Paris 18e : l'arrondissement était-il visé pendant les attentats ?

Paris 18e : l'arrondissement était-il visé pendant les attentats ? Le 18e arrondissement de Paris était–il visé lors des attentats de Paris ? Si aucune attaque n’a eu lieu vendredi 13 novembre, dans son communiqué, Daesh a revendiqué une attaque dans le quartier.

[Mis à jour le mardi 17 novembre 2015 à 22h57] Une attaque aurait-elle dû avoir lieu dans le 18earrondissement de Paris ? ne hypothèse de plus en plus crédible au fur et à mesure que l'enquête avance. Tout d'abord au lendemain des attentats, samedi 14 novembre, Daesh publie un communiqué dans lequel l'organisation terroriste revendique les attaques qui ont fait, selon un dernier bilan, 129 morts. Dans ce communiqué, publié sur internet en version écrite et audio, lu par le djihadiste français Fabien Clain, l'Etat islamique revendique dans le détail, des attaques dans les 10e, 11e, et 18e arrondissements de Paris. Or aucune attaque n'a eu lieu dans cet arrondissement.

VIDEO - Les internautes rendent hommage aux victimes des attentats

L'Etat islamique a-t-il pu se tromper ? Selon des experts, l'organisation terroriste ne revendique pas d'attaque qu'elle n'ait pas commise. Ce mardi, une découverte des enquêteurs est venue accentuer cette thèse de la tentative d'attentat dans le 18 e arrondissement de Paris. Une Clio noire a été trouvée par les enquêteurs dans ce secteur, sur la place Albert Kahn. Le véhicule a été loué par Salah Abdeslam, l'homme actuellement suspecté d'être le huitième terroriste, impliqué dans les attentats de Paris. La voiture "a été aperçue sur l'autoroute A1, dans le cadre de ce qui pourrait être des liaisons préparatoires entre Paris et la Belgique ", selon une source policière. 

Les attaques auraient été perpétrées par huit ou neuf terroristes. En effet, selon les services de police, les forces de l'ordre recherchent un deuxième homme en fuite, alors qu'un premier, Abdelslam Salah, est déjà recherché. Il aurait pris la fuite après avoir participé aux attentats de Paris, vendredi 13 novembre. Il aurait ensuite été exfiltré par deux complices, qui sont venus de Belgique le récupérer à Paris, avant de le ramener outre-Quiévrain. Si ses deux complices ont été arrêtés, le terroriste présumé est toujours recherché par les enquêteurs. Un mandat d'arrêt international a été émis.

Article le plus lu - Macron : sa réponse aux gilets jaunes › Voir les actualités

Paris 18e : l'arrondissement était-il visé pendant les attentats ?
Paris 18e : l'arrondissement était-il visé pendant les attentats ?

[Mis à jour le mardi 17 novembre 2015 à 22h57]  Une attaque aurait-elle dû avoir lieu dans le 18e arrondissement de Paris ? ne hypothèse de plus en plus crédible au fur et à mesure que l'enquête avance. Tout d'abord au lendemain des attentats,...

Annonces Google