Jean-Marie Le Pen : ses adieux amers au Parlement européen

Jean-Marie Le Pen : ses adieux amers au Parlement européen LE PEN - Jean-Marie Le Pen a quitté le Parlement européen ce mardi soir, après plus de 30 ans de siège. Doyen de l'hémicycle, c'est non sans aigreur qu'il a quitté Strasbourg.

[Mis à jour le 17 avril 2019 à 17h49] Même s'il assure qu'il aurait pu "rester plus longtemps", Jean-Marie Le Pen a quitté le Parlement européen de Strasbourg un brin amer, ce mardi soir. Le Menhir, dans le style qui le caractérise, ne s'est pas privé d'une ultime diatribe à l'adresse de ses confrères eurodéputés. "Députés qui êtes restés aveugles, sourds et muets, la postérité vous maudira", a-t-il lancé dans un hémicycle qui sonnait une fois de plus très creux, tout juste réveillé par les applaudissements appuyés des parlementaires RN présents pour la dernière de Jean-Marie Le Pen.

Cela faisait plus de 30 ans que le cofondateur du Front national, devenu Rassemblement national, siégeait à Strasbourg. "J'aurais pu rester plus longtemps. J'ai encore la tête pour ça. Mais ce n'est pas de tête dont a besoin ici, mais de pieds. Je ne manquerai ici, ni à mes devoirs, ni à mes collègues", a-t-il commenté, regrettant "un sentiment d'inutilité" pour résumer sa présence au Parlement, qu'il compare volontiers à un "moulin à vent".

Jean-Marie Le Pen doit 320 000 euros au Parlement européen

De l'amertume donc, mais aussi, quand même, un bon souvenir : celui de l'élection européenne de juin 1984, date de son arrivée à Strasbourg et surtout la sortie "de l'obscurité" de son Front national. Si Jean-Marie Le Pen n'y siège donc plus, il reste malgré tout lié au Parlement européen, qui cite l'ancien candidat à l'élection présidentielle dans une affaire d'emplois présumés fictifs... et qui lui réclame 320 000 euros.

Article le plus lu - Gilets jaunes : la contestation continue › Voir les actualités

Jean-Marie Le Pen : ses adieux amers au Parlement européen
Jean-Marie Le Pen : ses adieux amers au Parlement européen

[Mis à jour le 17 avril 2019 à 17h49]  Même s'il assure qu'il aurait pu "rester plus longtemps", Jean-Marie Le Pen a quitté le Parlement européen de Strasbourg un brin amer, ce mardi soir. Le Menhir, dans le style qui le caractérise, ne...