"La France peut s'enorgueillir de son président"

Dans ses questions d'actualité, L'Internaute a eu la maladresse de poser une question sport pour le 6 mai. Sacrilège ! En grande supportrice de Nicolas Sarkozy, Nadine Morano rectifie immédiatement le tir. "Vous me parlez de foot et pas des trois ans de Nicolas Sarkozy à l'Elysée ?", s'insurge la secrétaire d'Etat qui a organisé à Toul une grande fête pour célébrer cet anniversaire. Et d'énumérer les grandes réformes menées par le chef de l'Etat depuis le 6 mai 2007, des heurs supplémentaires à l'autonomie des universités en passant par la lutte contre la récidive, la gestion de la crise géorgienne, l'organisation d'un G20 en pleine crise financière ou plus récemment le leadership de la France dans le dossier grec. Et sur le désamour dont souffre le chef de l'Etat depuis deux ans, Nadine Morano, qui dénonce la "sinistrose" des journalistes, a une explication : "Un sondage est une photographie à un instant T. En période de crise économique, contre qui focalise-t-on ses peurs ? Contre celui qui assume". "Le Président doit faire preuve d'humilité", reconnait-elle finalement. "Mais moi je fais preuve de fierté".