Résultat de Fabien Roussel aux législatives 2022 : d'une courte tête face au RN

"Résultat de Fabien Roussel aux législatives 2022 : d'une courte tête face au RN"

Résultat de Fabien Roussel aux législatives 2022 : d'une courte tête face au RN ROUSSEL. Le candidat communiste arrive en tête de la 20e circonscription du Nord en devançant d'une courte tête le candidat RN Guillaume Florquin.

Candidat dans la 20e circonscription du Nord aux élections législatives 2022, Fabien Roussel arrive premier au premier tour avec 34,13% des voix (PCF-Nupes), juste devant le candidat RN Guillaume Florquin (32,64%). La candidate de la majorité présidentielle, Delphine Alexandre, n'est créditée que de 16,57%. Fabien Roussel sera donc présent au second tour et devra batailler avec le candidat RN pour décrocher un siège de député.

Quelques semaines après sa défaite à l'élection présidentielle, Fabien Roussel est donc reparti en campagne. Exit la 8e place et les 2,28 % décrochés à l'élection présidentielle, Fabien Roussel est tourné vers la nouvelle échéance : celle des élections législatives. Le patron du Parti communiste français entend rempiler à l'Assemblée nationale, lui qui y est entré en 2017 après avoir été élu dans la 20e circonscription du Nord (regroupant plusieurs communes du nord de Valenciennes), à la faveur d'un vote barrage contre son adversaire du Front national. Candidat représentant la Nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES), le quinquagénaire veut "tout faire pour défendre notre pouvoir d'achat et empêcher toute forme de régression sociale telle que la retraite à 65 ans", comme il l'avait déclaré lors de l'officialisation de sa candidature. Cependant, le retour de l'ancien journaliste au palais Bourbon ne semble pas acquis d'avance, alors qu'il vante sa liberté de ton et affiche clairement ses distances avec Jean-Luc Mélenchon.

Quel a été le résultat de Fabien Roussel à l'élection présidentielle ? 

Candidat pour la première fois à l'élection présidentielle en avril 2022, Fabien Roussel a été loin de se hisser au second tour. Le candidat communiste avait obtenu 2,2% des voix au 1er tour. Si sa campagne avait un temps frémi, le portant jusqu'à 5% des intentions de vote en janvier, Fabien Roussel n'était pas parvenu à se faire une place au milieu du rouleau compresseur Macron-Le Pen-Mélenchon. Anti-"woke", pro-nucléaire et pro-chasse, Fabien Roussel avait porté une voix inédite dans son parti, une voix qui a pu être critiquée à gauche (notamment par l'écologiste Sandrine Rousseau) comme saluée à droite (on se souvient du "soutien total" d'Eric Ciotti au moment de la polémique gastronomique). 

Il était toutefois apparu comme le nouveau visage du communisme, après deux élections exemptées des couleurs de l'Internationale (le parti s'étant rangé derrière Jean-Luc Mélenchon à deux reprises, en 2017, et en 2012, sous la bannière du Front de gauche). S'il avait battu le parti socialiste d'Anne Hidalgo (qui tombe à seulement 1,7% des voix), la dynamique autour de son projet avait été insuffisante, ne lui permettant pas d'atteindre les 5% des voix qui lui auraient permis de rembourser ses frais de campagne. Le dimanche 10 avril au soir, après avoir réagi aux résultats du premier tour de la présidentielle 2022, Fabien Roussel avait appelé à voter pour Emmanuel Macron au second tour, sans citer directement ce dernier.

Qui est Fabien Roussel ?

Né à Béthune le 16 avril 1969, Fabien Roussel a commencé sa carrière professionnelle en tant que journaliste. Son engagement politique prend forme dès le lycée, où il intègre le Mouvement des jeunes communistes de France. En 2000, il se voit confier la direction de la fédération PCF du Nord. Après un échec lors des élections municipales de 2004, il se fait élire conseiller municipal de Saint-Amand-les-Eaux. Trois ans plus tard, il se fait élire au second tour député de la 20e circonscription du Nord. Il intègre à cette occasion la commission des Finances, de l'Economie générale et du Contrôle budgétaire de la chambre basse. En 2018, Fabien Roussel succède à Pierre Laurent en tant que secrétaire national du PCF. En mai 2021, il est investi par le PCF pour devenir candidat à la présidentielle de 2022. Arrivé en 8e position, il est candidat à sa réélection comme député.

Elections législatives