Raphaële Rabatel : la femme de Gilles Le Gendre victime de sexisme ?

Raphaële Rabatel : la femme de Gilles Le Gendre victime de sexisme ? La nomination de l'épouse de Gilles Le Gendre comme directrice de la communication de la Française des jeux fait polémique. Face aux accusations de favoritisme, des élus de la majorité parlent de sexisme.

La Française des jeux l'a annoncé il y a trois jours : début mai, Raphaële Rabatel sera la nouvelle directrice de la communication et du développement durable du groupe. Plusieurs personnalités politiques s'en offusquent ou ironisent. Tous voient d'un mauvais oeil la nomination à ce poste de l'épouse de Gilles Le Gendre, patron des députés LREM, alors que la loi Pacte, qui prévoit le transfert au privé de la majorité du capital de la FDJ, vient d'être votée. "L'épouse du président du groupe LREM à l'Assemblée Nationale, nommée directrice de la communication de la Française des jeux en voie de privatisation .... #benvoyons", a tweeté la sénatrice PS Marie-Pierre de la Gontrie ; "Si cette information est exacte, c'est profondément choquant. Surtout venant d'une majorité donneuse de leçons comme jamais !", a réagi le député LR Daniel Fasquelle. Nicolas Dupont-Aignan a dénoncé pour sa part un "curieux mélange des genres".

Raphaële Rabatel peut cependant compter sur quelques cadres de la majorité qui font désormais entendre cette musique : tous ces sous-entendus sont infondés parce que l'épouse de Gilles Le Gendre est largement qualifiée pour le poste, et toutes les attaques ont pour terreau un sexisme mal placé. "Votre féminisme s'arrête là où le sectarisme commence. Une femme compétente, qui a exercé des postes similaires dans les plus grands groupes, devrait donc refuser ce poste parce qu'elle est mariée à un député président de groupe ?!", s'est offusquée sur Twitter Aurore Bergé. Même son de cloche, lors de l'interview de Gabriel Attal ce vendredi sur RTL. Le jeune secrétaire d'Etat a vu dans ses accusations de favoritisme une forme de sexisme mal placé. "Une femme doit pouvoir poursuivre sa carrière professionnelle indépendamment de l'activité politique de son conjoint", a réagi de son côté l'entourage direct de Gilles Le Gendre auprès de l'AFP, ajoutant que Raphaële Rabatel avait "été choisie pour ses compétences".

Article le plus lu - Gilets jaunes : la contestation continue › Voir les actualités