Edouard Philippe : la démission du Premier ministre évoquée en coulisses

Edouard Philippe : la démission du Premier ministre évoquée en coulisses EDOUARD PHILIPPE - La démission du Premier ministre pourrait arriver si les choses dégénéraient vraiment ce week-end. C'est en tout cas ce qui se dit en coulisses, même si Edouard Philippe a prétendu le contraire.

[Mis à jour le 7 décembre 2018 à 15h47] Invité au JT de TF1 ce jeudi soir, Edouard Philippe est venu confirmer que la hausse des taxes sur le carburant, initialement prévue en janvier puis repoussée via un moratoire, était finalement annulée. Le Premier ministre a également éludé l'idée d'une démission remise de sa part, en plein crise des gilets jaunes. "Ma mission, c'est d'atteindre les objectifs qui ont été fixés par le président de la République. Je le fais avec le soutien de la majorité (...) et avec la confiance du président. Et c'est ce qui m'importe", a déclaré l'ancien maire du Havre sur la première chaîne.

Une déclaration qui fait écho aux positions officielles de l'Elysée et de Matignon, qui assurent travailler main dans la main. L'hôtel de la rue de Varenne parlait récemment d'un "alignement parfait entre le Premier ministre et le président", quand le palais présidentiel vantait cette décision d'annuler la hausse des taxes, prise "de concert" entre Philippe et Macron. Voilà pour le côté officiel, mais côté coulisses, on ne retrouve pas forcément toujours le même son de cloche. Le Figaro s'est vu confier quelques confidences de proches de l'exécutif, qui, en résumé, assurent que la décision d'annuler le moratoire, annoncé par le Edouard Philippe, a été prise uniquement par le président.

Edouard Philippe poussé à la démission ? Un "pilier de l'Elysée" se confie

On parle ici d'un désaveu, ni plus, ni moins. Un désaveu qui aurait porté un coup final à la bonne entente entre les deux hommes, selon un "pilier de la majorité" qui s'est confié au Figaro. "Il y a une différence de ligne entre eux qui n'est plus tenable", dit-il au quotidien, qui prétend que l'Elysée s'inquiète considérablement des potentielles violences que pourraient générer les manifestations des gilets jaunes à Paris. Si la crise s'aggrave, - s'il y a des victimes lors du mouvement du 8 décembre - "Il n'est pas sûr qu'on puisse garder le ministre de l'Intérieur", confie un proche d'Emmanuel Macron, toujours au Figaro. Le journal cite un autre "macroniste du premier cercle", qui met clairement sur la table la possibilité qu'Edouard Philippe quitte ses fonctions à Matignon : "Dans le meilleur des cas, il faudra un nouveau gouvernement avant les élections européennes. Dans le pire, avant Noël", dit-il.

Article le plus lu - Gilets jaunes : encore des manifs ce week-end › Voir les actualités

Edouard Philippe : la démission du Premier ministre évoquée en coulisses
Edouard Philippe : la démission du Premier ministre évoquée en coulisses

[Mis à jour le 7 décembre 2018 à 15h47] Invité au JT de TF1 ce jeudi soir, Edouard Philippe est venu confirmer que la hausse des taxes sur le carburant, initialement prévue en janvier puis repoussée via un moratoire, était finalement annulée. Le...

Annonces Google