Sarkozy : ses vannes sur Hollande fuitent dans la presse

Sarkozy : ses vannes sur Hollande fuitent dans la presse En privé, Nicolas Sarkozy balance sur les socialistes. Il a même trouvé un nouveau surnom à François Hollande et sa compagne Valérie Trierweiler.

[Mis à jour le 16/10/12 à 14h20] Nicolas Sarkozy se tient éloigné des médias pour l'instant. Mais lorsqu'il converse avec ses proches ou certains de ses visiteurs, l'ancien président n'hésiterait pas à balancer. Si bien que ses petites phrases sont revenues aux oreilles des médias. Dans Le Parisien, on apprend ainsi que l'ancien chef d'Etat aurait trouvé un petit surnom à son successeur et à sa compagne : il appellerait le couple Hollande-Trierweiler "Les Bidochons", ces héros de BD, connus pour leur côté ringard, voire carrément "plouc". Nicolas Sarkozy n'a pas dû apprécier le look estival de François Hollande et de sa compagne, photographiés en tenues décontractées dans les médias.

Mais l'ancien dirigeant ne s'arrête pas là. A ses visiteurs du 77, rue de Miromesnil à Paris, il aurait également décrit de manière sévère l'action de François Hollande : "amateurisme", "manque de réactivité". Pour lui, l'idée d'une présidence normale, crédo de François Hollande, serait une "imbécilité". "Il a pris le train une fois et puis quoi ? Quand on fait ce métier, c'est qu'on n'est pas normal. Il faut de l'autorité, personne n'admire un homme normal."

Celui qui pourrait envisager de revenir au pouvoir si le "devoir" l'appelait ou "si les Français" le voulaient, n'a pas qu'une seule cible. Le Nouvel Obs rapporte ainsi qu'il s'attaquerait, toujours en privé, à François Fillon, dont il estime depuis longtemps qu'il "n'a pas de couilles". L'ancien président penserait ainsi que son ancien Premier ministre, candidat à la présidence de l'UMP contre Jean-François Copé, ne "saura pas convaincre les Français". Mais Nicolas Sarkozy n'a accordé publiquement son soutien ni à l'un, ni à l'autre des deux concurrents.

Cette semaine, l'ancien chef d'Etat a remis l'insigne de l'Ordre national du mérite au directeur de cabinet de Jean-François Copé, Jérôme Lavrilleux. Un signe de soutien dans la guerre des chefs qui oppose le maire de Maux à François Fillon ? Nicolas Sarkozy, s'il a souligné le "soutien et l'énergie" de Jean-François Copé pendant la campagne présidentielle, a tenu à rappeler qu'il ne s'impliquait pas dans la campagne interne à l'UMP. "Je suis libre", a-t-il lancé.

EN VIDEO – En août dernier s'était tenu le premier rassemblement des "Amis de Nicolas Sarkozy".

Article le plus lu - Les lauréats du (double) Nobel de littérature sont connus › Voir les actualités

Sarkozy : ses vannes sur Hollande fuitent dans la presse

[Mis à jour le 16/10/12 à 14h20] Nicolas Sarkozy se tient éloigné des médias pour l'instant. Mais lorsqu'il converse avec ses proches ou certains de ses visiteurs, l'ancien président n'hésiterait pas à balancer. Si bien que ses...

Je gère mes abonnements push