Journée de solidarité 2015 : faites-vous partie des 30 % de salariés qui travaillent ?

Journée de solidarité 2015 : faites-vous partie des 30 % de salariés qui travaillent ? 7 salariés sur 10 ne travaillent pas lundi 25 mai. Depuis 2008, le lundi de Pentecôte est à nouveau un jour férié et chômé dans l'Hexagone, mais reste lié pour beaucoup d'entreprises à la "journée de solidarité".

[Mise à jour le 23 mai 2015 à 11h02] Ce n'est pas forcément une évidence pour tous les Français occupant un emploi, mais c'est pourtant une réalité depuis 2008 : le lundi de Pentecôte est bien - à nouveau - un jour chômé. Cela n'était plus le cas, entre 2004 et 2008, suite à la loi instaurant la journée de solidarité envers les personnes âgées, pour une immense majorité des Français. Le texte, voté à la suite de l'été 2003, actait alors, par défaut, que le lundi de Pentecôte devenait un jour travaillé comme un autre, bien qu'il restait possible pour les entreprises de convenir d'un autre jour férié - autre que le 1er mai.

Lundi 25 mai 2015 est férié et chômé. Sauf que les entreprises sont nombreuses à avoir conservé le lundi de Pentecôte comme journée de solidarité. Concrètement, cela se traduit soit par une journée travaillée comme une autre, soit par la compensation d'un RTT ou d'un jour de congé octroyé sans contrepartie financière. Le dispositif permettrait chaque année de dégager près de 2 milliards d'euros pour l'Etat, versés par les employeurs via leurs contributions patronales. A noter : les parlementaires français, eux, ne sont pas concernés par la loi, puisqu'ils ne sont pas salariés ou employeurs, mais détenteurs d'un mandat leur procurant une indemnité et non pas un traitement. Certaines entreprises offrent aussi chaque année cette journée à leurs salariés.

Le Lundi de Pentecôte non travaillé pour 7 salariés sur 10

Une très large majorité de salariés ne travaille pas ce lundi 25 mai. C'est ce qui ressort de l'étude réalisée par le groupe Randstad qui a interrogé une vingtaine d'agences de travail temporaire représentant l'ensemble des secteurs économiques. Le constat est le suivant : "l'activité baisse de 70 %" ce lundi de la Pentecôte 2015 et "7 salariés sur 10 resteront à la maison en moyenne", mais des disparités sont à constater. Si, dans les grandes entreprises, la tendance générale est au lundi de Pentecôte chômé, ce n'est pas vraiment le cas dans les petites et moyennes entreprises. Pour Randstad, "les PME peinent parfois à assurer les commandes, ou alors elles les traitent avec retard. Travailler le lundi de Pentecôte permet alors d’en rattraper une partie".

EN VIDEO - Y a-t-il trop de jours fériés en France ? Pas du tout pour ce collectif qui souhaite l'instauration d'un nouveau jur férié le 29 février :

Grève de la CFTC pour Pentecôte

Est-ce pour ses attachements aux traditions chrétiennes que la CFTC appelle à ne pas travailler lundi 25 mai ? Le syndicat - plutôt modéré - appelle en tout cas officiellement à une grève pour "tout salarié du secteur privé que son employeur voudrait obliger à travailler gratuitement sous prétexte de solidarité". L'organisation syndicale considère que le principe de la journée de solidarité est un faux prétexte pour faire porter un effort financier aux salariés, alors que les professions libérales ne sont pas assujetties à la loi de 2004. "Il a été instauré une taxe sur les salaires de 0,3% de la masse salariale dite ''contribution solidarité autonomie" prélevée mensuellement. Dans le même temps, un certain nombre de salariés se voit imposer de travailler gratuitement une journée dans l'année" écrit ainsi le syndicat dans un communiqué dénonçant le "mensonge de la journée de solidarité".

Article le plus lu - Bac de philo 2019 : le sujet vous effraie ? Nos conseils › Voir les actualités

Journée de solidarité 2015 : faites-vous partie des 30 % de salariés qui travaillent ?
Journée de solidarité 2015 : faites-vous partie des 30 % de salariés qui travaillent ?

[Mise à jour le 23 mai 2015 à 11h02] Ce n'est pas forcément une évidence pour tous les Français occupant un emploi, mais c'est pourtant une réalité depuis 2008 : le lundi de Pentecôte est bien - à nouveau - un jour chômé. Cela n'était...