"Il n'y a pas de crise au Nouveau Centre"

Chargement de votre vidéo
"Hervé Morin : Le Nouveau Centre dispersé ?"

Pour Hervé Morin, les tensions qui tiraillent le Nouveau Centre actuellement sont l'apanage de la vie politique. "Les centristes annoncent qu'ils veulent avoir un candidat pour porter les valeurs de la famille centriste. Logique qu'il y ait des tiraillements, des expressions diverses et variées", estime-t-il. "C'est comme ca dans tous les partis". Quant au leadership du centre droit très disputé pour 2012, le patron du Nouveau Centre répond : "On verra bien". Mais il ne manque pas d'égratigner ses deux rivaux du moment, Jean-Louis Borloo ("J'ai cru comprendre que ses perspectives étaient plutôt pour le moment d'aller à Matignon") et Dominique de Villepin ("Si Dominique de Villepin est centriste, moi je suis Bonapartiste").