Sarkozy : "Je reste loyal, responsable et solidaire"

Malgré son discours contre les dérives sécuritaires et ses ambitions pour 2012, Hervé Morin conteste toute tension avec Nicolas Sarkozy. "Je pense qu'une majorité est forte lorsqu'elle est vivante [...] La coalition, ce n'est pas l'immobilisme", explique-t-il pour justifier sa démarche actuelle. Son discours des universités d'été du Nouveau Centre fin août ne s'adressait d'ailleurs qu'à la majorité (les élus UMP) et non au chef de l'Etat où à son gouvernement. Hervé Morin dénonce encore sur le plateau de L'Internaute et du Journal du Net un "amalgame entre immigration et insécurité abject". Mais il continue à se dire "loyal, responsable et solidaire" vis-à-vis du gouvernement. Le signe d'un maintien à la Défense jusqu'en 2012 ?