Tiphaine Auzière : un combat contre la misogynie qui tracasse sa mère

Tiphaine Auzière : un combat contre la misogynie qui tracasse sa mère Interviewée pour l'émission Balance ton Post de Cyril Hanouna, Tiphaine Auzière a expliqué avoir voulu défendre sa mère, Brigitte Macron, au nom de toutes les femmes victimes de misogynie.

[Mis à jour le 12 septembre 2019 à 23h46] Pour sa première émission de l'année, Balance ton Post a donné la parole à Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron. Dans une interview exclusive la belle-fille d'Emmanuel Macron, a expliqué qu'elle s'était sentie "très en colère" et "stupéfaite" après avoir entendu les mots prononcés sur le physique de sa mère par le président brésilien Jair Bolsonaro. De nature plutôt discrète, elle a décidé d'agir à travers une campagne sur les réseaux sociaux, avec le hashtag balancetonmiso, a-t-elle déclaré dans l'émission de Cyril Hanouna. Pour elle, "il faut donner un coup de pied dans la fourmilière". Avocate, la jeune femme explique avoir eu  "envie de donner de la voix. En défendant ma mère, je voulais défendre toutes les femmes victimes de ce type de violence".

"Le hashatg #balancetonmiso c'est un appel à l'indignation, contre la banalisation des propos misogynes, de ce sexisme ordinaire. La violence morale c'est la première étape qui abouti à la violence physique", a-t-elle détaillé.  Tout en citant IAM, Tiphaine Auzière a parlé de son engagement : "On n'est pas tous né sous la même étoile donc a aucun moment je ne me permettrais de dire que j'ai une vie difficile, mais si je peux faire avancer des causes qui me paraissent juste tant mieux. "

#balancetonmiso

Pour rappel, la semaine dernière, la belle fille d'Emmanuel Macron a mis en ligne une vidéo pour dénoncer l'attitude du président brésilien, qui avait tenu des propos injurieux sur sa mère. "Nous sommes en 2019 et des responsables politiques ciblent une femme publique sur son physique", regrette-t-elle dans cette vidéo (voir ci-dessous). La jeune femme a alors créé le hashtag "#balancetonmiso" pour inciter femmes et hommes à dénoncer les comportements misogynes.

Depuis cette affaire, la première dame a été largement soutenue par des Français mais aussi des Brésiliens. Plus de 60 000 tweets de soutien ont été posté, rapporte Le Point. De plus, l'initiative de sa fille est également largement partagée par les Brésiliens, notamment ceux opposés à Jair Bolsonaro. Mais officiellement, aucun chef d'Etat n'a affiché son soutien. Publiquement, elle a tout de meême pu compter sur Valérie Pecresse, Éric Woerth ou encore Jean-Luc Mélenchon. 

Tiphaine Auzière, une "marcheuse" de la première heure

La jeune femme, avocate au barreau de Boulogne-sur-Mer, mère de deux enfants, s'était engagée avec conviction dans la campagne d'Emmanuel Macron fin 2016. "J'ai toujours trouvé qu'Emmanuel était une personnalité hors norme, un homme intelligent avec qui le dialogue est toujours possible", disait-elle durant la campagne à La Voix du Nord. Elle avait alors pris en main un "comité de soutien" au mouvement lancé par celui qui est devenu son beau-père en épousant Brigitte Trogneux.

Article le plus lu - Mort de Zine Ben Ali, l'ex-président tunisien › Voir les actualités

Tiphaine Auzière : un combat contre la misogynie qui tracasse sa mère

[Mis à jour le 12 septembre 2019 à 23h46] Pour sa première émission de l'année, Balance ton Post a donné la parole à Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron. Dans une interview exclusive la belle-fille d'Emmanuel Macron, a expliqué...

Je gère mes abonnements push