Municipales à Paris : candidats, sondages... Dernières actus sur la campagne

Municipales à Paris : candidats, sondages... Dernières actus sur la campagne La bataille de Paris sera l'un des points chauds des élections municipales au mois de mars 2020. Qui sont les principaux protagonistes des municipales à Paris ? Qui est favori pour devenir maire de Paris en 2020 ?

Les municipales à Paris au jour le jour

A Paris, le camp écologiste réagit à l'alliance entre Isabelle Saporta et Gaspard Ganzer

L'info du 23 août - Isabelle Saporta, ancienne journaliste spécialisée des questions écologiques et compagne de Yannick Jadot a rejoint il y a quelques jours la campagne de Gaspard Ganzer. Les réactions sont mitigées dans le camp d'Europe écologie-les Verts. "Cela ne change rien sur la ligne de la campagne, ou sur la stratégie. Isabelle Saporta ne fait pas partie d’EELV. Mais on va se voir pour en discuter" a déclaré au Monde David Béliard, la tête de liste du parti à Paris. "On a vécu bien pire pendant la campagne européenne [...] C’est vrai, le timing est indélicat. Mais elle est libre de faire ce qu’elle veut" ajoute au quotidien national David Cormeau, secrétaire général du parti. Même message de la part d'un militant : "C’est un peu chiant évidemment… C’est une initiative complètement personnelle et Yannick Jadot a appelé David pour lui donner son soutien. Il n’y aura pas d’impact sur la campagne. Franchement, qui connaît Isabelle Saporta ?". Yannick Jadot a lui aussi réagi, auprès de BFMTV. "Je suis totalement derrière David Belliard" a-t-il répété. "Quant à ma compagne, elle c'est elle et moi c'est moi ! [...] Que n'aurait-on pas dit si elle avait rejoint la liste EELV ? "Jadot a réussi à placer sa femme !". Isabelle est une femme libre et engagée" justifie-t-il.

Isabelle Saporta rejoint Gaspard Ganzer pour les municipales à Paris

L'info du 20 août - Des rumeurs rendait déjà compte d'un potentiel rapprochement entre Gaspard Ganzer et Isabelle Saporta, ancienne journaliste sur RTL et compagne de Yannick Jadot. Cette fois-ci, c'est confirmé : Isabelle Saporta formera bien un "ticket" avec Gaspard Ganzer. Dans le Parisien, elle explique comment s'est organisée cette alliance. "Gaspard a saisi la balle au bond quand il 'a entendu dire que je voulais faire de la politique lorsque j'ai quitté RTL fin mai" explique-t-elle. Le candidat à la mairie de Paris affirme quant à lui que son idée "a toujours été de rassembler les femmes et les hommes qui ont des convictions, du caractère et une volonté de s'engager". Il affirme aussi qu'il ne s'agit pas d'une caution écologique, et qu'en cas de victoire,elle sera nommée première adjointe en charge de l'urbanisme et de l'écologie. Cette décision d'Isabelle Saporta peut néanmoins surprendre, alors même qu'Europe Ecologie-Les Verts a désigné son propre candidat : David Belliard.

Benjamin Griveaux veut croire au rassemblement pour les municipales à Paris

L'info du 19 août - A quelques mois des élections municipales à Paris, Benjamin Griveaux, désigné comme tête de liste La République en Marche au début de l'été, pense qu'il peut incarner un rassemblement. Il cite par exemple Pierre-Yves Bournazel, ou le MoDem, dans un entretien accordé au JDD. "Pierre-Yves Bournazel incarne depuis des années une opposition constructive face à Anne Hidalgo. Je souhaite donc que nous ayons une démarche commune, et cela vaut pour tous ceux qui veulent bâtir l'alternance à Paris, à commencer par nos amis du MoDem et plus -largement les écologistes, la gauche réformiste et la droite progressiste" explique-t-il. Benjamin Griveaux ne se montre pas inquiet d'une éventuelle candidature de son rival Cédric Villani : "On a plus de points communs que de divergences [...]. Cédric a dit qu'il serait loyal, je n'ai pas de raisons de douter de sa parole. J'espère le convaincre que sa place est dans sa famille et qu'il pourra porter toutes ses idées avec nous". Mais "avant de proposer des alliances, il faut un projet", rappelle-t-il.

Municipales : Gaspard Ganrzer chercherait une alliance avec Isabelle Saporta

L'info du 14 août - Selon l'Obs, Gaspard Gantzer, candidat à la mairie de Paris, aurait proposé une alliance à Isabelle Saporta en vue des élections municipales. L'ancien conseiller de François Hollande et de Bertrand Delanoë cherche actuellement des soutien et des colistiers. Fondateur du mouvement Parisiennes, parisiens, il aurait déclaré "’j'aimerais qu’elle s’investisse à Paris. Un ticket Saporta-Gantzer ou Gantzer-Saporta, ça aurait de la gueule". Ancienne journaliste sur RTL et compagne de Yannick Jadot, Isabelle Saporta expliquait après sa démission  qu'elle "assumait pleinement [sa] fibre politique" et qu'elle était "courtisée pour entrer en politique".

Les élections municipales de Paris se jouent aussi en librairie

L'info du 12 août - A quelques semaines de la rentrée littéraire, plusieurs livres sont attendus dans le cadre des élections municipales de 2020, en particulier à Paris. En effet, déjà cinq livres ont été annoncés sur ce sujet. Parmi eux, l'enquête à charge contre Anne Hidalgo des journalistes Nadia Le Brun et Airy Routier, Sainte-Anne, publiée le 4 septembre sous forme de livre aux éditions Albin Michel. Pierre Liscia, élu de droite dans le 18e arrondissement de la capitale et ex-chroniqueur sur C8 publiera aux mêmes éditions la Honte. Mais les futurs candidats à la mairie de Paris ne sont pas en reste. Gaspard Gantzer, candidat à ces élections municipales, publiera "Nous autres Parisiens" dès le 4 septembre. Anne Hidalgo, l'actuelle maire, devrait suivre "Paris avenir" le 25 septembre. La signature d'un contrat entre David Belliard, tête de liste écologiste, et la maison d’édition Rue de l’Echiquier laisse également présager un ouvrage à paraître cet hiver.

Après les Européennes, EELV veut remporter Paris

L'info du 7 août - L'ambition d'EELV aux élections municipales de Paris est claire : les écologistes se voient déjà en tête ! "On espère arriver en tête au premier tour pour pouvoir rassembler ensuite", a confié le secrétaire national du parti David Cormand à l'AFP. Une alliance avec LREM ou un parti de droite est pour le moment exclue. "Il n'y aurait rien de cohérent à s'allier avec LREM ou avec la droite", poursuit David Cormand, qui préfère imaginer une "cogestion dans le cadre de ce que nous appelons une alternance de leadership bienveillante avec le Parti socialiste et les autres forces désireuses de participer à cette alternance". Le candidat du parti aux municipales de Paris, David Belliard, se refuse à prendre une décision pour le moment. "J'attends de voir ce que vont dire les autres candidats et candidates pour Paris, s'ils ont cette même forte détermination en matière écologique et sociale". Quoi qu'il en soit, selon Le Figaro, "les écologistes en sont persuadés, ils ont une carte à jouer à Paris". "Nous sommes en capacité de gagner", assure un "dirigeant du parti" au quotidien. "Et depuis les européennes, nous avons une responsabilité supplémentaire, du fait de notre troisième place". D'autant plus que Paris est l'une des villes où EELV a récolté le plus de votes lors des européennes.

En savoir plus sur les municipales à Paris

Les prochaines élections municipales n'auront lieu qu'en mars 2020 (les dimanches 15 et 22 mars), mais à Paris, la campagne est déjà lancée depuis longtemps. Il faut reconnaître que l'enjeu est considérable pour les partis et acteurs engagés dans ce scrutin si spécial, qui revêt une dimension nationale. Prendre Paris, pour n'importe quelle formation politique, c'est une démonstration de force. Pour le candidat qui remporte une telle élection, au-delà de l'ampleur des responsabilités, c'est aussi accéder à des fonctions parmi les plus prestigieuses du pays. Retrouvez sur cette page spéciale toutes les informations pratiques sur l'élection municipale à Paris, et les dernières actualités majeures de ce scrutin dans la capitale.

Municipales à Paris : candidats

Voici les huit principales formations politiques engagées dans les élections municipales à Paris, avec le candidat engagé dans la campagne :

Parti socialiste et alliés - Anne Hidalgo

La maire sortante n'a pas encore officialisé sa candidature à sa succession, mais elle ne fait aucun doute. La socialiste entend défendre son bilan à la tête de la capitale ces 6 dernières années et lancer les projets que la majorité à la municipalité a déjà dessinés pour les 6 prochaines.

La République en Marche - Benjamin Griveaux 

Le député de la cinquième circonscription parisienne Benjamin Griveaux a été désigné candidat par la commission d'investiture de LREM le 10 juillet 2019. Il briguait l'investiture face à Hugues Renson et Cédric Villani, qui a annoncé sa défaite via un communiqué publié sur son compte Twitter. Ce dernier n'a pas encore clairement fait savoir s'il comptait se présentait malgré tout dans la campagne, quitte à être exclu du parti.

Les Républicains - Rachida Dati ?

La grande formation politique de la droite républicaine n'a pas encore investi de candidat officiellement, mais des velléités se sont exprimées, avec plus ou moins d'intensité médiatique. La maire du VIIe arrondissement, Rachida Dati, a fait savoir le 8 juillet sur BFMTV qu'elle se présenterait aux municipales "quoi qu'il arrive" et a assuré qu'elle avait le soutien de Nicolas Sarkozy. D'autres personnalités de LR a Paris contestent cette candidature, comme la maire du Ve arrondissement, Florence Berthout, qui pourrait briguer l'investiture.

EELV - David Belliard

Le parti écologiste a investi David Belliard, actuel président du groupe Europe Ecologie-Les Verts au Conseil de Paris, et journaliste au magazine Alternatives économiques. Il compte peser dans cette élection municipale en prenant "la tête d'une coalition écologiste et de gauche", en instaurant un rapport de forces avec Anne Hidalgo en vue du premier tour.

La France insoumise - Danielle Simonnet

C'est la conseillère de Paris Danielle Simonnet qui devrait porter la candidature de formation de Jean-Luc Mélenchon aux municipales, même si La France Insoumise n'a pas encore validé les investitures. L'élue parisienne réclame déjà l'annulation des Jeux Olympiques de 2024.

Parti communiste - Ian Brossat

Actuellement adjoint à la maire de Paris en charge du Logement, Ian Brossat a été investi par son parti pour mener la campagne des municipales parisiennes. Après une campagne très réussie pour les européennes, le quarantenaire espère imposer dans la campagne ses deux propositions fortes : la gratuité transports en commun pour les mineurs et un référendum pour interdire Airbnb dans Paris.

"Aimer Paris" - Serge Federbusch

Ce magistrat de formation se présente hors des partis traditionnels, même s'il se revendique d'une droite libérale qui tend la main au Rassemblement national. C'est d'ailleurs à lui que s'est rallié Wallerand de Saint-Just, trésorier du RN, après que la parti de Marine Le Pen a renoncé à présenter une liste dans la capitale. Selon Le Figaro, Serge Federbusch tenterait de convaincre Nicolas Dupont-Aignan de lui apporter le soutien de son parti.

"Parisiennes, parisiens" - Gaspard Gantzer

L'ancien conseiller communication de François Hollande à l'Elysée a officialisé sa candidature aux municipales 2020 le 12 mars dernier. Il propose notamment de rendre gratuites les crèches municipales et souhaite ouvrir une réflexion sur la suppression du périphérique parisien.

Municipales à Paris : sondages

L'institut de sondage BVA a réalisé pour RTL, "La Tribune", Orange, et LCI un sondage sur les intentions de vote des Parisiens, effectué auprès de 1294 personnes du 6 au 11 juin. Deux hypothèses sont testées : que ce soit Cédric Villani ou Benjamin Griveaux qui porte la candidature macroniste, LREM obtient le même score. Le sondage donne les résultats suivants : Benjamin Griveaux ou Cédric Villani (LREM) : 25% ; Anne Hidalgo (PS et alliés) : 21% ; David Belliard (EELV) : 13% ; Rachida Dati (LR) : 15% ; Danielle Simonnet (LFI) : 5% ; Pierre-Yves Bournazel (Agir) : 5% ; Walleyrand de Saint-Just (RN) : 5% ; Gaspard Gantzer (Parisiennes, Parisiens) : 3% ; Extrême gauche : 1,5% ; Marcel Campion : 1% ; Autres : 5,5%.

Municipales 2020 à Paris : fonctionnement

A Paris, chaque arrondissement constitue un "secteur électoral". Il y a donc en réalité non pas une, mais vingt élections différentes dans la capitale lors des municipales, puisqu'il y a vingt arrondissements. Dans chacun d'eux, les électeurs désignent par leur vote les conseillers municipaux et les conseillers d'arrondissements (qui désignent le maire d'arrondissement). A l'issue du vote, le camp qui dispose de la majorité absolue des sièges au conseil municipal désigne le maire de la capitale. Il faut donc une majorité ou un accord liant au moins 82 élus. Dans les faits, donc, un maire de Paris peut être élu sans être majoritaire en nombre de voix.

Article le plus lu - G7 à Biarritz : un sommet explosif ! Le direct › Voir les actualités

Municipales à Paris : candidats, sondages... Dernières actus sur la campagne
Municipales à Paris : candidats, sondages... Dernières actus sur la campagne

Sommaire Municipales à Paris : candidats Municipales à Paris : sondages Municipales à Paris  : fonctionnement Les municipales à Paris au jour le jour Recevoir nos alertes live ! A Paris, le camp...