Vote blanc : comptabilisé pour les élections régionales et départementales ?

Chargement de votre vidéo
"Vote blanc : comptabilisé pour les élections régionales et départementales ?"

Vote blanc : comptabilisé pour les élections régionales et départementales ? ELECTIONS 2021. Peut-on voter blanc ce dimanche 20 juin pour le premier tour des régionales et le premier tour des départementales ? Comment ce choix est-il pris en compte ?

Ce dimanche 20 juin, deux élections différentes sont organisées en France : le premier tour des départementales 2021 et le premier tour des régionales 2021. Les scrutins sont bien différents et les règles de fonctionnement spécifiques, mais ils ont une chose en commun : il faut se rendre dans son bureau de vote et choisir une liste candidats. Et si l'on veut faire son devoir de citoyen sans avoir à trancher entre des candidats qui ne trouvent pas grâce à nos yeux ? Pour cela, il y a le vote blanc. Il suffit de glisser un bulletin dépourvu de tout nom de candidat, ou simplement déposer une enveloppe vide dans l'urne. Cet acte permet de bien signifier que vous avez tenu à vous rendre dans votre bureau mais que l'offre politique ne vous convient pas.

Il faut cependant bien avoir en tête que le vote est totalement différent de l'abstention (absence de vote) et du vote nul (non valable, lorsque le bulletin ou l'enveloppe n'est pas conforme aux normes prévues) : depuis la loi du 21 février 2014 visant à reconnaître le vote blanc aux élections, en effet, les bulletins blancs sont décomptés officiellement. En revanche, ils ne sont pas comptabilisés dans les suffrages exprimés qui seuls sont pris en compte dans le résultat de l'élection.

Voter blanc, ce n'est pas si simple

Attention, pour que votre vote soit considéré comme un vote blanc, il y a plusieurs choses à éviter : mettre plusieurs bulletins dans l'enveloppe, mettre un bulletin de vote griffonné ou déchiré ou encore mettre un contenu qui n'est pas un bulletin officiel. On pourra alors croire à une erreur et votre vote sera considéré comme nul.

Vers une réforme du vote blanc ?

Conformément à la loi du 21 février 2014 visant à reconnaître le vote blanc aux élections, "les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal." Il en est fait "spécialement mention dans les résultats des scrutins." Les bulletins blancs ne sont pas fournis officiellement. Ainsi, les électeurs qui souhaitent les utiliser doivent les apporter avec eux. L'article 1 de la loi de 2014 dispose qu'une "enveloppe ne contenant aucun bulletin est assimilée à un bulletin blanc." Par ailleurs, l'article L.49 du Code électoral stipule que "la distribution de bulletins blancs par des particuliers est interdite le jour du scrutin."

Se dirige-t-on vers une réforme de la prise en compte du vote blanc ? Souvenez-vous, peu après la crise des Gilets jaunes, Emmanuel Macron avait ouvert la porte, intégrant le sujet au grand débat national. Ni la comptabilisation réelle du vote blanc ni le fameux RIC, le référendum d'initiative citoyenne, n'ont finalement été retenus au terme des débats au contraire d'une part significative de proportionnelle aux  élections législatives ou la baisse du nombre de parlementaires.