Cote de popularité des politiques de l'été 2011

Dans une période très favorable à la majorité, Alain Juppé prend la tête de votre cote de popularité. Nicolas Sarkozy et François Fillon rebondissent, tandis qu'à gauche, François Hollande et surtout Martine Aubry chutent.

 

La personnalité du mois : Alain Juppé

juppe ete
Alain Juppé © Cécile Debise / L'Internaute

A chacune de ses apparitions à Marseille, début septembre, il a été acclamé par les militants. Alain Juppé a pris un véritable bain de jouvence lors des universités d'été de l'UMP, pourtant marquées par les tensions entre les leaders de la droite. A l'heure du procès de Jacques Chirac, le fondateur du parti, l'homme qui revient de loin, est en train de devenir l'un des chouchous des Français. Ici et là, on apprécie son détachement par rapport à 2012, on remarque son professionnalisme, on admire le redressement de la diplomatie française, pourtant mal en point il y a quelques mois. Surtout, on souligne son rôle clé au Quai d'Orsay et à l'ONU dans la chute de Mouammar Kadhafi. Cet été, le ministre des Affaires étrangères a gagné 5,15 points et a repris la première place de votre classement. Très loin devant François Hollande.

 

Executif : le rebond

executif ete
Nicolas Sarkozy et François Fillon. © L'Internaute

Les votants de droite étaient-ils plus mobilisés cet été que ceux de gauche ? Les vacances ont en tout cas été synonymes de rebond pour l'exécutif. Avec respectivement 8,6 et 8,5 points gagnés, Nicolas Sarkozy et François Fillon remontent à la 6e et 3e places de votre classement. Et ce en dépit des habits de "Père la rigueur" qu'a clairement endossés le Premier ministre à la fin août. Le signe d'un certain réalisme ou d'une résignation dans l'opinion ? En pleine rechute de la crise des dettes souveraines et alors que les marchés financiers s'emballent, le duo est resté une bonne partie de l'été sous le feu des projecteurs, dans une période où l'opposition (Ségolène Royal exceptée) s'est moins faite entendre.

 

Le classement complet

 
Cote de popularité des politiques de l'été
Rang Nom Satisfaits (en %) Evolution (mois-1)
Source : L'Internaute
1 Alain Juppé 54,25 +5,15
2 Christine Lagarde 52,16 +6,96
3 François Fillon 49,03 +8,53
4 François Hollande 45,81 -9,59
5 Claude Guéant 39,79 +8,19
6 Nicolas Sarkozy 38,12 +8,62
7 Marine Le Pen 38 +1,7
8 Jean-François Copé 37,32 +7,92
9 Xavier Bertrand 36,52 +6,42
10 Manuel Valls 35,29 +3,29
11 Jean-Louis Borloo 35,1 +2,2
12 Bertrand Delanoë 33,3 -6,3
13 Rama Yade 32,89 -4,31
14 Eric Besson 31,38 +4,58
15 Brice Hortefeux 28,71 +5,81
16 Daniel Cohn-Bendit 27,64 -1,86
17 Rachida Dati 26,48 +2,78
18 Michèle Alliot-Marie 26,43 +4,03
19 Jean-Luc Mélenchon 25,09 -2,31
20 Martine Aubry 24,99 -12,21
21 Cécile Duflot 23,02 -6,98
22 Nicolas Hulot 21,91 +0,81
23 Eva Joly 21,79 -5,21
24 Dominique de Villepin 20,51 -1,19
25 Roselyne Bachelot 20,21 +0,11
26 Ségolène Royal 20,21 -4,89
27 Benoît Hamon 20,15 -4,55
28 Laurent Fabius 18,52 -4,88
29 François Bayrou 18,06 +2,06
30 Dominique Strauss-Kahn 13,39 +0,69
31 Olivier Besancenot 11,71 -2,29

 

En hausse : Nicolas Sarkozy

sarko ete
Nicolas Sarkozy. © Commission européenne

Nicolas Sarkozy enregistre (donc) la plus forte hausse du panel entre les mois de juillet et août avec 8,6 points de plus par rapport à juin et 38,1 % d'opinions favorables. Une situation inespérée il y a encore quelques mois qui devrait conforter le chef de l'Etat : celui-ci croirait dur comme fer en ses chances pour 2012. Les ténors de la droite bénéficient eux aussi de l'embellie. De François Fillon (+8,5) à Claude Guéant (+8,2) en passant par Jean-François Copé (+7,9), Xavier Bertrand (+6,4) ou Brice Hortefeux (+5,8), tous ceux qui joueront un rôle clé dans la prochaine campagne semblent revenir renforcés des vacances. Au milieu de cette mêlée, Christine Lagarde tire elle aussi son épingle du jeu. Malgré des débuts difficiles au FMI, elle gagne 7 points et atteint la seconde place.

 

En baisse : Martine Aubry

aubry ete
Martine Aubry. © Benoît Deshayes, L'Internaute

En coulisses, son staff serait préoccupé. La campagne de Martine Aubry peine manifestement à décoller, tout comme sa cote dans les sondages. Sur L'Internaute, l'été fut catastrophique avec une chute de 12,2 points. La plus forte de l'échantillon. François Hollande, qui garde un net avantage au classement (cinquième, il reste en tête des prétendants pour 2012), fait à peine mieux : il perd 9,6 points et sa première place. Cécile Duflot, Bertrand Delanoë, Eva Joly, Ségolène Royal et Laurent Fabius font aussi partie des victimes de la "vague bleue" estivale. Nombre de votants, petites phrases, programmes... le test des primaires s'annonce crucial pour l'opposition.

Enquête réalisée entre le 21 juillet et le 8 septembre 2011 auprès de 4071 participants.

 Voir la méthodologie