Patrick Balkany hospitalisé : "des douleurs épouvantables" au dos, dit son épouse

Patrick Balkany hospitalisé : "des douleurs épouvantables" au dos, dit son épouse Le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, a été conduit à l'hôpital, pour des douleurs au dos. Son épouse a donné des explications sur les ennuis de santé à BFMTV.

Patrick Balkany a été hospitalisé, rapporte ce jeudi BFMTV, qui précise que le maire de Levallois a été extrait de sa cellule pour être conduit dans un centre de soins pour des douleurs au dos. L'épouse de Patrick Balkany, contactée par BFMTV, a pris la parole à l'antenne. "J'ai été prévenue par le centre pénitentiaire de la Santé et parce que nous avions un parloir à 14 heures auquel devait se rendre mon fils et donc ils m'ont prévenue pour que mon fils ne se déplace pas pour rien. [...] Mon mari a eu une tumeur à la colonne vertébrale qui a entraîné une opération et la mise en place d'un dispositif métallique dans la colonne vertébrale et depuis des mois il souffre de douleurs épouvantables à tel point qu'en août il a été hospitalisé en urgence à Pompidou, qu'ils l'ont mis sous morphine, que maintenant le médecin du centre pénitencier lui donne un médicament qui est un opiacé et qu'il souffre le martyre", a-t-elle rapporté.

Malgré ses ennuis de santé, Patrick Balkany va passer les fêtes en prison. Le maire de Levallois est rejugé, avec son épouse, depuis le mercredi 11 décembre, jusqu'au mercredi 18 décembre pour "fraude fiscale". Mais à l'énoncé du verdict, quel qu'il soit, Patrick Balkany ne sortira pas de prison. Pourquoi ? Car même si les magistrats cassent la première condamnation et les peines prononcées, l'édile demeure condamné pour un autre volet de l'affaire, comme son épouse, pour "blanchiment aggravé". Dans le premier dossier, la justice l'a d'ailleurs autorisé à sortir de prison sous conditions, très strictes.

Pour faire simple : Patrick Balkany ne peut espérer sortir de prison qu'après la procédure en appel de son procès pour blanchiment aggravé, qui se tient du 3 au 19 février 2020. Dans ce volet, le tribunal a rejeté sa demande de remise en liberté sous condition. Reste que le procès en appel qui se tient cette semaine à Paris pour les accusations de fraude fiscale revêt des enjeux considérables pour le couple Balkany, qui a fait falloir ses intentions de briguer un autre mandat à Levallois-Perret et de mener campagne pour les élections municipales 2020.

Patrick Balkany risque gros à son procès en appel

La candidature de Patrick Balkany est clairement mise en péril par le nouveau jugement qui sera rendu à l'issue du premier procès en appel. Pour rappel, Patrick Balkany et son épouse avaient été condamnés notamment à dix ans d'inéligibilité chacun en première instance. De l'issue de ce procès dépend donc le droit pour l'édile de se présenter à nouveau, ou pas, aux élections municipales de Levallois-Perret. Une sentence qui pourrait être irrévocable, à moins que les époux Balkany ne décident de se pourvoir en cassation, s'ils étaient condamnés à nouveau. Leur condamnation serait alors de nouveau suspendue et Patrick Balkany pourrait se présenter aux élections municipales.

Quand Patrick Balkany va-t-il sortir de prison ?

Il est impossible d'estimer pour l'instant combien de temps Patrick Balkany passera en prison, car la durée des peines de prison auxquelles il a été condamné ne peut être déterminée tant que lesdites peines ne sont pas définitives. L'avocat de Patrick Balkany demandera sans doute, par ailleurs, "une confusion des peines", c'est-à-dire une peine agrégeant les deux condamnations avec pour objectif de raccourcir la durée de la peine des deux sentences additionnées. Il faut donc attendre le verdict du procès en appel du deuxième volet de l'affaire, en février.

Les deux volets de l'affaire Balkany : récapitulatif

  • Le 13 septembre, Patrick Balkany et son épouse Isabelle ont été jugés pour fraude fiscale. Tous deux ont été condamnés à une peine de prison : 4 ans pour lui, 3 ans pour elle, ainsi qu'à une peine d'inéligibilité de 10 ans. La condamnation de Patrick Balkany faisait l'objet d'un mandat de dépôt, il a donc été incarcéré immédiatement, tandis que son épouse échappait à la prison pour raisons de santé. Tous les deux ont interjeté appel de la décision du tribunal, et sont donc rejugés de ce mercredi 11 décembre au mercredi 18 décembre 2019. Ils sont donc présumés innocents pour le chef d'accusation de fraude fiscale jusqu'au nouveau verdict. Patrick Balkany avait fait sa première demande de remise en liberté dans ce volet de l'affaire. La justice avait accédé à cette demande le 28 octobre, sous certaines conditions, parmi lesquelles le versement d'une caution de 500 000 euros et l'interdiction de se rendre en Ile-de-France, y compris à Levallois-Perret.
  • Le 18 octobre, les époux Balkany ont été jugés dans le deuxième volet de l'affaire, et ont été condamnés pour blanchiment aggravé. Ils ont écopé d'une nouvelle peine de prison : 5 ans pour lui, assortis là encore d'un mandat de dépôt, et 4 ans pour elle, ainsi que 10 ans de peine d'inéligibilité pour chacun. Là encore, les époux Balkany ont fait appel de la décision de la justice et doivent être rejugés. En attendant, Patrick Balkany reste écroué à la prison de la Santé, puisque la chambre des appels correctionnels de Paris a rejeté sa deuxième demande de remise en liberté à l'issue du délibéré du 13 novembre, puis sa troisième demande le 9 décembre. Dans ce volet de l'affaire, le procès en appel de Patrick et Isabelle Balkany aura lieu du 3 au 19 février 2020.