Affaires étrangères : "Normal que le titulaire change"

Après le remaniement annoncé hier soir par le chef de l'Etat, Rama Yade évite de charger Michèle Alliot-Marie, écartée du Quai d'Orsay à la suite de la polémique sur ses vacances en Tunisie. "Il me semble normal, dans ces conditions, que le titulaire change", lance tout de même l'ancienne secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme. Quant au voyage de François Fillon en Egypte, qui n'a pas quant à lui été sanctionné, Rama Yade estime que "c'était le même contexte". La différence selon elle, "c'est que la ministre des Affaires étrangères porte la voix de la France à l'étranger". A l'inverse de François Fillon : "Sa voix n'est pas celle qui est privilégiée pour porter la politique étrangère de la France".