Géminides 2018 : quand la pluie d'étoiles filantes sera-t-elle la plus visible ?

Géminides 2018 : quand la pluie d'étoiles filantes sera-t-elle la plus visible ? GEMINIDES - C'est dans la nuit du 13 au 14 décembre qu'il sera possible d'observer les Géminides ! Retrouvez tous les conseils pour admirer au mieux cette pluie d'étoiles filantes.

[Mis à jour le 14 décembre 2018 à 08h13] C'est un rendez-vous récurrent que les amoureux d'astronomie ne manqueront pour rien au monde. Chaque année, à cette même période, les Géminides ravissent les yeux des adeptes, mais également des amateurs d'étoiles filantes. Un phénomène qui battra son plein très précisément entre 1 et 2 heures du matin, dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 décembre 2018. Les plus chanceux, à savoir ceux qui se trouveront dans un lieu avec peu de pollution lumineuse et qui bénéficieront également d'un ciel dégagé, pourront apercevoir une véritable pluie d'étoiles filantes. Et bonne nouvelle pour ceux qui ne seraient pas équipés, pour observer le ciel, les Géminides sont visibles à l’œil nu. 

De même, dans la nuit du 13 au 14 décembre, le satellite de la Terre ne sera visible qu'à 27%. L'astre devrait ainsi générer un peu de luminosité en début de nuit, mais ne pas trop gêner l'observation ensuite. Les habitants de l'hémisphère Nord de la planète Terre seront les plus chanceux. C'est en effet depuis cette partie-là de la Terre que les Géminides seront particulièrement visibles. Elles le seront moins en effet depuis l'hémisphère Sud. Mais attention ! Selon Jean-Luc Dauvergne, membre de l'Association française d'Astronomie, interrogé par Numérama, "la principale difficulté d'observation viendra de la météo". 

Comment observer ces "étoiles filantes" ?

En effet, pour pouvoir observer cette pluie d'étoiles filantes de manière optimale, il ne faut pas que le ciel soit obscurci par les nuages. Les basses températures et le risque de pluie peuvent aussi perturber l'observation. Si toutes les conditions sont réunies pour observer les Géminides, Jean-Luc Dauvergne indique que celles-ci "seront encore plus visibles en deuxième partie de nuit", à savoir entre 1 et 2h du matin. Attention à bien surveiller les horloges, le climax du phénomène,  la "pluie d'étoiles filantes", devrait durer une quinzaine de minutes.

Qui pourra voir les Géminides cette nuit ?  

Ce jeudi 13 décembre, tous ne pourront pas observer les Géminides dans des conditions parfaites. Selon les prévisions de Météo France, les régions situées dans le Nord et dans le Centre de la France devraient bénéficier de meilleures conditions météorologiques que celles du Sud, notamment en Nouvelle-Aquitaine ou en Occitanie où Météo France prévoit de la pluie. La nuit devrait en effet être plus claire dans la majeure partie des régions du Nord et du Centre. Météo France prévoit également un ciel très nuageux voire un brouillard givrant  dans certaines régions telles que l'Auvergne-Rhône Alpes. Difficile donc d'espérer voir les Géminides pour les habitants de la région.

Les températures aussi sont à prendre en compte. Si les minimales ne devraient pas se situer en dessous de -5°C, les régions du Sud de la France risquent tout de même de se sentir plus favorisées que celles du Nord et du Centre dans ce domaine. En effet, si les températures sont estimées entre -5°C et 11°C dans les régions du Nord et du Centre, elles sont estimées entre -1°C et 15°C dans le Sud. Les températures de Météo France n'étant estimées que pour la période située entre 22h et 1h du matin, la situation peut toujours évoluer au fil des heures. Les amateurs d'astronomie devront aussi veiller à se plonger dans l'obscurité et donc se placer dos à la Lune et loin des lumières de la ville pour apercevoir les Géminides.

Des outils à disposition pour repérer les Géminides

Si les Géminides sont visibles à l'oeil nu, il n'est toutefois pas évident, une fois dehors, dans le froid, de savoir où diriger son regard. Dans un premier temps, il faut s'assurer d'être placé dos à la Lune loin de toute source de pollution de lumière. Un bon conseil ? Le site LightPollution Map peut aider les personnes à repérer les zones les plus sombres et donc les points de vue optimaux à l'observation des Géminides. Il faut savoir par ailleurs que les Géminides apparaissant dans la constellation des Gémeaux, pour les observer au mieux , il faudra donc diriger son regard vers le Sud-Est. Peur de perdre votre regard dans le ciel ? De nombreux sites tels que StelVision sont à votre disposition pour vous aider à observer le ciel et à repérer en plus d'autres constellations stellaires.    

Des "étoiles filantes" qui n'ont rien à voir avec les étoiles 

Les Géminides désignent les étoiles filantes visibles depuis la Terre à la mi-décembre, lorsque passe à proximité de notre planète l'"objet rocher" nommé par les astronomes "3200 Phatéon". Il s'agit d'une comète éteinte, ou bien d'un astéroïde qui, en se déplaçant, laisse derrière lui un grand nombre de débris. Cette nuit donc, la tradition stellaire, qui intervient chaque année à la même époque, va se perpétuer, mais attention aux confusions : il ne s'agit évidemment pas d'"étoile" à proprement parler, mais de poussières d"astéroïdes qui passent tout près de notre planète et dont certaines entrent en "collision" avec la Terre.

Phénomènes lumineux, les étoiles filantes (ou météores) apparaissent ainsi chaque fois que de minuscules météorites entrent au contact des couches denses de l'atmosphère, à des vitesses allant de 15 à 70 km/seconde. En raison du frottement de l'air, ces poussières - parfois des cailloux plus ou moins gros - deviennent incandescentes avant de se volatiliser. Electrisé sur leur passage, l'air devient luminescent, donnant l'impression de trainées persistantes semblant provenir d'un même endroit du ciel : La constellation d'Orion pour les Orionides, de Persée pour les Perséides, celle du Lion pour les Léonides, celle des Gémeaux pour les Géminides...

Le phénomène est bien connu des astronomes : lorsqu'un astéroïde passe près du Soleil, la glace des couches supérieures de l'astre se met à fondre et libère ainsi les poussières emprisonnées. Une partie de ces poussières s'accumule alors dans le sillage de la comète et forme une sorte d'essaim qui avance sur la même orbite. C'est donc essentiellement lorsque, dans son mouvement annuel, la Terre croise l'orbite d'une comète - existante ou disparue - que l'on observe des étoiles filantes en grand nombre et lorsque la Terre traverse un nuage de poussières cométaires qu'on peut avoir la chance d'assister à de véritables pluies. L'étude de l'orbite de la comète Swift-Tuttle après son passage près de la Terre, en août 1862, avait conduit l'astronome italien Giovanni Schiaparelli (1835-1910) à découvrir que cette orbite était quasiment identique à celle de l'essaim de poussières responsable des Perséides.

Plusieurs autres grands rendez-vous stellaires ont eu lieu en cette fin d'année. Les Orionides, fin octobre, tirent leur nom de la constellation d'Orion, visible dans l'hémisphère nord en cette période de l'année (facile à reconnaître : ses sept étoiles les plus brillantes forment un noeud papillon ou un sablier légèrement incliné). Le 5 novembre, les Taurides ont donné lieu également à une pluie d'étoiles et le 17 novembre, il s'agissait des Leonides, sans doute le plus intense des trois. 

Wirtanen pour conclure le week-end

Sans aucun lien avec les Géminides, mais tout aussi spectaculaire, la comète Wirtanen  s'approchera au plus près de la Terre ce dimanche 16 décembre. Son passage offrira "l'un des passages les plus propices à une belle observation céleste d'ici 30 ans" selon l'Observatoire de Paris. Comment reconnaître la comète Wirtanen ? Si le ciel est dégagé, Wirtanen devrait apparaître "sous la forme d'une petite nébulosité sous un ciel bien noir" toujours selon l'Observatoire de Paris. La comète sera située à 12 000 kilomètres de la Terre. Elle ne sera pas visible dans la même constellation que les Géminides. En effet, il sera possible de voir Wirtanen dans la constellation du Taureau à proximité des Pléiades. L'Observatoire de Paris recommande toutefois de se munir de jumelles ou d'un télescope pour pouvoir parfaitement admirer la comète.

Article le plus lu - Gilets jaunes : le point sur l'acte 10 › Voir les actualités

Géminides 2018 : quand la pluie d'étoiles filantes sera-t-elle la plus visible ?
Géminides 2018 : quand la pluie d'étoiles filantes sera-t-elle la plus visible ?

[Mis à jour le 14 décembre 2018 à 08h13]  C'est un rendez-vous récurrent que les amoureux d'astronomie ne manqueront pour rien au monde. Chaque année, à cette même période, les Géminides ravissent les yeux des adeptes, mais également des...

Annonces Google