Paul Klee : peintre du Bauhaus à l'influence inestimable

Paul Klee : peintre du Bauhaus à l'influence inestimable BIOGRAPHIE PAUL KLEE- Peintre d'origine allemande appartenant au mouvement de l'expressionnisme et du surréalisme, Paul Klee est peu connu du grand public, mais a laissé derrière lui une précieuse collection. Google lui rend hommage ce mardi 18 décembre...

[Mis à jour le 18 décembre 2018 à 11h05] Demandez autour de vous. Paul Klee est sans doute moins connu qu'Edvard Munch, ou son amis Vassily Kandinsky chez les expressionnistes, moins encore certainement que Salvador Dalí, Pablo Picasso ou René Magritte chez les surréalistes. Pourtant ce peintre né en Suisse en 1879 a durablement marqué la peinture de son influence et c'est bien à lui que Google rend hommage ce mardi dans l'un de ses célèbres Doodle. Paul Klee est né à Münchenbuchsee, près de Berne, le 18 décembre 1879, il y a tout juste 139 ans. Fils d'une mère chanteuse, et d'un père musicien, il est plus attiré vers les pinceaux que par les partitions. Selon plusieurs biographes, c'est sa grand-mère qui lui aurait fait découvrir le goût du dessin, en lui apprenant le maniement de la mine de plomb.

Aujourd'hui encore, il est possible de voir quelques dessins d'enfants de Paul Klee, que le peintre a tenu à conserver, les considérant comme "fantaisistes" et "illustratifs". C'est durant son adolescence qu'il se tournera vers l'art pictural.  En 1898, Paul Klee est refusé à l'Académie des beaux-arts de Munich, et entre à l'atelier d'Heinrich Knirr, où il y apprend le dessin figuratif. Il étudiera plus tard l'histoire de l'art, l'anatomie ainsi que la gravure et la sculpture. C'est lors d'un voyage à Paris en 1905 que Paul Klee fera la connaissance de l'impressionnisme. En 1911, l'exposition "Cavalier Bleu" lui donnera une certaine notoriété, et il commencera alors à côtoyer Kandinsky et August Macke. C'est d'ailleurs lors d'un voyage avec ce dernier en Tunisie que Paul Klee a la "révélation de la couleur". 

La peinture n'était pas son premier choix de carrière

Né de parents musiciens, Paul Klee a été encouragé dès son plus jeune âge... à pratiquer la musique. Selon l'Encyclopédia Britannia, il s'est révélé être un violoniste talentueux et a joué au sein de l'orchestre symphonique de Berne. Mais le peintre renonce très vite "Je ne trouvais pas l'idée de me lancer dans la musique particulièrement attrayante au vu du déclin de l'histoire de la réussite musicale" a t-on pu lire dans son journal. Ce sont ses parents qui ont finalement remarqué son talent pour les dessins de paysages et les oeuvres d'art, ce qui lui a ouvert les portes d'une carrière "plus pertinente" à ses yeux. En 1907, il fait ses débuts au sein de l'exposition des inventions. Ignorée du grand public, Paul Klee gagnera donc sa vie en écrivant des critiques  d'expositions et de concert ainsi qu'en vendant des illustrations à des revues d'art.

Paul Klee et le Bauhaus

À partir de 1921, Paul Klee enseigne au Bauhaus, célèbre école d'art allemande, poste qu'il occupera jusqu'en 1930. Toujours aussi attiré par l'avant-gardisme, il réalise des toiles d'une originalité frappante, entre expressionnisme et surréalisme, mais toujours fantastiques. On peut citer des œuvres comme la "Villa R" (1919), "Eros" (1923) ou encore "Moonshine" (1919). En 1932, le Bauhaus ferme et est transféré à Berlin. Violemment attaqué par les nazis, Paul Klee est congédié et considéré comme "juif galicien". Il retournera ensuite à Berne, où il peindra principalement des idéogrammes (Signes noirs, 1938). Il décédera le 29 juin 1940 de la sclérodermie, à l'hôpital de Locarno. 

Une exposition sobrement nommée "Klee" est en cours à la fondation Beyeler à Riehen, en Suisse, depuis le 1er octobre dernier. Elle se poursuivra jusqu'au 15 janvier prochain, et se consacre au développement de l'art abstrait de l'artiste. En plus des œuvres maîtresses de Paul Klee, des travaux rarement exposés jusqu'à présent sont dévoilés au public. Des pièces comme Fugue en rouge (1921), La Chapelle (1917) ou encore Pomme primée (1934) y sont exposées.