"Quand je me suis fait virer, j'aurais apprécié une explication"

"Le Premier ministre est très utile", explique Yves Jégo qui conteste, dans son ouvrage et face caméra, la conception d'un Premier ministre absent face à un Président omniprésent. Il concède cependant : "Il y a une volonté du président de la République de réorganiser l'exécutif". Sur son cas personnel, Yves Jégo estime qu'au gouvernement, il a "un peu souffert d'un travail trop solitaire" de François Fillon. Mais il refuse d'accuser le Premier ministre : "Je fais partie de sa majorité, je le soutiens [...] C'est vrai que dans nos rapports humains, j'aurais apprécié un peu plus d'échanges... Y compris quand je me suis fait virer". "J'étais dans son équipe, il ne voulait plus travailler avec moi, après tout ce n'est pas si grave. La seule chose qui est un peu surprenante, c'est qu'il ne me l'ait pas dit."