Jean Castex : un nouveau ministre de l'Intérieur 100% à droite ? Portrait

Jean Castex : un nouveau ministre de l'Intérieur 100% à droite ? Portrait JEAN CASTEX - Beaucoup de noms ont été évoqués pour prendre la tête du ministère de l'Intérieur mais Jean Castex, un proche de Nicolas Sarkozy, semble tenir la corde.

[Mis à jour le 9 octobre 2018 à 19h21] Jean Castex, inconnu du grand public, sera-t-il la tête d'affiche du prochain remaniement ministériel ? Depuis l'annonce de la démission de Gérard Collomb du ministère de l'Intérieur, c'est bien son nom qui revient avec insistance pour le remplacer place Beauvau. Proche de Nicolas Sarkozy, Jean Castex est un ancien conseiller à la Cour des comptes, un ancien secrétaire général adjoint de l'Élysée et a été directeur de cabinet de Xavier Bertrand quand celui-ci était ministre de la Santé. Jean Castex est également maire de Prades, dans les Pyrénées-Orientales.

Et en 2011, l'actuel maire de Prades (Pyrénées-Orientales) s'est vu confier pendant un an la mission de secrétaire général adjoint de l'Elysée. Passé par Sciences-Po Paris et énarque, il s'agit d'un proche de Nicolas Sarkozy, qu'il avait conseillé sur les affaires sociales lors de son quinquennat. Mais malgré cette expérience, à laquelle s'ajoute une popularité sans faille dans sa ville de Prades - il a été réélu en 2014 avec plus de 70% des suffrages -, comment a-t-il pu séduire le président actuel au point de prétendre à la troisième place dans la hiérarchie du gouvernement ?

Jean Castex : merci Sarkozy ?

Un homme clé aurait fait la liaison entre Jean Castex et Emmanuel Macron : Nicolas Sarkozy. L'ancien président et l'actuel chef de l'Etat auraient déjeuné ensemble la semaine dernière et le nom de Jean Castex aurait été soufflé par celui qui a dirigé la France entre 2007 et 2012. Celui qui est par ailleurs conseiller général des Pyrénées-Orientales correspondrait d'ailleurs parfaitement au profil recherché, à la fois technique et politique.

"Le Président veut un gouvernement qui ait la même alchimie politique que l'actuel. C'est l'équation : ne pas renoncer à l'ADN société civile", confie l'entourage d'Emmanuel Macron au JDD, qui a révélé que le maire de Prades "tenait la corde" pour prendre Beauvau. Jean Castex aurait l'avantage de bien connaître les rouages entre l'Elysée et les principaux services du ministère de l'Intérieur. Il aurait aussi une appétence pour la politique, très utile s'il devient le prochain patron de la place Beauvau, lui qui devra redessiner la prochaine carte électorale... En nommant Jean Castex, Emmanuel Macron donnerait, quoi qu'il en soit, quelques gages à droite très remarqués. Une nomination pas encore officielle donc, l'annonce du nouveau gouvernement tardant à venir, mais qui semble se préciser.

Et pour cause, Jean Castex n'était pas présent, ce lundi, à la session du conseil départemental des Pyrénées-Orientales, où il siège en tant qu'élu. L'Indépendant, le journal local, indique même qu'il s'est, à la place, rendu à Paris. Sa nomination à la tête de l'un des principaux ministères français serait vécu comme une petite victoire dans le Gers, où non seulement Jean Castex est très ancré politiquement, mais où son grand-père était une figure politique. En 2010, Sud-Ouest avait interrogé le père du possible futur ministre de l'Intérieur. "Quand il avait 13–14 ans, il allait voir les handicapés avec son grand-père alors maire. Il a toujours eu la fibre sociale, ça l'intéressait", racontait le père de celui qui est aujourd'hui âgé de 53 ans.

Article le plus lu - Attentat de Strasbourg : comment Cherif Chekatt est mort › Voir les actualités

Jean Castex : un nouveau ministre de l'Intérieur 100% à droite ? Portrait
Jean Castex : un nouveau ministre de l'Intérieur 100% à droite ? Portrait

[Mis à jour le 9 octobre 2018 à 19h21]  Jean Castex, inconnu du grand public, sera-t-il la tête d'affiche du prochain remaniement ministériel ? Depuis l'annonce de la démission de Gérard Collomb du ministère de l'Intérieur, c'est bien...

Annonces Google