Mort de Jean-Claude Boulard : le maire du Mans emporté par la maladie

Mort de Jean-Claude Boulard : le maire du Mans emporté par la maladie Jean-Claude Boulard est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi. Maire du Mans depuis 2001, il était une figure politique majeure dans la Sarthe.

[Mis à jour le 1er juin 2018 à 12h31] Le maire du Mans est mort, dans la nuit, à son domicile, rapportent les services municipaux. Il avait 75 ans. Hier, son cabinet avait annoncé qu'il ne pouvait pas assurer la présidence du conseil municipal, qui s'est tenu dans la soirée. Ses collaborateurs mentionnaient ses problèmes de santé, qui l'avaient déjà contraint à une période de retrait et à reporter de nmbreux rendez-vous. "Il avait choisi ce mois de mai pour se reposer dans le combat qu'il menait contre la maladie depuis des mois. Nous nous associons à la douleur de sa famille et de ses proches. Un registre sera mis à la disposition des mancelles et des Manceaux à partir de cet après-midi 14h30", a fait savoir la mairie du Mans dans la matinée.

Jean-Claude Boulard était une figure politique locale depuis de nombreuses années. En 1988, il avait été élu député de la 5e circonscription du département. Il fut également sénateur de 2014 à 2017. Mais c'est comme maire du Mans qu'il sera le plus actif, avec un mandat commencé en 2001, ininterrompu depuis cette date.

Jean-Claude Boulard, "un grand serviteur de la France"

Marlène Shiappa, secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes a posté un message sur Twitter pour saluer sa mémoire. L'actuelle membre du gouvernement est entrée en politique grâce au maire du Mans. "Jean-Claude Boulard, mon mentor, "notre maire", s'est éteint", écrit-elle, le qualifiant d'homme "exceptionnel". L'édile socialiste du Mans s'était engagé, en début d'année 2017 derrière Emmanuel Macron, lui offrant notamment son parrainage. Aujourd'hui président de la République, le premier des marcheurs a rendu hommage à l'un de ses premiers soutiens socialistes. "La France perd en Jean-Claude Boulard un de ses grands serviteurs, qui toute sa vie aura fait de l'intérêt général son unique boussole, comme haut fonctionnaire et comme élu", a réagi le chef de l'Etat.

Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, a lui-aussi salué la mémoire de Jean-Claude Boulard. "Les Manceaux perdent un grand maire réformiste, dévoué au rayonnement de sa ville et profondément engagé pour améliorer la vie de ses habitants.
Je perds un ami", a-t-il écrit dans un message publié sur son compte Twitter.

Jean-Claude Boulard avait considérablement travaillé sur la loi instaurant le revenu minimum d'insertion (RMI) sous le gouvernement de Michel Rocard. Il fut le député désigné rapporteur du projet de loi sur la CMU à l'Assemblée nationale. Il est par ailleurs l'auteur de plusieurs romans, dont le dernier, "Voyage à l'envers", a été publié en 2015 chez Liba Diffusio.

Article le plus lu : Coupe du monde : les toutes dernières infos : voir les actualités

Annonces Google