Saint-Nazaire : les enfants "prostrés" dans l'appartement insalubre

Saint-Nazaire : les enfants "prostrés" dans l'appartement insalubre Le week-end dernier, une mère et ses quatre enfants ont été découverts dans un appartement très insalubre de Saint-Nazaire dans lequel ils ont été enfermés au moins un an. Les enfants ont été retrouvés prostrés.

Quatre enfants de 14, 17, 19 et 20 ans et leur mère, Christine B., âgée de 47 ans, ont été découverts dans un appartement insalubre de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique, dans la nuit de vendredi à samedi. La mère aurait prétexté un malaise pour appeler les pompiers, qui sont alors tombés sur cette famille recluse. Depuis de longs mois, les voisins n'avaient plus vu la mère de famille et ses quatre adolescents et jeunes adultes. Seul le père, Dominique B., sortait régulièrement de cet appartement qualifié d'"extrêmement insalubre" par le parquet. Pour l'heure, la séquestration n'est pas avérée, il n'a pas été prouvé que le père séquestrait sa famille. Mais des verrous auraient été installés sur les portes de l'appartement, côté extérieur. Toujours selon le parquet, "il n'y a dans cette enquête ni violences physiques, ni agression sexuelle, ni viols".

Les enfants présenteraient d'importants retards de développement. Les enquêteurs ont affirmé qu'ils ont découvert les enfants "prostrés" dans cet appartement du quartier de la Trébale, dont les murs étaient recouverts de moisissures et les plafonds noircis par l'humidité. Ils ont été hospitalisés, bientôt rejoints par leur mère après son audition. Combien de temps ces enfants, dont certains mineurs, et cette mère de famille sont-ils restés dans cet appartement humide et délabré ? Les voisins estiment qu'ils n'ont plus vu ces membres de la famille depuis un à trois ans, selon les différents témoignages recueillis. Le père apparaissait quant à lui regard baissé, avec une casquette vissée sur la tête, croisé par des voisins lorsqu'il revenait des courses ou sortait des poubelles. Toujours selon le voisinage, les volets de cet appartement étaient fermés en permanence.

Les quatre enfants, trois filles et un garçon, n'ont pas encore été questionnés par les enquêteurs mais leur grande sœur, qui ne résidait plus au domicile familial, a été entendue. Les deux enfants mineurs ont été placés. "Une enquête a été ouverte pour manquement aux obligations parentales, en termes judiciaires : "abandon matériel et moral"", a indiqué le parquet de Saint-Nazaire à l'AFP ce mercredi sur ce fait divers. "Des auditions sont en cours, de la famille, de l'entourage, du voisinage et des expertises et des examens médicaux sont en cours dont nous n'avons pas encore les résultats". Quant au père de famille, âgé de 51 ans, il a été placé en hôpital psychiatrique.