Gilets jaunes, acte 23 : une manifestation à Notre-Dame et des violences ? Le direct

Gilets jaunes, acte 23 : une manifestation à Notre-Dame et des violences ? Le direct GILETS JAUNES - L'acte 23 des gilets jaunes, samedi 20 avril 2019, est émaillé de tensions, notamment à Paris où des black blocs ont infiltré la manifestation et où des violences sont craintes. Toutes les informations en direct.

L'essentiel

  • L'acte 23 des gilets jaunes, qui a lieu ce samedi 20 avril 2019, est placé sous haute surveillance. 60 000 policiers et gendarmes ont été mobilisés par le ministère de l'Intérieur dans toute la France. Christophe Castaner avait affirmé que des casseurs se joindraient aux cortèges des gilets jaunes.
  • Une information confirmée à Paris où la situation est tendue aux abords de la place de la République. Un magasin Franprix ainsi qu'une banque LCL ont été dégradés par des casseurs et la présence de black blocs a été confirmée par des journalistes sur place. A 15 heures, 137 personnes ont été interpellées dans la capitale et 56 placées en garde à vue. Selon les premiers chiffres du ministère de l'Intérieur, 9 600 manifestants sont présents pour cet acte 23 dont 6 700 à Paris.
  • Dans plusieurs villes de France, les manifestations des gilets jaunes sont interdites dans les centres-villes, comme à Nantes, Rouen, Caen ou encore Toulouse. Suivez les dernières informations sur l'acte 23 des gilets jaunes dans notre direct.

Les infos en direct

16:29 - Le canon à eau utilisé pour l'acte 23 des gilets jaunes à Paris

Place de la République à Paris, les forces de l'ordre tentent de disperser les manifestants en utilisant un canon à eau. Selon les informations du Parisien, les gilets jaunes présents sur place, pour l'acte 23 du mouvement, ne partent pas tous. Par ailleurs, le ministère de l'Intérieur a informé que huit escadrons de gendarmes mobiles étaient actuellement en train d'intervenir sur place, en renfort de la police nationale. 

16:09 - Acte 23 des gilets jaunes : 9 600 manifestants dans toute la France

Les premiers chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur font état de 9 600 manifestants dans toute la France pour cet acte 23 des gilets jaunes. Une forte concentration d'entre eux se trouvent à Paris, puisque sur ces 9 600, 6 700 ont été comptabilisés dans la capitale. Des chiffres en hausse par rapport à la semaine dernière, où ils étaient, à la même heure, 7 500 en France dont 1 300 à Paris. 

15:50 - Le magasin Go Sport vandalisé et pillé à Paris

À Paris, lieu national de rassemblement pour l'acte 23 des gilets jaunes, de nombreuses dégradations ont été constatées. Des casseurs, présents dans les rangs des manifestants, se trouvent maintenant place de la République. Les magasins Go Sport et Habitat ont été pris pour cible et la confusion règne. Des black blocs ont en effet brisé les vitrines non protégées à l'aide de marteaux. Par ailleurs, des personnes sont entrées dans le magasin Go Sport pour le piller. Des sacs et des T-shirts sont jetés dans la foule à l'entrée de la boutique, rapporte une journaliste de LCI sur place. 

15:34 - Acte 23 des gilets jaunes : 137 interpellations à Paris

Depuis le début de cet acte 23 des gilets jaunes, la préfecture de police de Paris a procédé à 137 interpellations et 14 044 contrôles préventifs. Sur le total de ces individus interpellés, 56 ont été placés en garde à vue. Des chiffres nettement en hausse par rapport à la semaine dernière où 15 interpellations et 5885 contrôles préventifs  avaient eu lieu à 16 heures, pour l'acte 22 des gilets jaunes.

15:16 - La préfecture de police de Paris demande aux gilets jaunes de se désolidariser des casseurs

Sur Twitter, la préfecture de police de Paris a communiqué sur les violences en cours dans la manifestation des gilets jaunes, près de la place de la République. Elle appelle notamment les manifestants à se "désolidariser" des groupes de casseurs qui sont à l'intérieur du cortège. La préfecture de police espère ainsi faciliter le travail des forces de l'ordre et des secours pour intervenir plus rapidement. Sur place, des scooters ont été incendiés près du boulevard Jules-Ferry, rapporte par ailleurs Ouest-France. 

15:02 - Acte 23 des gilets jaunes : situation très tendue à Paris

À Paris, la situation est de plus en plus tendue aux abords de la place de la République. Les pompiers sont intervenus pour éteindre plusieurs foyers d'incendie, certains allumés au milieu de la route. Des casseurs, présents au milieu des manifestants, dégradent du mobilier urbain ainsi que des magasins. Un magasin Franprix a également été vandalisé et la police fait usage de gaz lacrymogène en retour. Selon une journaliste de LCI présente sur place, des street medics ont pris en charge un manifestant qui s'est blessé en tombant. 

14:40 - Acte 23 des gilets jaunes : une banque LCL vandalisée à Paris

Les tensions se poursuivent dans la manifestation parisienne de l'acte 23 des gilets jaunes. Près de la place de la République, des casseurs s'en sont pris à une agence bancaire LCL, située rue du Faubourg du Temple, selon une journaliste de LCI, présente sur place. Sur les images, on voit des individus vêtus de noir briser les vitres de la banque à coups de pied. La journaliste note également la présence de manifestants qui "calment le jeu" en éteignant par exemple les feux de poubelles. 

14:31 - Des black blocs dans la manifestation parisienne des gilets jaunes

Selon une journaliste de LCI présente dans la manifestation parisienne de l'acte 23 des gilets jaunes, des black blocs seraient infiltrés dans le cortège. Les manifestants devaient normalement poursuivre leur route sur le boulevard Richard Lenoir, mais une partie d'entre eux a emprunté la rue du Chemin Vert. Selon la journaliste, les black blocs profiteraient de la "confusion" qui règne pour agir. Les forces de l'ordre ont tiré des gaz lacrymogènes pour tenter de faire reculer les individus. Une unité de brigade anticasseurs est également présente sur place. 

14:04 - Premières poubelles incendiées à Paris

Des premières tensions ont été repérées dans la manifestation parisienne des gilets jaunes ce samedi 20 avril. Selon les informations de BFMTV, des heurts ont été constatés entre manifestants et forces de l'ordre au niveau du boulevard Richard Lenoir. Une voiture ainsi que des poubelles ont été incendiées tandis que des tirs de gaz lacrymogène ont été tirés, en riposte à des projectiles. Un feu tricolore aurait également été cassé, rapporte un journaliste de LCI présent sur place. 

13:41 - 126 personnes interpellées à Paris

Le nombre de personnes interpellées en marge des manifestations de l'acte 23 des gilets jaunes est en hausse depuis ce matin, selon les derniers chiffres de la préfecture de police de Paris. Les forces de l'ordre ont procédé à 126 interpellations depuis le début de la journée, ce samedi 20 avril. De plus, 11 062 contrôles préventifs ont été effectués. 

13:18 - Une deuxième manifestation de gilets jaunes à paris

Une deuxième manifestation a été autorisée dans la capitale pour l'acte 23 des gilets jaunes. Ce cortège devrait partir dans l'après-midi. Le rendez-vous a été fixé à la Basilique de Saint-Denis, située en Seine-Saint-Denis. Le parcours mènera les gilets jaunes jusqu'au campus de Jussieu, dans le 5e arrondissement de Paris, près du quai Saint-Bernard. Pour le moment la première manifestation, partie de Bercy, se déroule dans le calme. 

13:06 - Départ de la manifestation des gilets jaunes à Paris

Le cortège parisien des gilets jaunes réuni à Bercy, dans le 12e arrondissement, est en route. Les quelque 1 200 manifestants se dirigent désormais vers la place de la République. Ils devraient passer par le  boulevard de Bercy, le quai de la Rapée, le boulevard de la Bastille, la place de la Bastille, la rue Oberkampf, le boulevard de Belleville et la rue du Faubourg du Temple. La manifestation a été déclarée en préfecture et la capitale placée sous haute sécurité. D'autres appels à manifester ont en effet été diffusés sur les réseaux sociaux.

LIRE PLUS

En savoir plus

Gilets jaunes : l'acte 23

31 000 personnes avaient défilé pour l'acte 22, samedi dernier. L'acte 23, ce samedi 20 avril, pourrait être marqué par un regain de contestation et une augmentation du nombre de manifestants, si l'on en croit les appels lancés par les gilets jaunes sur les réseaux sociaux. Dès le 28 mars, Eric Drouet, l'un des leaders des gilets jaunes, appelait à une vaste mobilisation, suivant le grand débat. Il prévenait même Emmanuel Macron et Edouard Philippe d'éventuelles violences, leur demandant d'"organiser la sécurité". Et il a été entendu. Christophe Castaner annonçait vendredi matin que "les casseurs seront à nouveau au rendez-vous". Le ministère de l'Intérieur, qui dispose d'informations remontées par les services de police et de renseignement, craint que de nombreux casseurs soient particulièrement actifs à Paris et dans quelques grandes villes de province. Christophe Castaner a fait savoir que 60 000 gendarmes et policiers sont mobilisés pour encadrer les manifestations des gilets jaunes. Bordeaux, Toulouse, Montpellier seraient des "villes à risques" selon le ministre.

Gilets jaunes à Paris

Depuis le début de semaine, et même avant cela, plusieurs appels à manifester à Paris, à la tonalité clairement belliqueuse, ont été publiés sur Facebook et ont été suivis par de nombreux abonnés. Le groupe "Acte 23, Ultimatum 2. Appel National Et International Tous A Paris !!!"  comptait hier après-midi près de 5500 participants et 18 000 intéressés. Il faisait clairement référence à une mobilisation "non pacifique" et plusieurs commentateurs s'indignaient des dons pour Notre-Dame. Le groupe "Acte 23 : Paris Ultimatum Et Révolte Du Peuple !" réunissait quant à lui près de lui 1400 participants et 5400 intéressés. Un troisième groupe, "Acte 23 Ultimatum 2 : RDV A L'elysee !", donnait quant à lui rendez-vous à ses membres sur les Champs-Elysées, pourtant interdits, avant une marche vers le palais de l'Elysée. Des projets de rassemblement de gilets jaunes aux abords de Notre-Dame de paris circulaient également, qualifiés de "pure provocation" par le préfet de police de Paris Didier Lallement.

Dans la capitale, les forces de l'ordre ont été appelées à se montrer particulièrement vigilantes. Cette semaine, une note de la préfecture de police, consultée par Le Point, appelait les agents à prévoir un regain de violences. "Un bloc radical de 1 500 à 2 000 personnes, composé d’ultra-jaunes et de membres de la mouvance contestataire, devrait chercher à faire dégénérer les rassemblements organisés dans la capitale par des déambulations erratiques parsemées d’actes violents et par des velléités d’exactions dans des lieux symboliques comme le secteur des Champs-Élysées et le plateau de l’Étoile", pouvait-on lire sur cette note. Ce samedi 20 avril, la préfecture avait interdit tout rassemblement de gilets jaunes sur les Champs-Elysées et aux alentours de Notre-Dame de Paris.

Quelles sont les revendications des gilets jaunes ?

Les manifestants n'ont pas vraiment structuré leur mouvement, ce qui rend difficile l'expression de revendications formulées au nom de tous ses membres. Néanmoins, tous semblent s'accorder sur la nécessité de réduire la pression fiscale en France et de la rendre plus équitable. Au début du mouvement, une liste de requêtes avait été établie par quelques gilets jaunes, mais celle-ci a émergé de manière spontanée et non coordonnée. On y trouvait des demandes très éclectiques : "zéro SDF", "un impôt sur le revenu davantage progressif", "un Smic à 1300 euros net", "un grand plan isolation", "la fin des taxes sur le carburant", "pas de retraite en dessous de 1200 euros". La création d'un référendum d'initiative populaire (RIC), donnant la possibilité au peuple de participer plus directement et plus facilement aux décisions, mobilise aussi les gilets jaunes depuis plusieurs mois.

Article le plus lu - Gilets jaunes : la contestation continue › Voir les actualités

Gilets jaunes, acte 23 : une manifestation à Notre-Dame et des violences ? Le direct
Gilets jaunes, acte 23 : une manifestation à Notre-Dame et des violences ? Le direct

Sommaire Gilets jaunes : le direct Gilets jaunes : l'acte 23 Gilets jaunes à Paris Revendications des gilets jaunes L'essentiel L'acte 23 des gilets jaunes, qui a lieu ce samedi 20 avril 2019, est...