Cote de popularité des politiques en mai 2014

Cote de popularité des politiques en mai 2014 Jean-François Copé ressort essoré des européennes et de l'affaire Bygmalion. Dans votre classement, la cote de confiance de l'ancien patron de l'UMP chute.

La personnalité du mois : Jean-François Copé

cote cope
Jean-François Copé. © Virginie Rivière, Linternaute.com

Une défaite aux européennes face au Front national puis une démission forcée deux jours plus tard, avec l'explosion de l'affaire Bygmalion. Jean-François Copé, qui depuis des années travaillait à la conquête de l'Elysée, a vu son destin présidentiel basculer en à peine trois jours. L'UMP a certes fini cette séquence électorale loin devant le PS, avec 20,80 % des voix aux européennes contre 13,98 %. Mais elle a aussi été laminée par le FN qui termine avec plus 4 points d'avance. Et à l'échec politique s'ajoute le scandale. Accusé d'avoir participé à un système de fausses factures présumé lors de la présidentielle de 2012, mis à mal par les déclarations de l'avocat de Bygmalion et par les aveux penauds de son bras droit Jérôme Lavrilleux, Copé a été poussé dans ses retranchement le 27 mai lors d'un bureau politique de l'UMP délétère et a finalement annoncé qu'il quitterait ses fonctions le 15 juin. Il perd 2,82 points de popularité et 4 places au classement.

Exécutif : Valls entraîné dans la chute de Hollande ?

cote exec
François Hollande et Manuel Valls. © Linternaute.com

Les européennes ont enfoncé un peu plus le duo exécutif dans le puits apparemment sans fond de l'impopularité. Evénement notable : malgré l'image donnée du tournant, Manuel Valls semble cette fois être lui aussi emporté dans la chute de François Hollande. En dépit de son engagement dans la campagne, le Premier ministre n'a pas réussi à peser sur les européennes et à redresser le score du PS après les municipales. Pire : il semble embourbé à son tour dans la spirale des mauvais chiffres et de l'improvisation qui domine depuis 2012 dans la conduite du pays. La réforme territoriale, premier grand chantier lancé depuis le remaniement et le pacte de responsabilité, a été dessinée en quelques heures à l'Elysée dans la plus grande opacité et annoncée via une tribune dans laquelle le nombre de nouvelles régions était encore remplacé par des "XXX" quand elle a été reçue par la presse... Manuel Valls réussira-t-il à mettre un peu d'ordre et à obtenir des résultats avant les départementales 2015 et plus encore la présidentielle de 2017 ? En attendant, en mai, il perd 1,46 point presque autant que François Hollande (-1,49).

Le classement complet

 
Cote de popularité des politiques - mai 2014
Position Nom Satisfaits en % Evolution
Source : Linternaute.com
1 Alain Juppé 57,91 -2,48
2 François Baroin 45,71 +0,64
3 Nicolas Sarkozy 43,62 +0,17
4 Marine Le Pen 42,89 +0,28
5 Nathalie Kosciusko-Morizet 41,82 +0,14
6 Jean-Louis Borloo 36,40 -0,72
7 François Fillon 36,25 -1,97
8 Bruno Le Maire 35,55 -1,21
9 Marion Maréchal-Le Pen 34,73 +0,18
10 Xavier Bertrand 34,33 0,00
11 Manuel Valls 32,85 -1,46
12 Nicolas Dupont-Aignan 29,19 -3,04
13 Gilbert Collard 29,14 -2,31
14 Valérie Pécresse 28,27 -1,26
15 Laurent Fabius 27,50 +1,50
16 Bertrand Delanoë 27,37 +1,72
17 Luc Chatel 26,96 -1,45
18 Rachida Dati 26,52 -0,09
19 Brice Hortefeux 26,00 -2,88
20 Najat Vallaud-Belkacem 23,01 +0,98
21 Martine Aubry 22,30 +0,87
22 Hervé Morin 21,73 -1,84
23 Benoît Hamon 21,30 +0,86
24 François Bayrou 20,80 +2,66
25 Chantal Jouanno 20,74 -2,11
26 Ségolène Royal 20,05 -1,14
27 Jean-François Copé 18,96 -2,82
28 Christiane Taubira 18,43 -0,40
29 Arnaud Montebourg 18,08 -0,58
30 Michel Sapin 17,48 +0,26
31 Jean-Marc Ayrault 15,43 +1,11
32 François Hollande 15,38 -1,49
33 Vincent Peillon 15,33 +0,02
34 Olivier Besancenot 14,73 -0,22
35 Dominique de Villepin 13,03 -0,20
36 Pierre Moscovici 13,03 +0,08
37 Jean-Luc Mélenchon 13,01 +0,71
38 Roselyne Bachelot 11,96 -1,01
39 Cécile Duflot 9,45 +0,57
40 Nathalie Arthaud 7,07 +0,99

En hausse : François Bayrou

cote bayrou
François Bayrou. © Linternaute.com

Est-ce la campagne des européennes ? La situation catastrophique du PS et de l'UMP ? Les bouleversements du centre depuis l'alliance UDI-MoDem et le retrait de Jean-Louis Borloo ? François Bayrou gagne 2,66 points en mai et est la personnalité qui progresse le plus alors même que ses idées pro-européennes ont été mises à mal par la percée du FN. A côté, Marine Le Pen, qui dispose tout de même de près de 43 % d'opinions favorables, gagne un timide 0,22 point dans le même temps, malgré son triomphe électoral. Dans un mois où la gauche s'en sort plutôt bien dans votre classement compte-tenu du contexte, la prime va aux personnalités en retrait ou au-dessus de la mêlée comme Bertrand Delanoë (+1,72 point), Laurent Fabius (+1,50 point) et Jean-Marc Ayrault, dont la cote remonte légèrement maintenant qu'il n'est plus à Matignon (+1,11 point).

En baisse : Nicolas Dupont-Aignan

codte dupont
Nicolas Dupont-Aignan. © Linternaute.com

Nicolas Dupont-Aignan a mené son mouvement Debout la République en tête des "petits partis" lors des européennes avec plus de 3 % des suffrages contre moins de 2 % en 2009. Un score cependant loin des ambitions affichées par l'ancien député UMP lors de la campagne, marquée par un discours cohérent (bien que clairement eurosceptique) sur l'Europe et par des coups d'éclats qui ont pu laisser dubitatif. A trois jours du scrutin, le candidat a par exemple franchi la frontière italo-française avec une kalachnikov pour montrer sa porosité (comment a-t-il acquis cette arme ? Que penser d'un élu qui transgresse ouvertement la loi ? Quel exemple donne-t-il ? Point de réponse à ces questions). Il perd 3,04 points dans votre classement. Avec lui, c'est une bonne partie de la droite qui souffre en marge de la crise à l'UMP, Brice Hortefeux, Jean-François Copé, François Fillon et même Alain Juppé perdant tous entre 2 et 3 points.
Enquête réalisée entre le 1er et le 31 mai 2014 auprès de 4036 votants.

 Voir la méthodologie |  Cote de popularité : les précédents classements

Annonces Google