Gilets jaunes, acte 23 : black blocs, violences, nombre des manifestants, ce qu'il faut savoir

Gilets jaunes, acte 23 : black blocs, violences, nombre des manifestants, ce qu'il faut savoir À Paris, l'acte 23 des gilets jaunes a rassemblé quelque 9 000 manifestants selon le ministère de l'Intérieur. Plusieurs heurts ont été constatés, dus, notamment, à la présence de black blocs dans le cortège.

L'essentiel

  • Ce samedi 20 avril 2019, le ministère de l'Intérieur a comptabilisé 27 900 manifestants dans toute la France pour l'acte 23 des gilets jaunes. Parmi eux, 9 000 se trouvaient à Paris, lieu de rassemblement national. Des chiffres en baisse par rapport à l'acte 22 où ils étaient 31 000 participants. Selon le Nombre jaune, ils étaient 101 125 participants dans toute la France. 
  • Le cortège parisien, parti de Bercy et qui a rejoint la place de la République, a été émaillé de tensions entre manifestants et forces de l'ordre. Dissimulés parmi les gilets jaunes, des black blocs ont profité de moments de confusion pour agir. Des poubelles et des scooters ont été incendiés et des magasins vandalisés, notamment place de la République. Selon la préfecture de police de Paris, 227 personnes avaient été interpellées en fin de journée. 
  • En régions, quelques tensions ont été constatées également à Toulouse et à Bordeaux. Les autorités craignent désormais que les violences recommencent le 1er mai. Suivez les dernières informations sur l'acte 23 des gilets jaunes dans notre direct.

Les infos en direct

20:45 - "Suicidez-vous !": les politiques réagissent à la vidéo

[FIN DU DIRECT] Le maire de Nice, Christian Estrosi a réagi à la vidéo montrant des gilets jaunes chanter "suicidez-vous" à des policiers. Il a ainsi exprimé son émotion en déclarant, sur Twitter : "Entendre ‘Suicidez-vous’ scandé contre les policiers est ignoble alors qu’on déplore 28 suicides de policiers nationaux depuis le 1er janvier. A cette situation dramatique pour nos forces de l’ordre s’ajoute l’abject de ces voyous". Le ministre de l'Intérieur a, lui, exprimé son soutien aux forces de l'ordre et ajouté : "Honte à ceux qui se sont livrés à une telle ignominie !". De nombreux internautes ont également réagi, très choqués. 

20:38 - 182 personnes placées en garde à vue en France

Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, les chiffres des interpellations sont plus hauts en fin de journée. 249 personnes sont concernées et 182 ont été placées en garde à vue dans toute la France. Pour avoir tenté de pénétrer dans les zones interdites aux manifestants, 100 personnes ont été verbalisées. Par ailleurs, selon le parquet de Paris, les forces de l'ordre ont procédé à 227 interpellations qui ont débouché sur 163 gardes à vue. 

20:23 - 1 500 gilets jaunes à Bordeaux

À Bordeaux, depuis trois samedis, les gilets jaunes sont environ 1 500 à défiler dans les rues de la ville, rapporte Ouest-France. Ce samedi, pour l'acte 23 du mouvement, la manifestation s'est déroulée dans le calme bien qu'aucun itinéraire précis ne soit divulgué. Les forces de l'ordre ont tout de même tiré des gaz lacrymogènes et utilisés leurs lanceurs de balles de défense pour empêcher des manifestants d'accéder à l'hypercentre de Bordeaux. Aucun incident majeur n'a été rapporté. 

20:11 - 17 personnes interpellées à Toulouse

À Toulouse, plusieurs milliers de gilets jaunes ont défilé pour cet acte 23 du mouvement. Des heurts ont été constatés en fin de manifestation. Selon la préfecture de Haute-Garonne, deux personnes ont été blessées et placées en urgence relative. Par ailleurs, 17 personnes ont été interpellées pour jets de projectiles ou encore violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique. 

20:07 - Laurent Wauquiez estime que "les casseurs font la loi"

Laurent Wauquiez, tête du parti Les Républicains, a réagi sur Twitter après cet acte 23 des gilets jaunes ce samedi. Selon lui, "les casseurs font la loi". Énervé contre le gouvernement il a également écrit : "On n’attend pas qu’il [le ministre de l'Intérieur] annonce la venue des casseurs, on attend qu’il les arrête." Il a par ailleurs adressé son soutien aux forces de l'ordre et demandé quand le gouvernement mettrait fin aux violences. 

19:57 - De nouveaux slogans pour cet acte 23 des gilets jaunes

Selon les informations du Parisien, dans les cortèges de la manifestation de l'acte 23 des gilets jaunes, un nouveau slogan a été entonné. Les gilets jaunes reprenaient tous en choeur "Révolution" en avançant dans la capitale. Dans les rangs des gilets jaunes, certains se posaient des questions quelques jours avant les annonces d'Emmanuel Macron. Interrogée par L'Obs, Yolande Rodrigues, une manifestante, a estimé que "Macron tarde à nous annoncer ses mesures. Tant qu’il n’aura pas répondu à une majorité de nos revendications, comme le RIC, nous serons là". 

19:39 - Des journalistes interpellés par les forces de l'ordre lors de l'acte 23 des gilets jaunes

Plusieurs journalistes, présents à Paris pour l'acte 23 des gilets jaunes ce samedi 20 avril, ont rapporté des cas de violences policières à leur égard, rapporte Le Parisien. Certains auraient été interpellés par la police malgré le port de leur brassard presse ou d'un casque blanc. Gaspard Glanz, journaliste indépendant, a été filmé en train d'être emmené par la police et menotté. Maxime Reynié, photographe a vu Alexis Kraland, également journaliste indépendant, se faire interpeller gare du Nord également, une situation dont a aussi été témoin la journaliste Marine Jeannin, qui collabore avec RFI.  

19:26 - 227 interpellations à Paris

Selon les derniers chiffres de la préfecture de police de Paris, lors de cet acte 23 des gilets jaunes samedi 20 avril, 227 personnes ont été interpellées. De plus, 20 518 contrôles préventifs ont été effectués pour éviter des violences dans la manifestation. 

19:10 - Des manifestants chantent "suicidez-vous" à des policiers

Lucas Burel, journaliste à L'Obs, était présent dans la manifestation parisienne ce samedi 20 avril pour l'acte 23 des gilets jaunes. Place de la République il a filmé des manifestants en train de chanter "suicidez-vous" à des policiers. Ces derniers ont appelé à une mobilisation hier pour dénoncer le nombre des membres des forces de l'ordre qui se suicident. Les manifestants qui chantent ne portent pas tous des gilets jaunes et constituent un petit groupe sur la place. 

19:00 - Acte 23 : 27 900 manifestants en France

Le ministère de l'Intérieur vient de publier les derniers chiffres de l'acte 23 des gilets jaunes. 27 900 manifestants ont été comptabilisés en France dont 9 000 à Paris. Des chiffres en baisse au niveau national mais en hausse dans la capitale, qui était un lieu de rassemblement de cet acte 23 des gilets jaunes. 

18:30 - Un pompier interpellé, soupçonné d'être un black bloc

Selon les informations de BFMTV, un sapeur-pompier a été interpellé à Paris ce samedi 20 avril pour l'acte 23 des gilets jaunes. Il est soupçonné d'être un black bloc et a été interpellé rue de Dunkerque alors qu'il se trouvait avec des personnes également suspectées d'appartenir aux blacks blocs. L'homme aurait 29 ans et aurait eu dans son sac, en plus de ses affaires de pompier des feux d'artifice et de quoi fabriquer un cocktail Molotov. Il a été interpellé pour "participation à une manifestation et détention et transport de produits incendiaires". 

18:30 - 101 125 gilets jaunes selon le Nombre jaune

Selon le Nombre jaune, les gilets jaunes étaient, pour cet acte 23 du mouvement, 101 125 participants dans toute la France. Sur la page Facebook du système de comptage des gilets jaunes, ils expliquent que ce chiffre est le résultat sur 115 localités et est une première estimation "basse". Le chiffre définitif devrait être annoncé dimanche vers 12h. 

LIRE PLUS

En savoir plus

Gilets jaunes : l'acte 23

 L'acte 23, ce samedi 20 avril, a été marqué par une augmentation du nombre de manifestants dans la capitale et la présence de black blocs, également dans le cortège parisien. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, les gilets jaunes étaien t27 900 dans toute la France, dont 9 000 à Paris. Un chiffre en dessous des estimations du Nombre jaune, qui  a comptabilisé la participation à cet acte 23 à 101 125.60 000 gendarmes et policiers ont été mobilisés pour encadrer les manifestations des gilets jaunes ce samedi 20 avril. 

Gilets jaunes à Paris

À Paris, le ministre de l'Intérieur craignait que des casseurs ne se joignent aux gilets jaunes pour cet acte 23 du mouvement. Les gilets jaunes étaient plus nombreux cette semaine, avec 9 000 manifestants dans les rues de la capitale. Parmi eux, des black blocs ont en effet infiltré les rangs du cortège et de nombreux heurts ont été constatés, notamment sur et près de la place de la République. Selon les chiffres de la préfecture de police de Paris, 227 personnes ont été interpellées en marge des manifestations. Des journalistes présents dans la capitale ont par ailleurs dénoncé des violences policières à leur égard et des interpellations non justifiées. 

Quelles sont les revendications des gilets jaunes ?

Les manifestants n'ont pas vraiment structuré leur mouvement, ce qui rend difficile l'expression de revendications formulées au nom de tous ses membres. Néanmoins, tous semblent s'accorder sur la nécessité de réduire la pression fiscale en France et de la rendre plus équitable. Au début du mouvement, une liste de requêtes avait été établie par quelques gilets jaunes, mais celle-ci a émergé de manière spontanée et non coordonnée. On y trouvait des demandes très éclectiques : "zéro SDF", "un impôt sur le revenu davantage progressif", "un Smic à 1300 euros net", "un grand plan isolation", "la fin des taxes sur le carburant", "pas de retraite en dessous de 1200 euros". La création d'un référendum d'initiative populaire (RIC), donnant la possibilité au peuple de participer plus directement et plus facilement aux décisions, mobilise aussi les gilets jaunes depuis plusieurs mois.

Article le plus lu - Gilets jaunes : la contestation continue › Voir les actualités

Gilets jaunes, acte 23 : black blocs, violences, nombre des manifestants, ce qu'il faut savoir
Gilets jaunes, acte 23 : black blocs, violences, nombre des manifestants, ce qu'il faut savoir

Sommaire Gilets jaunes : le direct Gilets jaunes : l'acte 23 Gilets jaunes à Paris Revendications des gilets jaunes L'essentiel Ce samedi 20 avril 2019, le ministère de l'Intérieur a comptabilisé...