3e tour des municipales à Marseille : pourquoi l'élection n'est pas jouée

Chargement de votre vidéo
"3e tour des municipales à Marseille : pourquoi l'élection n'est pas jouée"

3e tour des municipales à Marseille : pourquoi l'élection n'est pas jouée Si à Paris et à Lyon le troisième tour ne va pas s'opposer à l'élection d'Anne Hidalgo et de Grégory Doucet, à Marseille, le second tour a été si indécis que l'incertitude demeure.

Les élections municipales fonctionnent de la même manière sur l'ensemble du territoire français, sauf dans ses trois plus grandes villes. La loi "PLM", pour Paris, Lyon et Marseille, impose un vote différent, lors duquel les électeurs ne désignent pas directement celui ou celle qui dirigera la ville. Découpées en secteurs, les trois agglomérations voient d'abord les conseillers municipaux être élus, avant que ces derniers ne votent à leur tour pour élire le ou la maire. C'est ce vote qui constitue ce qui est communément appelé le troisième tour. En ce qui concerne les municipales de 2020, au vue des résultats, l'issue de ce troisième tour est déjà connue à Lyon et à Paris, mais à Marseille, l'incertitude demeure.

3e tour des municipales à Paris

A Paris, la cartographie électorale est fractionnée en 17 secteurs — depuis la réforme de 2017 et 2018 — : Paris Centre, Ve, VIe, VIIe, VIIIe, IXe, Xe, XIe, XIIe, XIIIe, XIVe, XVe, XVIe, XVIIe, XVIIIe, XIXe et XXe arrondissements. Au soir du second tour, la liste en tête dans un secteur dispose automatiquement de 50% des sièges. Les autres sièges sont ensuite répartis proportionnellement entre les candidats ayant fait plus de 5%. Selon cette répartition, certains élus d'arrondissement siègent au Conseil de Paris. Le nombre de sièges alloués par secteur est défini en fonction de la démographie. En l'espèce, le XVe arrondissement — le plus peuplé de la capitale — dispose de 18 sièges et le VIe de 3. Une fois les 163 membres du Conseil de Paris désignés, ils se réunissent, dans la semaine qui suit le second tour, pour élire le maire de la ville. La majorité absolue est nécessaire à l'occasion des deux premiers tours. En cas d'échec, la majorité relative sera suffisante lors du troisième. En ce qui concerne les élections municipales 2020, Anne Hidalgo, arrivée en tête avec 48,70% des voix, dispose d'une avance suffisante, avec neuf secteurs remportés sur dix-sept, pour ne pas craindre de ne pas être élue ce vendredi 3 juillet lors du vote des nouveaux conseillers municipaux au conseil de Paris du 3 juillet 2020. Suivre les dernières infos et les résultats de l'élection municipale à Paris

3e tour des municipales à Marseille 

A Marseille, le mécanisme est similaire. La cité phocéenne est morcelée en 8 secteurs : Ier (arrondissements 1 et 7), IIe (arrondissements 2 et 3), IIIe (arrondissements 4 et 5), IVe (arrondissements 6 et 8), Ve (arrondissements 9 et 10), VIe (arrondissements 11 et 12), VIIe (arrondissements 13 et 14), VIIIe (arrondissements 15 et 16). A l'issue du second tour, 101 conseillers sont désignés proportionnellement pour siéger au conseil municipal. L'édile marseillais est nommé lors de la séance inaugurale qui a lieu le week-end suivant le dernier tour du scrutin. A l'occasion du deuxième tour des municipales 2020, les résultats n'ont pas pu dégager de majorité absolu et l'incertitude demeure, même si Michèle Rubirola est arrivée en tête avec 38,28% face à Martine Vassal (30,75%).

Un écart qui ne se traduit pas dans le nombre de sièges obtenus : 42 pour la candidate écologiste et 39 pour la candidate LR. Lors de ce troisième tour, les 101 conseillers municipaux vont voter et tout l'enjeu devrait résider dans l'entente entre Michèle Rubirola et Samia Ghali, qui a obtenu 8 sièges au conseil municipal à la faveur de sa victoire dans le 8e secteur (15e et 16e arrondissements, les quartiers nord). Une absence d'alliance entre les deux femmes pourrait voir la droite recoller. "Je n'ai pas perdu, ce soir il n'y a pas de majorité à Marseille", clamait d'ailleurs Martine Vassal à l'issue du second tour, évoquant une "situation de blocage". Suivre les dernières infos et les résultats de l'élection municipale à Marseille

3e tour des municipales à Lyon

A Lyon et comme dans les villes susmentionnées, des secteurs électoraux sont établis d'après la cartographie des arrondissements, soit neuf secteurs. Sur les 221 conseillers d'arrondissement, élus au soir du second tour, 73 siégeront au conseil municipal — proportionnellement à la démographie —. Dans la semaine qui suit le scrutin, l'édile est désigné, en trois tours si nécessaire par les conseillers. Comme à Paris, les résultats du second tour, très largement en faveur de Grégory Doucet avec 52,6% des voix, ne laissent pas de place au doute pour le vote des nouveaux conseillers municipaux, 51 sièges sur 73 étant désormais occupés par des élus écologistes. Suivre les dernières infos et les résultats de l'élection municipale à Lyon