vraiment moche", un ministre de Bolsonaro renchérit Alors que Jair Bolsonaro s'est récemment montré moqueur envers Brigitte Macron, l'un de ses ministres a fait pire, en affirmant clairement que la Première dame française était "vraiment moche".

[Mis à jour le 6 septembre 2019 à 12h15] Alors que la vague populaire de soutien envers Brigitte Macron après les moqueries subies de la part de Jair Bolsonaro avaient calmé le jeu, voilà que la Première dame subit à nouveau la misogynie du gouvernement brésilien. Cette fois, c'est au tour de l'important ministre local de l'Economie de s'en prendre à l'épouse d'Emmanuel Macron. La scène s'est déroulée ce jeudi lors d'une rencontre avec des hommes d'affaires à Fortaleza, dans le nord-est du Brésil. Sans que l'on ne sache vraiment pourquoi, Paulo Guedes s'est mis à aborder la polémique provoquée par Bolsonaro. "Le président l'a dit, et c'est la vérité. Cette femme est vraiment moche", a-t-il lancé, jugeant qu'il y avait beaucoup de "vérité" dans les propos du président brésilien à propos de Brigitte Macron.

Peu de temps après ce nouveau dérapage, le service de presse du ministère de l'Economie s'est fendu d'un communiqué évoquant de l'humour de la part de Paulo Guedes. "L'intention du ministre était d'illustrer le fait que les questions pertinentes et urgentes pour le pays n'ont pas la place qu'elles devraient avoir dans le débat public. Il n'y avait aucune intention de proférer des offenses personnelles", peut-on lire, le texte assurant que M. Guedes "présente ses excuses pour la plaisanterie faite aujourd'hui (jeudi, ndlr) lors d'un événement public à Fortaleza, quand il a mentionné la Première dame française".

Quand Brigitte Macron réagit aux propos de Bolsonaro

Ces nouvelles déclarations dégradantes interviennent quelques jours après la prise de parole de Brigitte Macron justement sur les moqueries de Bolsonaro. La Première dame française était restée jusque-là silencieuse, au contraire de son mari, qui a trouvé "triste" la réaction du président brésilien, mais dans un discours pour l'inauguration d'un site consacré à la bataille d'Azincourt le 29 août dernier, Brigitte Macron a brisé la glace. "Je voulais simplement dire (...), puisque je vois qu'il y a des caméras, deux mots aux Brésiliens et aux Brésiliennes, en portugais (...) : Muito obrigada ! ("Merci beaucoup", ndlr), un très, très grand merci pour tous ceux qui se sont engagés", a-t-elle déclaré, faisant référence au soutien dont elle a fait l'objet sur Twitter et probablement ailleurs.

Brigitte Macron aurait pu en rester là mais l'épouse du chef de l'Etat, sans jamais nommer Jair Bolsonaro, en a profiter pour donner une petite leçon au président sud-américain. "Les temps changent. Il y a ceux qui sont dans le train du changement, les femmes sont là avec vous, comme vous, vous l'avez quasiment tous compris messieurs. Pas tout le monde : certains sont sur le quai et je suis sûre qu'ils ne vont pas tarder à monter dans le train", a lancé Brigitte Macron, assurant que "toutes les femmes ont été touchées" par le comportement de Bolsonaro. "Les choses changent, il faut que tout le monde en prenne conscience. Il y a des choses qu'on ne peut plus dire et des choses qu'on ne peut plus faire", a-t-elle conclu.

Article le plus lu - Procès Mélenchon : tensions, rires et scènes ubuesques › Voir les actualités

Brigitte Macron : "Vraiment moche", un ministre de Bolsonaro renchérit

[Mis à jour le 6 septembre 2019 à 12h15]  Alors que la vague populaire de soutien envers Brigitte Macron après les moqueries subies de la part de Jair Bolsonaro avaient calmé le jeu, voilà que la Première dame subit à nouveau la misogynie du...

Je gère mes abonnements push