Manuel Valls à Barcelone : une candidature, une campagne et une défaite ?

Manuel Valls à Barcelone : une candidature, une campagne et une défaite ? VALLS - Mardi 25 septembre, l'ancien Premier ministre français devrait annoncer sa candidature aux municipales de Barcelone. Mais la partie est (très) loin d'être gagnée.

[Mis à jour le 21 septembre 2018 à 16h30] Nous y sommes, après des semaines de tergiversations, Manuel Valls a pris sa décision sur sa candidature - ou non - à la mairie de Barcelone. Evidemment, le suspense est très limité. Le député apparenté LREM organise un petit "événement civique", au Centre de culture contemporaine de Barcelone, entouré de personnes qui l'ont soutenu "durant le processus de réflexion qu'il a maintenu depuis le mois de juin dernier et ont partagé avec lui des idées sur l'avenir de Barcelone", dixit un communiqué officiel. Inutile de dire qu'une telle mise en scène ne s'organise jamais pour annoncer un renoncement.

Manuel Valls va donc se lancer dans une nouvelle campagne politique, pour prendre les commandes de la ville qui l'a vu naître. L'ancien candidat socialiste à la présidentielle s'est entouré d'une équipe de collaborateurs qui a préparé sa candidature : organisation de réunions avec des grands patrons et des intellectuels qui comptent à Barcelone, rédaction de notes sur la ville, les grands enjeux, notamment en matière de logement et de transports... Manuel Valls s'est préparé, délaissant ses activités de parlementaire français à l'Assemblée nationale. Il faut dire que l'élu de l'Essonne a la tête ailleurs. Ces derniers mois, il a même co-écrit un livre, en langue catalane, intitulé "Anatomia del procés". Manuel Valls ne ménageait pas ses élans lyriques pour décrire son attachement à Barcelone. Ce vendredi 21 septembre, l'ancien Premier ministre a posté un message des plus mystérieux sur Twitter, mais qui en dit déjà long sur ses velléités.

Manuel Valls promis à la défaite à Barcelone ?

Si l'ancien locataire de Matignon semble déterminé, il sait aussi que la partie n'est pas du tout gagnée. Manuel Valls devrait se porter candidat avec l'étiquette Ciudadanos, un parti centriste opposé à l'indépendance de la Catalogne. En juin, l'institut de sondages GAD3 a réalisé une enquête pour prendre le pouls de l'opinion barcelonaise. Arrive en tête Ada Colau, l'actuelle maire de Barcelone, avec 21,8% des intentions de vote. Il faut dire que la situation politique en Catalogne a bien évolué depuis la fin de la crise sur l'indépendance et depuis que les socialistes dirigent le pays. Ada Colau semble en position de force, elle qui a rassemblé des unionistes de gauche et des indépendantistes. Ciudadanos recueillerait 19,9% des suffrages, devant le parti de la Gauche républicaine - ERC (17,6%), le Parti socialiste de Catalogne (15,4%) et le Parti démocrate PdeCat (11,4%). La situation est périlleuse, donc : l'élection se joue sur un seul et unique tour.

Manuel Valls, certes, a du temps et les dynamiques de campagne ne sont pas encore amorcées : l'élection municipale a lieu le 26 mai 2019, le même jour que les élections européennes. Mais Ciudadanos n'est pas le seul parti à miser sur un poids lourd. Le média barcelonais Equinox relève que ERC va investir Ernest Maragall, l'actuel ministre des Affaires étrangères catalan. Ce cador de la vie politique n'est autre que le frère de Pasqual Maragall, qui fut maire de Barcelone de 1982 à 1997. Et pas n'importe quel maire : il reste comme l'un des plus populaires de la ville, salué pour son travail de transformation de la cité catalane à la fin du siècle dernier. Equinox estime qu'"avec l'arrivée d'Ernest Maragall, ERC plombe encore un peu plus la candidature de Manuel Valls". D'abord parce qu'il s'agit d'un indépendantiste modéré sur lequel Manuel Valls ne pourra pas vraiment calquer des craintes de velléités séparatistes ; ensuite parce qu'il a le profil pour attirer le vote des quartiers populaires, ce même vote qui s'est reporté sur Ciudadanos en décembre dernier.

Article le plus lu - Eric Zemmour : le clash avec Hapsatou Sy se durcit › Voir les actualités

Annonces Google