Hervé Gourdel : un homme allergique aux extrémismes

Hervé Gourdel : un homme allergique aux extrémismes Hervé Gourdel était un randonneur, un guide de montage, un voyageur, un photographe et un esthète. Mais il montrait aussi, régulièrement, son opposition à toutes les formes d'extrémisme y compris l'extrémisme musulman.

Un homme engagé certainement pas. Mais un homme consterné par l'extrémisme pour toutes ses formes, assurément. Hervé Gourdel, l'otage assassiné par un groupe djihadiste affilié à l'Etat islamique n'était pas seulement le guide de haute montage très respecté qu'on présente depuis son exécution. Sur son compte Facebook, où le randonneur relatait ses escapades, on se rend compte en effet qu'il n'était pas qu'un marcheur et un aventurier. Hervé Gourdel était aussi un esthète : en témoignent ses photographies de paysages époustouflants, de ces "groupes" qu'il guidait dans les montagnes, mais aussi de femmes, parfois nues, qu'il se plaisait à sublimer avec son appareil. L'homme faisait aussi régulièrement part de son allergie contre les points de vue les plus obtus de ses contemporains. Toujours avec une touche d'humour ou une grande subtilité.

Le 3 septembre, vingt jours à peine avant son enlèvement par les djihadistes dans les montagnes kabyles, il relayait par exemple un extrait du film "Polisse", un long métrage ultra réaliste de Maïwenn (2011) sur le travail d'une brigade de protection des mineurs. L'extrait d'un peu plus d'une minute montrait la colère de Nora (jouée Naidra Ayadi), fliquette et beurette exaspérée face à un père musulman déterminé à envoyer sa fille mineure "au bled" pour la marier de force. L'une des scènes d'anthologie de ce film qu'Hervé Gourdel accompagnait d'un simple "Fabuleux".

gourdel facebook
L'extrait du film "Polisse" relayé par Hervé Gourdel. © Capture Facebook

Plus tôt, en avril 2013, c'est une chanson de Georges Brassens qu'il mettait à l'honneur sur son compte Facebook. "De passage sur Youtube, je suis tombé (je l'ai un peu cherchée !) sur cette chanson de Brassens", indiquait le guide de haute montagne. Une chanson qui n'est autre que "Mourir pour ses idées (mais de mort lente)", véritable ode contre les idéologies et leurs dérives.

gourdel facebook 2
Mourir pour ses idées. © Capture Facebook

Moins poétique certes, mais tout aussi révélateur : en septembre 2012, le fondamentalisme musulman était une fois encore visé par le Niçois. Hervé Gourdel relayait le message d'un ami : une caricature montrant un fondamentaliste confondant son épouse, recouverte d'une burka, avec un rideau de douche.

gourdel facebook 3
Une caricature relayée par Hervé Gourdel. © Capture Facebook

Mais ce sont surtout les innombrables photographies de paysages et de rencontres qui marquent la page Facebook du guide. En mars 2013, Hervé Gourdel postait des clichés de son voyage au Maroc. L'homme évoquait avec passion les "sables du grand sud", le "massif pré-saharien du Sargho", dans l'Atlas, la gigantesque chaîne de montagne au sein de laquelle il a trouvé ses bourreaux, côté algérien. Hervé Gourdel n'oubliait jamais les populations qu'il croisait lors de ses randonnées dans l'Atlas comme l'indique un message, daté du 20 mars 2013 : "Le Maroc, ce n'est pas seulement des montagnes et du sable mais aussi les gens très attachants qui y vivent."

gourdel facebook 4
Les photographies d'Hervé Gourdel dans l'Atlas marocain en 2012. © Capture Facebook.

Article le plus lu - Gilets jaunes : la suite du mouvement › Voir les actualités

Annonces Google