Les 10 secrets de Martine Aubry "La dame des 35 heures" : un mythe ?

m. aubry
M. Aubry © UE 2011 

Seuls les fins connaisseurs de la politique s'en souviennent, mais Martine Aubry a longtemps été hostile aux 35 heures. En janvier 2011, L'Express a rappelé cette anecdote datant de 1991 : devant un congrès de la CFDT, la ministre du Travail a sèchement calmé les ardeurs des militants qui martelaient "35 heures ! 35 heures !" à son arrivée à la tribune. "Vous allez être déçus. Je ne crois pas qu'une mesure générale de diminution du temps de travail créerait des emplois", aurait-elle alors lancé. Incroyable quand on connait la suite.

C'est Dominique Strauss-Kahn qui a en fait imposé les 35 heures au PS en 1997.

C'est Dominique Strauss-Kahn, principal conseiller de Lionel Jospin, qui a en fait imposé les 35 heures au Parti socialiste comme la proposition phare des législatives de 1997. Et quand il fut nommé au ministère de l'Economie après la victoire, c'est Martine Aubry, ministre de l'Emploi, qui a hérité de leur mise en œuvre. Entre temps, celle-ci a bien sûr changé de point de vue, assumant totalement la mesure. Mais cela n'empêchera pas les désaccords avec son collègue de Bercy qui exprimera publiquement des réserves sur la "méthode". Des tensions sur fond de rivalité, plus de dix ans avant les primaires...