Election PS [Débat, candidats] : un débat pour rien avant un fiasco ?

Election PS [Débat, candidats] : un débat pour rien avant un fiasco ? DEBAT PS - Qui sera le nouveau patron du Parti socialiste ? La question ne semble pas vraiment passionner les Français. "30 000 votants seraient une bonne chose", reconnaît le coordinateur national du parti.

[Mis à jour le 7 mars 2018 à 23h40] Les 15 et 29 mars prochains, les militants PS sont appelés à venir voter pour élire le nouveau Premier secrétaire du parti. Pour les convaincre, mais aussi pour montrer aux Français que cette grande formation est encore présente sur la scène politique, un débat télévisé et radiodiffusé s'est tenu ce mercredi 7 mars. De 21h à 22h30, Stéphane Le Foll, 58 ans, Olivier Faure, 49 ans, Luc Carvounas, 46 ans, et le député européen Emmanuel Maurel, 44 ans, soit les quatre candidats au poste se sont affrontés.

Que faut-il retenir de ce débat ? Comme le souligne RTL, deux profils se sont dégagés. Si quoiqu'il arrive le Parti socialiste sera dans l'opposition face au camp d'Emmanuel Macron, Olivier Faure et Stéphane Le Foll ne seront pas dans l'"opposition systématique". En revanche, de leur côté, Luc Carvounas et Emmanuel Maurel sont en faveur d'une opposition plus marquée. Le dernier revendique même une "opposition frontale". Point important également abordé ce mercredi soir : celui des alliances. Si Olivier Faure et Stéphane Le Foll ont pour ambition de récupérer le leadership à gauche à l'Insoumis Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Maurel envisage plutôt d'éventuelles alliances avec les partis qui constituent aujourd'hui la gauche française. Luc Carvounas pour sa part a mis en avant son souhait de s'ouvrir sur la société civile.

Election du Premier secrétaire du PS : Le Foll favori

Difficile de réaliser un sondage pour cette élection, tant l'intérêt suscité par ce scrutin semble faible. L'institut Harris s'est pourtant prêté à l'exercice, pour Le Figaro, LCI et RTL auprès d'un échantillon de 1598 personnes âgées de 18 ans et plus, le 5 et 6 mars dernier. Premier enseignement : les militants socialistes sont 52% à indiquer qu'ils ne connaissent pas suffisamment les candidats en course pour se prononcer pour l'un ou pour l'autre. Une donnée peut toutefois être considérée comme pertinente : 38% des sympathisants du PS pense que Stéphane Le Foll "le meilleur premier secrétaire du Parti socialiste". C'est nettement mieux que les scores recueillis par les autres candidats : Olivier Faure (5%), Emmanuel Maurel (4%) et Luc Carvounas (1%).

Stéphane Le Foll, interrogé sur ce sondage ce mercredi, sur France 2, a lui-aussi considéré que sa position de favori reposait sur sa "notoriété". "Pour faire de la politique, il faut être en capacité d'être entendu. Si personne ne vous connaît, vous ne risquez pas d'être entendu", a-t-il dit. "Beaucoup d'élus ne veulent pas que je sois Premier secrétaire, mais je sais que c'est les militants qui votent", a-t-il fait remarquer.

Combien de votants pour l'élection du patron du PS ?

Interrogé mercredi 7 mars sur France Info, Rachid Temal, l'actuel coordinateur national du parti, a donné quelques estimations sur le nombre de votants potentiels. "Je pense qu'un peu plus de 30 000 votants seraient une bonne chose", a-t-il dit, ajoutant : "Nous avons fait une mesure qui permet aux personnes qui ont adhéré en 2015, 2016 et 2017, de pouvoir venir voter en se mettant à jour en 2018. Il y a 100 000 personnes qui pourraient voter. On a fait le choix à un moment d'élargir au maximum, pour dire à ceux qui nous ont quittés : 'Vous pouvez revenir'." Pour autant, Rachid Temal admet que l'état actuel du PS n'invite pas à la participation : "Il est clair que nous avons connu une large défaite au printemps dernier. Mais il y a un temps où il faut aussi montrer notre utilité et nos propositions. [...] Je veux juste rappeler que nous sommes le seul parti où il y des textes de propositions, des débats et des votes militants", a-t-il soufflé.

Article le plus lu : Coupe du monde : les toutes dernières infos : voir les actualités

Annonces Google