PC-PG : "Il n'y a pas de condition à l'alliance"

Pour Jean-Luc Mélenchon, "il n'y a pas de condition" à un accord entre son Parti de gauche et le Parti communiste en vue de la présidentielle de 2012. Le candidat déclaré à la présidentielle estime qu'il faut que les négociations entre les deux partis soient réalisées dans "une concertation mutuelle" et "sans tordre le bras à personne". Le leader du Front de gauche annonce qu'il y a d'ores et déjà accord sur les législatives qui suivront la présidentielle, mais pas "sur la base d'une proportion de candidatures". "Nous sommes tous d'accord sur les candidats communs à toutes les élections".