"Seuls les riches pourront devenir parlementaires"

"Si on veut dans ce pays qu'il n'y ait que les riches pour devenir parlementaire, il faut le dire", rugit Henri Emmanuelli au sujet de la retraite des parlementaires, avantageuse certes, mais correspondant selon lui à un soutien des élus qui abandonnent leur carrière professionnelle pour la politique. Il prend d'ailleurs exemple sur son cas personnel : "J'ai abandonné la banque à 32 ans [au moment de devenir député en 1978 – NDLR], mais si j'avais été battu à l'élection d'après, ma vie professionnelle était foutue". Le député des Landes considère par ailleurs que la réforme des retraites des parlementaires est déjà en cours.