Patrick Balkany : pourquoi il renonce à la mairie de Levallois

Patrick Balkany : pourquoi il renonce à la mairie de Levallois Patrick Balkany va céder sa place de maire de Levallois-Perret en mars prochain, à l'occasion des municipales, scrutin auquel il ne participera pas, a annoncé sa femme Isabelle.

[Mis à jour le 19 décembre 2019 à 9h23] C'est une petite révolution que va connaître la ville de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) : en mars prochain, pour la première fois depuis 18 ans, le siège de maire ne sera plus occupé par un Balkany. L'annonce a fait l'effet d'un coup de tonnerre, ce mercredi soir, en marge de la réquisition du parquet, dans le cadre du procès en appel  pour "fraude fiscale" de Patrick et Isabelle Balkany. C'est cette dernière, qui occupe le poste de maire par intérim depuis l'incarcération de son mari en septembre dernier - elle occupait auparavant le siège de première adjointe -, qui a appris la nouvelle aux Levalloisiens, à savoir que le couple renonçait à être tête de liste aux prochaines élections municipales de mars 2020.

La décision de Patrick et Isabelle Balkany de renoncer à être candidats aux municipales est justifiée par le fait que le parquet demande une peine de dix ans d'inéligibilité, avec "exécution provisoire", mais aussi parce que la décision sera rendue le 4 mars prochain... seulement onze jours avant le premier tour du scrutin. Cela s'ajoute aux autres peines requises par le parquet, quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt pour Patrick et quatre ans, dont deux avec sursis, pour Isabelle. "Il est désormais clair que le suffrage universel des citoyens français et des électeurs levalloisiens est volontairement confisqué par la Justice", s'est indigné le couple dans un communiqué commun publié sur les réseaux sociaux d'Isabelle Balkany, qui évoque un "diktat politique".

"Nous serons toujours auprès des Levalloisiens"

Une page va donc se tourner dans cette commune limitrophe de Paris, mais Patrick Balkany pourrait voir l'un de ses fidèles soldats reprendre le flambeau. Les époux ont conjointement apporté leur soutien à la liste que s'apprête à conduire l'ancienne directrice de cabinet de l'emblématique édile, Agnès Pottier-Dumas, mais aussi son ancien adjoint à la Jeunesse, David-Xavier Weiss, en poste depuis 2008.

Une façon pour Isabelle et Patrick Balkany de continuer à faire planer leur ombre tenace sur la mairie de Levallois-Perret. "Nous serons toujours auprès des Levalloisiens avec lesquels subsistera ce lien indéfectible fait de respect, de fidélité et d'affection mutuels", concluent-ils dans leur communiqué.

Patrick Balkany toujours hospitalisé

Patrick Balkany a été hospitalisé début décembre, pour des douleurs au dos. Il serait toujours à l’hôpital et n'a pu comparaître devant la cour d'appel de Paris qui a mené ce procès pour "fraude fiscale" depuis lundi. L'épouse de Patrick Balkany, contactée par BFMTV, avait pris la parole à l'antenne. "Mon mari a eu une tumeur à la colonne vertébrale qui a entraîné une opération et la mise en place d'un dispositif métallique dans la colonne vertébrale et depuis des mois il souffre de douleurs épouvantables à tel point qu'en août il a été hospitalisé en urgence à Pompidou, qu'ils l'ont mis sous morphine, que maintenant le médecin du centre pénitencier lui donne un médicament qui est un opiacé et qu'il souffre le martyre", avait-elle rapporté.

Quand Patrick Balkany va-t-il sortir de prison ?

Il est impossible d'estimer pour l'instant combien de temps Patrick Balkany passera en prison, car la durée des peines de prison auxquelles il a été condamné ne peut être déterminée tant que lesdites peines ne sont pas définitives. L'avocat de Patrick Balkany demandera sans doute, par ailleurs, "une confusion des peines", c'est-à-dire une peine agrégeant les deux condamnations avec pour objectif de raccourcir la durée de la peine des deux sentences additionnées. Il faut donc attendre le verdict du procès en appel du deuxième volet de l'affaire, en février.

Les deux volets de l'affaire Balkany (résumé)

  • Le 13 septembre, Patrick Balkany et son épouse Isabelle ont été jugés pour fraude fiscale. Tous deux ont été condamnés à une peine de prison : 4 ans pour lui, 3 ans pour elle, ainsi qu'à une peine d'inéligibilité de 10 ans. La condamnation de Patrick Balkany faisait l'objet d'un mandat de dépôt, il a donc été incarcéré immédiatement, tandis que son épouse échappait à la prison pour raisons de santé. Tous les deux ont interjeté appel de la décision du tribunal, et sont donc rejugés en appel de mercredi 11 décembre au mercredi 18 décembre 2019, lorsque les réquisitions du parquet sont tombées : quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt pour Patrick Balkany et quatre ans de prison, dont deux fermes, pour Isabelle Balkany. Patrick Balkany avait fait sa première demande de remise en liberté dans ce volet de l'affaire. La justice avait accédé à cette demande le 28 octobre, sous certaines conditions, parmi lesquelles le versement d'une caution de 500 000 euros et l'interdiction de se rendre en Ile-de-France, y compris à Levallois-Perret.
  • Le 18 octobre, les époux Balkany ont été jugés dans le deuxième volet de l'affaire, et ont été condamnés pour blanchiment aggravé. Ils ont écopé d'une nouvelle peine de prison : 5 ans pour lui, assortis là encore d'un mandat de dépôt, et 4 ans pour elle, ainsi que 10 ans de peine d'inéligibilité pour chacun. Là encore, les époux Balkany ont fait appel de la décision de la justice et doivent être rejugés. En attendant, Patrick Balkany reste écroué à la prison de la Santé, puisque la chambre des appels correctionnels de Paris a rejeté sa deuxième demande de remise en liberté à l'issue du délibéré du 13 novembre, puis sa troisième demande le 9 décembre. Dans ce volet de l'affaire, le procès en appel de Patrick et Isabelle Balkany aura lieu du 3 au 19 février 2020.