"Les Français ne regardent pas la réalité de la situation"

Alors que selon les sondages, la grande majorité des Français soutient les grévistes, la fermeté du gouvernement sur les retraites est-elle un déni de démocratie ? Non, selon Dominique Paillé qui tente une comparaison risquée : "En 1940, la très grande majorité des Français était pour l'armistice. Aujourd'hui nous sommes tous des gaullistes". Selon lui, l'opposition des Français "n'est pas une raison pour baisser les bras", mais prouve qu'il faut de la "pédagogie". Prenant exemple sur les mesures drastiques prises outre-Manche, il estime que cette réforme "laissera la France avec le système de retraite le plus avantageux dans l'Europe".