Macron : Le Pen et Mélenchon reçus à l'Elysée, ce qu'il faut retenir

Macron : Le Pen et Mélenchon reçus à l'Elysée, ce qu'il faut retenir MACRON - Le président de la République recevait ce mercredi à l'Elysée le leader de la France Insoumise et la cheffe du Rassemblement national.

[Mis à jour le 6 février 2019 à 22h00] Journée chargée pour Emmanuel Macron. Après un long entretien à l'Élysée avec Marine Le Pen dans l'après-midi, le chef de l'État s'est entretenu avec David Cormand, secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts en fin de journée. Dernier rendez-vous dans son agenda chargé : une rencontre avec Jean-Luc Mélenchon. Voici ce qu'il fallait retenir de ces rendez-vous. 

D'abord, Marine Le Pen a conseillé à Emmanuel Macron de dissoudre l'Assemblée nationale et d'organiser des élections législatives à la proportionnelle intégrale pour sortir de la crise. "J'ai exprimé ma position : à savoir qu'aucun QCM référendaire ni autre grand débat ne réglera le problème de cette crise de représentativité", a déclaré la présidente du Rassemblement national à l'issue d'un entretien de plus d'une heure à l'Élysée. "Je lui ai indiqué que la dissolution (de l'Assemblée) apparaissait comme le meilleur moyen pour que chacun puisse (...) débattre à nouveau, dans les conditions respectueuses de nos institutions, de la politique fiscale, de la politique sociale, mais aussi de l'immigration, la souveraineté, la désertification de nos territoires", a-t-elle ajouté.

Jean-Luc Mélenchon, lui, a condamné "la violence de la répression physique" des gilets jaunes lors des manifestations, dénonçant une "répression judiciaire".  Le chef des Insoumis a également rappelé à Emmanuel Macron sa volonté d'organiser un référendum. "Il ne m'a pas paru déterminé (...) Je ne pense pas l'avoir convaincu", a-t-il déclaré à sa sortie de l'Elysée. 

Emmanuel Macron s'est engagé, au travers du grand débat national ouvert en janvier, à multiplier les rencontres avec des élus de terrain ou des responsables associatifs. En recevant les chefs de partis d'opposition, il entend - aussi - faire valoir sa volonté d'ouvrir la consultation à ses principaux détracteurs. Et a ainsi offert à Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon deux temps forts : l'occasion de s'entretenir en privé avec lui, au palais présidentiel. Loin des caméras, ce type d'entretien permet un ton et une franchise dans les échanges uniques. 

Depuis le début de la crise des gilets jaunes, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen n'ont cessé de fustiger les réactions de l'exécutif, demandant des actes institutionnels forts, comme la dissolution de l'Assemblée nationale ou la démission du ministre de l'Intérieur. Dans le bureau du président, les deux leaders politiques pourront employer un ton moins médiatique, formulant des demandes précises dans le cadre d'un échange moins formel. Dans cet exercice, la leader du RN a semble-t-il développé un certain savoir-faire. Elle avait été reçu à Matignon le 3 décembre, invitée comme tous les chefs de partis par le Premier ministre. Ce qu'elle avait dit à Edouard Philippe avait manifestement alerté le président. "C'est elle qui a été la meilleure et cela doit nous interpeller", avait analysé Emmanuel Macron auprès de ses proches, selon un indiscrétion du Point.

Article le plus lu - Incendie à Aulnay-sous-Bois : ce que l'on sait › Voir les actualités

Macron : Le Pen et Mélenchon reçus à l'Elysée, ce qu'il faut retenir
Macron : Le Pen et Mélenchon reçus à l'Elysée, ce qu'il faut retenir

[Mis à jour le 6 février 2019 à 22h00] Journée chargée pour Emmanuel Macron. Après un long entretien à l'Élysée avec Marine Le Pen dans l'après-midi, le chef de l'État s'est entretenu avec David Cormand, secrétaire national...

Annonces Google